Insécurité au pays dogon : La route de poisson tue toujours !

    0

    Le trajet Sevaré-Bandiagara-Bankass est toujours comme la  traversée de «Siratou ». Une fois sur cette route mortelle, rien n’est sûr puisqu’il n’y a pas de sécurité.

    Les attaques, les poses EEI , surtout au niveau des ponts de Parou et de Songobia ont coûté la vie à des centaines de personnes depuis 2017. Hier, mardi 26 janvier 2021, encore, 4 personnes ont perdu la vie au niveau du pont de Parou.

    En effet, selon Oumar Guindo, correspondant de l’AMAP à Bandiagara, un véhicule mini bus en provenance de Bankass a heurté un Engin Explosif Improvisé ce 26 janvier 2021 vers 9heures au niveau du pont de Parou dans la commune rurale de Bara Sara sur la RN15 selon une source locale. Le bilan, à ses dires,  est de 4 morts et 3 rescapés parmi lesquels deux femmes. « Notre source indique  que les malfaiteurs auraient placé la mine au beau milieu du pont » , Oumar Guindo sur sa page Facebook.

    A en croire le correspondant de l’AMAP, informé de l’incident, une équipe de  l’escadron de la gendarmerie de Bandiagara dirigée par le capitaine Sekou Kariba Konaté s’est immédiatement rendue sur les lieux afin de ratisser  la zone et secourir les rescapés . «Les corps ont été transportés à la morgue du csref de  Bandiagara par le capitaine et ses hommes », a écrit Oumar Guindo sur sa page Facebook.

    Il faut rappeler que plusieurs centaines de personnes ont perdu la vie sur cette route de poisson.

    B. Guindo

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here