Commune I : Il enceinte la grande sœur de sa fiancée

    7

    La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre dans ce quartier populaire de la commune I du district de Bamako. Après avoir nié les fait qui lui sont reprochés, le sieur M.D finit par avouer cet acte ignoble qu’il a commis après l’accouchement de A.T

    H.T et A.T sont deux sœurs de lait qui s’attendaient à merveille. Les deux sœurs étaient toujours ensemble au point que certaines personnes du quartier  les enviaient et ne cessaient de les apprécier en longueur de journée. Elles  utilisaient une seule moto pour se rendre à la faculté, car elles fréquentaient la même faculté.

    HT la petite sœur était fiancée à MD, un jeune de la trentaine dépassée et qui avait un peu les moyens. Il avait fait les fiançailles il y’a un an et se préparait à faire son mariage. Mais c’était sans compter sur la grande surprise qui allait lui arriver. En effet, entre MD et sa belle sœur c’est-à-dire la grande sœur de sa fiancée, c’était un peu flou. Les deux jeunes parlaient le même langage, car ils s’entendaient bien. Comme les deux sœurs s’attendaient à merveille, les gens ont juste pensé que c’est toujours cette entente qui continuait, d’où la complicité de MD et de AT. Ce qui était caché, c’est  que les deux se cachaient pour se voir sans que la personne  ne soit au courant.

    C’est à travers cette visite inopportune que quelque chose d’anormale s’est passé. AT contracta une grossesse. Une grossesse qu’elle cacha pendant un long moment. Caché une grossesse est synonyme de cacher le soleil avec la main, car tot ou tard ça finira par se savoir. Elle avait par ailleurs informé l’auteur qui n’est autre que le fiancé à sa sœur. Ce dernier lui a ainsi demandé de chercher l’auteur de son enfant, car il prétend aimer sa fiancée.  C’est ainsi que pendant plusieurs mois, personne n’était au courant de la grossesse encore moins l’auteur de la grossesse. Un jour, après un gros soupçon, AT fut coincée par sa maman jusqu’à ce qu’elle avoua qu’elle est réellement enceinte. Mais quant à l’auteur de la grossesse, il ne beugla mot, malgré plusieurs tentatives d’en savoir plus. C’est seulement le jour de l’accouchement qu’il a été su que c’est MD l’auteur. L’enfant le ressemblait comme deux gouttes d’eau au point qu’il ne pouvait nier. L’équation était donc simple, le papa de AT, exigea à MD de prendre AT comme épouse et HT, forte de caractère n’a pas vu aucune objection. D’ailleurs après quelques mois, elle fut fiancée et mariée en même temps par un autre monsieur plus jeune et plus sérieux que  le sieur MD

    Sorofing Traoré 

    PARTAGER

    7 COMMENTAIRES

    1. quel contact on n’a pas besoin de contact tu peut vérifié a travers un Ségovien l’information est belle et bien juste moi même je suis de Ségou.

    2. De l’Horreur à Ségou !
      Aidez-nous S’il vous plait ! 🙄 🙄 🙄
      Depuis plus de 2 ans il existe une UNITE de recyclage d’huile moteur usagé implanté entre Pélégana et le quartier de sounicoura à Segou.
      Cette unité de recyclage déverse depuis plus 2 ans du gaz toxique sur la population (Entre 22H et 03H du matin). 😳 😳
      Par plusieurs fois les jeunes ont décidé de brûler l’unité en question et toutes ses tentatives ont été anéanties par la police armée de matraque et de gaz lacrymogène.
      Voici les explications qu’on a pu avoir des services d’assainissement de Ségou : 👿 👿
      – Après la plainte incessante de la population, nous avons envoyé une équipement d’investigation qui a révélé que les élèves de toutes les écoles « fondamentales » situées à 5Km à la ronde sont atteints de maladie pulmonaire (attestent les divers cahiers de visite).
      – Suite à cela, chaque fois qu’on ferme l’usine, un appel venant de Bamako nous somme de les laisser continuer.
      – L’appel de BKo nous révèle que l’operateur a misé des centaines de million pour ça et que c’est ‘une nouvelle venant le l’Inde.
      – Pour cela nous avons recommande de mettre les gaz toxiques dans des réservoirs les jours pour les laisser échapper les nuits (entre 22H et 03H du matin)………
      Maintenant aidez avec des idées pour que nous puissions sauver nos femmes et nos enfants car toutes les autorités de la ville de segou sont au courant des faits mais rien. 😯 😯
      NB : Tout le monde peut vérifier l’info aux près d’un segouvien qui habite dans le secteur (de la Radio FoKo et passant par l’Hôtel du 22 Septembre tout en longeant le rond-point BNDA jusqu’au Lycée Michel Alaire et de la Central électrique jusqu’au Village « BOUGOUNI) ; 8) 8) 8)

    3. pour le couillon qui a écrit le titre ,le mot enceinter n’existe pas . On dit mettre une femme enceinte 💡 💡 💡 💡 peeut etre qu’au Mali ou vous sautez les chèvres c’est pour elles que vous dites enceinter 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    4. @Sorofing Traoré .Moi je ne suis pas un homme de lettres mais je sais que “deux sœurs de lait ” c’est 2 sœurs qui sont de même mère uniquement et chacune a son père…Et je vois que tel n’est pas le cas dans ton récit là.
      Évitez aussi les traductions bambara-français: un conseil de quelqu’un qui “sait qu’il ne sait rien”… 😉

      • “Frères ou sœur de lait” Veut dire que l’un a tété et s’est nourri du sein de la maman de l’autre sans qu’elle soit sa mère biologique. Du coup
        ils deviennent des frères de lait.
        ..

    Comments are closed.