Grâce à sa commande, il retrouve sa Jakarta

    0

    Ce n’est pas tous les jours que ça arrive à Bamako où le vol de moto se porte bien. Pour avoir retrouvé sa moto Jakarta grâce à sa commande, le jeune Tangara se frotte actuellement les mains.

    odé Dabo est un redoutable spécialiste de vol de moto ‘’Jakarta’’ dans le district de Bamako. A plusieurs reprises, il a été interpellé par les éléments de la Brigade de recherches du commissariat du 5ème arrondissement. Cet outrecuidant a eu la mauvaise idée de s’emparer de la ‘’Jakarta’’ du frangin d’une ‘’poulette’’ de la Brigade de recherches. Bien mal acquis ne profite jamais, dit-on. Et le bien qui n’a pas été mal acquis alors ? Il doit profiter, non ? C’est ce qui explique sans doute la baraka du jeune Tangara ! Il a retrouvé sa propriété quelques semaines plus tard devant le bar Fida, à Lafiabougou. Il avait gardé, sur lui, la clé de l’engin. Son instinct lui dit de tester l’alarme et le moteur de la moto avec sa télécommande. Et c’est ce qu’il fit. ‘’Pas croyable… ça marche !… Youpi’’

    Vite, il fit appel à sa grande sœur policière. Les éléments de la Br. illico presto, firent irruption dans le bar et le cueillirent comme un rat. Vol, infraction, action publique…. mais aussi et surtout ces multiples et inopportunes ‘’interventions’’ qui ont fait le lit à la récidive, donc à l’essor de la délinquance dans notre pays. C’est dire qu’on usa des relations pour que le petit voleur de ‘’Jakarta’’ n’aille pas en prison comme il se devait. Surtout qu’il n’en était pas à un premier forfait

    Encore, lui !!!

    En effet, pour une banale histoire de sous, il s’était retrouvé devant les flics le 8 mars dernier. Fodé Dabo se trouvait dans le bureau de son ami pour une visite de courtoisie au même moment où celui-ci était en train de compter de l’argent.

    Le voilà qui s’empara de quelques billets qu’il mit immédiatement dans sa poche. Supplié de remettre l’argent par son ami qui croyait jusqu’alors qu’il s’amusait, il refusa. C’est lorsqu’il fut menacé de bastonnade qu’il s’exécuta alors, mais non sans les échanger par des faux billets qu’il avait en poche.

    Le pot au rose est vite découvert par son ‘’ami’’ qui, très en colère, enferma Fodé dans son bureau avant d’alerter la police. Laquelle n’eut même pas besoin de vérification d’identité car Fodé est un rat du 5ème arrondissement.

    Dépouillé de ses billets, il tenta de s’enfuir mais fut vite coincé par les poulets.

    Sacré Fodé ! Savez-vous ce qui arriva ? Avant d’être maîtrisé, il eut le toupet d’administrer un violent coup de poing sévère à un pauvre stagiaire de la Brigade de recherches.

    Présenté devant le procureur de la commune IV, Fodé est sous mandat de dépôt depuis le 12 mars dernier.

    C. Doumbia
    Moeurs du 13 Avril 2007

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER