Financement de l’emploi des jeunes au Mali : L’ADIDE engage le débat

0

La problématique du financement de l’emploi des jeunes au Mali, tel était le thème d’une conférence débat, organisé par l’Association des diplômés initiateurs et demandeurs d’emploi (ADIDE), le samedi dernier, au Mémorial Modibo Keita. La conférence était animée par Modibo Kadjoké, ancien ministre et ancien directeur de l’APEJ entouré par le Secrétaire général de l’ADIDE, Aboubacar Traoré et  Ismaïla Doucouré alias Master Soumy, parrain de la cérémonie.

Dans son mot introductif, le secrétaire général de l’association a expliqué les raisons de l’organisation de la conférence-débat. Pour lui, le thème choisi « La  problématique du financement de l’emploi des jeunes au Mali », n’est pas fortuit. La question de l’emploi des  jeunes est au cœur de tous les débats dans ce pays.

Le parrain de l’événement, a remercié les initiateurs de la rencontre. Selon Master Soumy, l’une de causes du chômage des jeunes  est la mauvaise formation. Le système éducatif du Mali n’est pas bon. Il ne correspond pas au marché de l’emploi.

Selon lui, tout le monde ne peut pas travailler dans la fonction publique, il faudrait, donc, orienter la jeunesse vers la formation professionnelle.

Selon  Modibo Kadjoké, la formation est plus qu’importante. « Quand on est bien formé, on a plus de chance d’avoir un emploi. Quand on est mal formé, on a moins de chance d’avoir un emploi ». L’ancien ministre de l’Emploi a beaucoup encouragé les membres de l’ADIDE dans leur démarche. Pour Modibo Kadioké,  les jeunes ont un important rôle à jouer dans la recherche de l’emploi. « Vous pouvez être une force de proposition », encourage-t-il avant d’ajouter : « Le premier emploi d’un chômeur, c’est de la recherche de l’emploi ».

Le président de l’APM-Maliko va plus loin en disant qu’un jeune en chômage peut être une proie facile, comme il peut être une bombe.

AMT

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here