Péage au Mali : Où partent les sous?

    0

    Au jour d’aujourd’hui, notre pays a fait un grand pas dans le domaine des infrastructures routières tant à Bamako qu’à l’intérieur, ainsi que pour relier le Mali aux autres pays de la sous-région.  En outre, la création des postes de péage sur tous les axes doit faciliter la tâche au Gouvernement dans le cadre de l’entretien et la  réparation  des routes en dégradation. Mais, il semble que cela n’est pas le cas.

     

    En effet, aujourd’hui, l’argent des postes de péage  constitue un sujet de débats dans les auto-gares. Les chauffeurs, notamment ceux qui effectuent chaque jour des voyages sur le tronçon Bamako-Kayes-Dakar, ne comprennent pas du tout le problème, de même que certains citoyens maliens. Où vont les sous des postes de péage qui, normalement doivent servir à aider le Gouvernement à faire les petits travaux d’entretien et de réparation des routes en phase de dégradation.      

                                                                                                          

    Certaines sources révèlent que le tronçon Sandaré-Kayes est totalement dégradé, à tel point que les voyages entre Bamako et Kayes sont un véritable parcours de combattant. «S’il est vrai que le tronçon Sandaré- Kayes est un calvaire, celui de Bamako-Ségou constitue la bête noire des transporteurs», nous confie un usager de la route. A quoi sert donc l’argent des péages ?

     

    Nos plus hautes autorités, notamment celles en charge de l’équipement et des transports sont plus que jamais interpellées. Il urge de résoudre le problème si elles ne veulent pas que tous les efforts fournis jusqu’ici, ne volent en éclats. Car, comme on le sait, la route est aujourd’hui le moyen que beaucoup de nos operateurs économiques utilisent pour ravitailler le pays en produits de première nécessité, surtout que nous sommes à l’approche du mois de carême.                                    

    Seydou Oumar N’DIAYE   

     

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER