Proclamation des résultats du concours d’entrée à la fonction publique : Entre satisfaction et espoir !

0

«Mali Kura», concept à la mode et virage ardemment désiré du peuple depuis des années, ne peut s’amorcer qu’avec la probité dans la gouvernance et une lutte farouche contre la corruption et le népotisme. Tel n’avait jamais été le cas, y compris avec une transition dite de refondation. En attestent le scandale des logements sociaux mais également de certains recrutements récents. Cependant, la proclamation des résultats du concours direct de recrutement dans la fonction public d’Etat, au titre de l’exercice budgétaire 2021, s’est singularisée par une exceptionnelle satisfaction générale qui présage de lendemains meilleurs pour la croisade contre le favoritisme cancéreux qui gangrenait tous les concours au Mali. 

En effet, malgré quelques réactions d’humeur de candidats malheureux, les voix s’élèvent plutôt, depuis le 31 mai, date de publication des résultats, pour saluer la transparence et le sérieux ayant jalonné le processus aboutissant à ces résultats, qui ne souffrent d’aucune contestation possible. Si parfois on s’indignait de voir les non méritants se bomber le torse pour d’avoir réussi à des mascarades nommés concours, cette fois le cas très probant du recrutement au niveau du cadre des constructions civiles «corps des ingénieurs des constructions civiles-spécialité bâtiment» a montré à qui veut le voir qu’un nouveau Mali est en gestation avec 80 postulants pour 7 postes et aucun candidat admis. 

Le tableau est par ailleurs nuancé par la découverte d’une vingtaine de candidats admissibles au concours avec des faux diplômes (annonce officielle du gouvernement), quoique les contrôles d’avant concours aient détecté et rejeté un nombre considérable de candidatures du à ce problème récurrent de faux diplômes par rapport auquel la vigilance et la rigueur devraient être de mise. 

Quoi qu’il en soit, la population semble satisfaite de la trajectoire que prend l’organisation des concours de recrutement au Mali. 

 

 

 

Ousmane Tiemoko Diakité

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here