Gracié par IBK il y a juste quelques mois : Un multirécidiviste arrêté par le Commissariat de police du 12ème arrondissement pour braquage

    3

    Cette prise des éléments du Commissariat de police du 12ème arrondissement, dirigé par le Commissaire divisionnaire de police Hamadou Ag Elmehdi, pose désormais la question des critères d’attribution de la Grâce présidentielle. En effet, le multirécidiviste B.T. a été arrêté par les éléments du Commissariat de police du 12ème Arrondissement pour braquage. Alors que ce dernier avait été condamné à deux ans de prison ferme pour les mêmes faits et élargi récemment par un Décret présidentiel en application des mesures de décongestionnement des lieux de privation de liberté suite à l’apparition de la pandémie de Covid-19.

    De sources dignes de foi, dans la matinée du samedi 6 juin 2020 aux environs de 06 heures, suite aux renseignements d’un citoyen désirant garder l’anonymat, les éléments de la Brigade de recherches du Commissariat de police du 12ème Arrondissement, sous la conduite du Commandant de police Danséni Koné alias Derrick, ont interpellé un suspect répondant aux initiales B.T. pour tentative de cambriolage et vol à mains armées d’une boutique de vente d’articles divers à Boulkassoumbougou. Il ressort des renseignements recueillis que les suspects, au nombre de deux, se sont présentés au boutiquier comme étant des clients potentiels qui souhaiteraient acheter de la cigarette. Ce dernier, confiant, s’est levé pour les servir. Aussitôt le complice de B.T, un certain A.K, l’a violemment poussé contre le placard avant de le sommer de se mettre à leur disposition.

    Au même moment, son acolyte, le nommé B.T. qui montait la “garde”, armé d’un pistolet automatique (P.A) de fabrication artisanale améliorée, a subitement tiré en direction du boutiquier. Il a raté sa cible pour atteindre malheureusement l’un des frères du boutiquier qui a été blessé. Cependant, une bagarre acharnée a éclatée entre les deux parties, au cours de laquelle, le nommé B.T a été grièvement blessé et appréhendé dans sa fuite par une foule surexcitée qui voulait lui appliquer la vindicte populaire, évitée de justesse grâce à l’intervention de quelques personnes de bonne volonté.

    Quant à son complice, le nommé A.K, il a pu s’échapper. Compte tenu de l’état de santé du nommé B.T, la Protection civile a été immédiatement alertée afin de le transporter d’urgence à l’hôpital Gabriel Touré pour y recevoir des soins. Après six jours de traitements intenses sous haute surveillance policière, le nommé B.T. a été conduit au Commissariat et placé en garde-à-vue pour besoins d’enquête.

    Il convient de rappeler que le nommé B.T est le chef d’orchestre du gang qui avait tenté de déposséder un élément de la Forsat-Garde de sa moto Djakarta, il y a environ une année. A cette occasion, il avait été blessé par balle avant d’être interpellé par sa victime et mis à la disposition des autorités compétentes. Condamné à deux ans de prison ferme, il a bénéficié de la Grâce présidentielle accordée récemment par le Président de la République pour décongestionner les prisons à cause de la pandémie de Covid-19.

     Boubacar PAÏTAO

    Commentaires via Facebook :

    3 COMMENTAIRES

    1. a avocat.
      ortm montre les malfrats a la tv avant le procès. alors la ferme. tu n a pas un avovat mais un i d i o t…

      Lam,

      • Merci monsieur le commissaire illettré.
        C’est vrai qu’on ne peut rien exiger d’un policier qui ne sait simplement pas écrire.
        Donc quand Ortm commet une faute, toi tu te sens obligé d’être un pur imbécile.
        Bravo.
        Avocat

    2. B.T A.K, P.T et O.B, etc. pourquoi ces imbécilités de sigle bidon qui ne veulent rien dire ?
      Avant même la condamnation par la justice d’un suspect, vous vous permettez de montrer des photos en violation flagrante de la présomption d’innocence.
      Le commissariat qui est censé faire appliquer la loi est le premier à la bafouer.
      On se demande comment sont formé tous ces commissaires ignorant à la recherche d’une publicité personnelle.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here