Spéculation foncière : Une tête de liste arrêtée en pleine campagne

    4

    La spéculation foncière est l’apanage de certains maires et conseillers pour se faire de l’argent. Le cas que nous relatons aujourd’hui sort de l’ordinaire. Une tête de liste d’un parti politique aux élections communales du 20 novembre a été arrêtée pour avoir falsifié le titre foncier d’un haut gradé de l’armée.

    Notre spéculateur a eu droit à une soirée au gnouf. Celui qui prétendait diriger l’une des plus grandes communes de Bamako, est réputé pour ses pratiques mafieuses consistant à vendre les espaces publics. Mais il avait toujours nié les accusations à son encontre. Toutefois, “le mensonge a beau durer, la vérité finira toujours par l’attraper”. Ne cherchant pas à savoir l’identité des propriétaires des espaces convoités, il s’en est pris à plus fort que lui.

    Il a falsifié le titre foncier d’un colonel de l’armée et l’a déposé comme caution d’un prêt de plus de 80 000 000 de F CFA. Etait-ce pour financer sa campagne ? Nous vous apporterons des éléments de réponse dans nos futures parutions.

    Le colonel a très vite appris la nouvelle qu’un faux de son titre foncier était déposé dans une banque. Il n’a eu d’autre choix que de porter plainte devant les juridictions compétentes qui, à leur tour, ont mis aux arrêts le candidat en pleine campagne. Selon une source proche du dossier, c’est un autre candidat qui l’aurait aidé à sortir du gnouf.

    Nous reviendrons plus en détails sur le mode opératoire de ce candidat qui a déjà braconné la terre de plus d’un dans sa commune.

    Bissidi Simpara

    Commentaires via Facebook :

    4 COMMENTAIRES

    1. Histoire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    2. si vous n’êtes pas sûr d’une information mieux vaut ne pas la diffuser sinon c’est sans effet encore moins aucun sens. la précision

    Comments are closed.