Drame à Sikasso : Un gardien des bars tue sa copine enceinte et 3 enfants

    2

    Ce n’est pas un film hollywoodien ni une fiction, mais un drame qui vient de frapper notre pays, à Sikasso avec à la clé la mort de cinq personnes.
    Agé d’une quarantaine d’années, Souleymane Coulibaly alias Monrai, vient d’assassiner froidement sa copine, Oumou Traoré (O.T)alors que celle-ci était enceinte de lui, et 3 des enfants de O.T. Cet acte s’est produit dans la nuit du jeudi 21 janvier 2021 au quartier Banconi, dans la ville de Sikasso, aux environs de 4 heures du matin.
    Tout a commencé lorsque Souleymane Coulibaly alias Monrai résidait à Mancourani II, l’un des anciens quartiers de la cité du Kénédougou. C’est là que S.C a rencontré O.T pour la première fois. C’est ainsi que les deux amoureux ont commencé à se fréquenter. Après plusieurs années passées avec Monrai, O.T a décidé de quitter S.C pour se marier avec une autre personne(X) avec qui elle a eu 2 enfants. Ce mariage ne pouvait pas durer, puisque celle-là courait derrière l’argent des hommes, c’est-à-dire qu’O.T trompait son amoureux pour suivre des hommes plus aisés.
    Devant cette situation, x ne pouvait plus continuer avec O.T. A cet effet, il a décidé de divorcer avec la jeune femme, trop matérialiste à ses yeux. Après cela, la dame s’est remariée avec un autre homme, qui lui aussi, va se séparer d’elle après qu’ils aient fait un enfant. Et pour cause, ce sont les mêmes raisons d’infidélité qui seront à l’origine de cette nouvelle séparation.
    C’est en faisant dos à ces deux divorces, qu’O.T finit sa course dans les filets de son ex-amant S.C. Au retour de O.T, sans mariage ni rien auprès de son premier amour, ils ont décidé de mener une vie de couple à Banconi, avec les deux enfants du premier homme divorcé de O.T.
    Au moment où S.C, gardien des maquis, se prépare à être père, puisque O.T était enceinte de lui, celle-ci, selon des témoignages, planifiait un troisième mariage avec une autre personne. Informé par ses proches de cette trahison, qui se profilait à l’horizon, Monrai s’est décidé d’assassiner O.T, assurent certaines sources.
    C’est ainsi que dans la nuit du jeudi dernier, à sa descente des maquis, Monrai a froidement assassiné, à coups de machette, sa copine et les trois enfants, qui ne sont pas de lui.
    Interpellé par les policiers du 2èmearrondissement de la ville
    Lorsque des voisins ont découvert le drame tôt le matin, ils ont rapidement fait appel aux policiers du 2ème arrondissement, qui ont envoyé deux de leurs agents pour mettre la main sur S.C. et l’amener. Mais c’était sans compter sur la force physique de ce dernier. Ces deux agents n’ont pas pu l’amener, ils étaient obligés de faire venir un renfort pour amener Monrai.
    Au moment où nous mettions ces informations sous presse, une enquête était ouverte par la police. S’agissant de S.C, ce dernier a été placé en garde au commissariat du 2ème arrondissement de la ville de Sikasso.
    Rappelons que les défunts ont été enterrés le lendemain du drame; c’est-à-dire le vendredi 22 janvier 2021 à 16 heures.
    Lamine BAGAYOGO

    Commentaires via Facebook :

    2 COMMENTAIRES

    1. Votre article est tendancieux et à vomir, mais il reflète hélas l attitude générale face aux violences faites aux femmes dans notre pays: on blâme la victime. Aviez vous besoin de relater sur plus de deux tiers de votre “article” des éléments, sûrement colportés, sur la supposee vie passée de cette femme victime, avec ses enfants innocents d une telle barbarie? Non , bien sur, surtout si vous aviez réellement appris le journalisme et sa déontologie dans une vraie école. Il est évidemment plus facile de produire de tels torchons alignés sur la culture de plus en plus haineuse vis a vis des femmes au Mali. Pauvres petits innocents , pauvre femme qu on ne pleurera pas, coupable qu elle est de son sort.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here