Formation professionnelle : Le COPCC joue bien sa partition

0

Pour s’assurer de l’accompagnement de son département, à travers l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), au Centre d’orientation professionnelle de coupe et couture (COPCC), le ministre Jean Claude Sidibé a effectué la semaine dernière, une visite de courtoisie dans cet établissement, qui a pour vocation la formation professionnelle. Il était accompagné par quelques membres de son cabinet et ceux de l’ANPE dont le directeur général, Ibrabim Ag Nock.

Cet établissement crée seulement quelques années, après l’accession de notre pays à  la souveraineté internationale, s’est donné comme créneau de former des jeunes déscolarisés. De ce fait, les formations décernées sont entre autres : la coupe, les coutures, les stylistes etc.

Après avoir fait visiter les lieux, par l’illustre hôte du jour, le Directeur général du COPCC, Sambou Fané, dans une interview accordée à la presse, a exprimé toute sa joie d’accueillir le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, qui se trouve sur un terrain connu. Parce que, aux dires de Sambou Fané, Jean Claude Sidibé a fait la connaissance de son établissement, quand il n’avait que 8 ans. Quant à la question de savoir ce qu’il attend du département, le Directeur général du COPCC dira que la seule venue du ministre est suffisante. Parce que, le ministère de tutelle, par le biais de l’ANPE, a déjà beaucoup fait pour le COPCC, par le placement de certains apprenants et une assistance financière.

Pour sa part, le ministre Jean Claude Sidibé a été très impressionné, du nombre des apprenants admis au sein de cet établissement de formation professionnelle. C’est un effectif total de 800 apprenants provenant en majorité de la Junte féminine. C’est ce qui fera dire au ministre que « au Mali, tout le monde a sa place pour pouvoir s’insérer dans la vie professionnelle, à travers des formations apprises ».

L’hôte du jour s’est également félicité de l’engagement, de l’abnégation et surtout de la disponibilité des apprenantes, à réussir à travers cette formation. Par rapport à l’accompagnement des plus autorités, il a réitéré sa détermination à œuvrer toujours dans ce sens, celui du soutien et de l’entretien l’ANPE pour le plus grand bonheur des jeunes déscolarisés.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here