Journée internationale des volontaires : Le volontariat célébré dans son ensemble

0
Le ministre Racky Talla à propos du recrutement des fonctionnaires dans la fonction publique :
Racky Talla, ministre de la Fonction publique

La journée internationale des volontaires, édition 2018, avait pour thème «les volontaires construisent les communautés résilientes».  Le Centre national de promotion du volontariat au Mali a souhaité célébrer à la fois le volontariat dans son ensemble, mais aussi rendre hommage à la participation populaire qui permet de faire bouger les choses au niveau local, tout comme national et mondial, autour des objectifs mondiaux des Nations unies.

Le Mali, à l’instar de la communauté internationale, a célébré le  mercredi 5 décembre la journée internationale des volontaires. Placée sous la présidence du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, cette édition 2018 se veut un créneau par lequel les plus hautes autorités affirment leur adhésion aux idéaux des Nations-unies en matière de volontariat.

Ces idéaux sont axés sur l’accès aux services et prestations de services, l’intégration et la participation des parties prenantes, le renforcement du rôle des jeunes à travers le volontariat à apporter une réponse ciblée et conjoncturelle dans le contexte de la crise.

Selon le ministre du Travail et de la Fonction publique, Diarra Racky Talla, représentant son collègue de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, cette célébration, par son caractère solennel, marque toute l’importance que les pouvoirs publics, la société civile et les communautés accordent au volontariat.

Sous ses différentes formes, a-t-elle indiqué, le volontariat s’est imposé comme un instrument efficace de développement économique et social. Aux dires de Mme le ministre, cette célébration nous donne l’occasion de magnifier le travail réalisé à travers le monde par des millions de volontaires, qui, loin des feux de l’actualité, au prix de multiples sacrifices, aident leurs prochains ou œuvrent pour le développement de leur localité ou de leur pays.

Selon Diarra Racky Talla, le Mali doit faire face à d’importants défis en matière de développement économique, social et en particulier, le développement à la base. C’est pourquoi, ajoute-t-elle, les corps de  volontaires présents dans notre pays, notamment les volontaires des Nations unies, les volontaires nationaux, les volontaires français, constituent une force remarquable dans la lutte contre la pauvreté et l’atteinte des objectifs de développement durable.

À l’en croire, le gouvernement du Mali, conscient de l’apport du volontariat et de l’effet multiplicateur de l’engagement volontaire, s’est attaché à créer un dispositif visant à promouvoir et à favoriser le volontariat au Mali. Parmi ce dispositif, elle a notamment cité la création en 2011 du Centre national de promotion du volontariat qui mobilise aujourd’hui plus de 600 volontaires nationaux sur le territoire.

Après la cérémonie d’ouverture, une conférence-débat a été animée par le directeur général du Centre national de promotion du volontariat, Cheick Oumar Coulibaly, et le représentant national de France Volontaires au Mali, Koly Macalou, sur le thème de la journée.

Diango COULIBALY

Commentaires via Facebook :