Forum National sur les Mécanismes de Financement des Jeunes, PME et PTE au Mali : Former les jeunes et les moins jeunes, éliminer les obstacles à la création d’entreprises et promouvoir le financement des entreprises.

0

 Le Forum National sur les Mécanismes de Financement des Jeunes, PME et PTE au Mali qui se tient à Bamako du 9 au 10 Septembre 2021, organisé par  SNV (Netherlands Development Organisation) et ses partenaires. La cérémonie d’ouverture a été présidé par M Drissa Guindo Secrétaire Général du Ministère de l’Entreprenariat National, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.

 La création et le développement des TPE et PME implique des besoins réels de financement pour soutenir leur croissance (fonds de roulement) ou leur développement (les investissements). Ces besoins sont encore plus réels pour les jeunes entrepreneurs dont la plupart est sans ressources et actifs suffisants pour concrétiser leurs initiatives de projet.

Pour faire face à cette question de financement des TPE et/ou PME portées par des jeunes, plusieurs initiatives ont été mises en place par l’État malien et ses partenaires au développement. Ces initiatives se traduisent en divers mécanismes dispositifs pour faciliter l’accès des jeunes entrepreneurs au financement de leur projet de création ou de développement d’entreprise.

Malgré l’existence de cette multitude de mécanismes, le constat est que les jeunes, porteurs d’idée d’entreprise ou de TPE / PME, peinent à accéder à des financements consistants leur permettant de financer leurs projets de façon durable. Mais aussi, les programmes/projets initiateurs de ces mécanismes de financement ont souvent des difficultés à atteindre les résultats escomptés.

C’est ainsi qu’il devient pertinent de se poser les questions suivantes : quelles sont les expériences de mécanismes pertinents de soutien aux jeunes pour les mises en œuvre ou en cours d’exécution au Mali ? Quels en sont les facteurs de succès ? Quelles sont les limites des mécanismes de financement passés et actuels ? Pourquoi les besoins de financement des jeunes entrepreneurs ou TPE et/ou PME ne sont pas satisfaits par ces mécanismes ? Quelles innovations pourrait-on introduire pour une plus grande efficacité et efficience de ces mécanismes par rapport aux besoins des jeunes ?

Pour avoir des réponses partagées à ces différentes  questions que le projet EJOM sous le leadership de la SNV organise le présent forum autour des résultats préliminaires d’une étude menée sur le sujet, d’où la justification des présents termes.

Ce forum réuni  tous acteurs techniques et institutionnels et financiers intervenants dans la facilitation de l’accès des jeunes aux financements pour leur insertion.

Les principaux objectifs de ce forum national sur l’accès des jeunes aux financements sont: analyser la pertinence, l’efficacité, la durabilité, les limites et les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des mécanismes identifiés par l’étude tout en s’appuyant sur le point de vue des bénéficiaires, des gestionnaires de ces mécanismes et des experts ; proposer un ou des mécanismes mieux élaborés, novateurs pour un meilleur accès des TPE et/ou PME et des jeunes porteurs de projets au financement et enfin élaborer un document final sur les mécanismes pertinents de financement des jeunes en tenant compte des conclusions et recommandations du forum.

A la cérémonie d’ouverture, le Directeur de SNV dira dans son speech que le financement de 8620 jeunes et 420 PME incluant les fermes horticoles représente le principal domaine de résultat de EJOM. Le forum se révèle ainsi comme un acte de capitalisation doublé d’une opportunité de fédérer d’autres expériences aussi riches que variées, développées dans des contextes tout aussi diversifiés. Ces expériences se traduisent en divers mécanismes/dispositifs techniques et financiers pour faciliter l’accès des jeunes entrepreneurs au financement de leur projet de création ou de développement d’entreprise.

 

Pour le SG du Ministère M Drissa Guindo, le présent forum est d’une pertinence indiscutable pour qui connait la situation socioéconomique du Mali, caractérisée par une précarisation de l’emploi due à la pandémie du COVID-19 et une demande sans cesse croissante de la jeunesse. Fort opportunément, il fait suite à la conférence internationale organisée par le consortium en octobre 2019 à Bamako, sur les opportunités d’emplois des jeunes. Au menu de cette conférence était la question de : « comment impulser l’accès des jeunes au marché de l’emploi » conscients sommes-nous que l’emploi des jeunes est un défi majeur au Mali et ailleurs.

« La création d’entreprises, l’auto emploi ou encore l’initiative privée est la meilleure stratégie pour créer des emplois productifs et propulser l’essor économique de nos pays. Cependant, force est de reconnaitre qu’il n’y a pas de création d’emplois sans que certaines conditions préalables ne soient réunies. Il faut d’abord un environnement favorable, des structures d’accompagnement, des entrepreneurs motivés et innovants, des idées et un marché dynamique. Il nous faut donc encourager l’esprit d’entreprise, former les jeunes et les moins jeunes, éliminer les obstacles à la création d’entreprises et promouvoir le financement des entreprises. » Conclut ’il  son speech d’ouverture M Drissa Guindo.

Bokoum Abdoul Momini /maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here