Carrefour Daouabougou(route de l’aéroport) : Des jeunes militaires sèment la chienlit en agressant des policiers

    6

    Le mercredi 17 avril 2019 entre 10 heures et 11 heures, plus d’une dizaine de jeunes militaires en moto et arborant des tee-shirts estampillés FaMa ont refusé de respecter ‘’le stop’’ comme s’ils étaient exempts du respect du code de la route. Les agents de police de la circulation routière du “Stop Konaré”, l’intersection avant l’hôtel Wassoulou, ont tenté de les arrêter.

    Au lieu d’obtempérer, ces jeunes militaires se sont rués sur les pauvres agents, en l’occurrence le chef superviseur Adjudant-chef, Salif Soumaré, le Sergent-chef de police, Mogazou Agoumour et le sergent-chef, Mamoutou Fané. Ce dernier a reçu un violent coup à la pomme d’Adam, sa langue s’est mise à saigner aussitôt.

    Ce comportement violent et indigne des porteurs d’uniforme n’était pas du goût des usagers de la route qui se sont spontanément interposés entre les agresseurs et les policiers. Face à la détermination de la foule de plus en plus nombreuse, ils ont pris la fuite, laissant une de leurs motos derrière eux.

    A la question de savoir ce qui s’était passé réellement, le Sergent-chef Mamoutou Fané affirme ignorer les raisons de ce qu’il qualifie d’agression. « C’est à ma grande surprise que l’un des militaires m’a assené un coup à la pomme d’Adam sans aucune explication », déclare-t-il.

    Pour le superviseur, c’était des élèves. « Je voulais leur parler avant de leur laisser le passage, malheureusement, ils se sont jetés sur moi », explique l’Adjudant-chef Salif Soumaré. Devant cette scène horrible, la police n’a pas voulu riposter. En plus des coups reçus par les policiers, le phare gauche du véhicule de police stationné a été brisé par les agresseurs.

    Au moment où les forces de sécurité ont besoin d’une union sacrée, ce genre de comportements est à bannir des rangs des porteurs d’uniformes. Cet acte ne doit pas rester impuni.

    Drissa Togola

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    6 COMMENTAIRES

    1. le Mali n’a plus des vrais soldats depuis mars 1991 et vient s’ajouter la déroute de l’armée 2012,ceux qui ont animé le mouvement démocratique contre-le Président Moussa avec la complicité de la France doivent se poser la question,où est passé cette armée de feux Capitaines Mamadou Sissoko,Dibi Selas DIARRA et autres,nous allons regretter amèrement cette armée,la faute n’est ni IBK,ni SBM,ni ATT,c’est l’ensemble des gouvernants successifs de mars 1991 à aujourd’hui.

    2. Mdr 😆😆😆
      FAMA montrer ses muscles aux paisibles citoyens, pour un oui ou un non.
      Quelle armée FAMA 😆😆😆😆😆
      Armée Mali très professionnelle 😆😆
      Abandonner les matimatériels de guerre, et les populations est une fierté pour FAMA.
      Notre armée est la plus ridicule au monde, FAMA FAMA FAMA 👌👌👌👌👎👎👎
      Ça dérange ceux dont, leurs parents en profitent au détriment du peuple.

    3. IL faut vite les envoyer sur les campements de djihadistes aux alentours de Djéné, on verra s’ils ont des muscles! C’est honteux et scandaleux de voir des militaires se comporter ainsi quand ils essuient défaite sur défaite sur le front! Ces militaires doivent être radiés car ils se moquent de ce pays! On t’envoie faire un boulot, tu échoues, et tu viens t’attaquer à de simples policiers dans leur travail. Et puis qui leur a dit qu’un militaire ne doit pas respecter le stop! Il faut mettre de l’ordre dans ce pays en commençant par l’armée!

    4. Hélas ! mais Thoma Sagara l’a dit, un militaire sans formation politique, est un ciminel en puissance. Que Dieu nous en préserve !

    5. Ce sont des sauvages. Ils sont mal formés. Comment peut on compter sur des gens d’un autre âge pour défendre le pays. Au lieu de montrer vos petits biceps face aux Policiers, il serait mieux d’aller se battre contre les ennemis du pays au centre et au nord. Bamako n’est pas un champ de bataille. C’est l’indiscipline qui mis notre armée à terre.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here