Justice malienne : Les magistrats outillés sur les normes éthiques et la déontologie

0

Renforcer les capacités du personnel magistrat en vue de garantir la crédibilité de l’édifice en mettant en exergue la qualité des décisions rendues par les juridictions et une perception positive de l’ensemble de l’appareil judiciaire malien. Tel est le souhait ardent du ministre de la Justice, de  ses services rattachés et de ses partenaires. C’est dans ce cadre que le projet USAID-MJP (Mali justice projet) en partenariat avec la Direction nationale de l’Administration de la Justice (DNAJ) et l’Institut national de formation judiciaire «  Me Demba Diallo » (INFJ), a organisé du 7 au 8 août 2019, un séminaire de formation à l’intention des magistrats sur les normes éthiques et la déontologie. L’ouverture des travaux de ce séminaire a eu lieu hier mercredi 7 aout dans la salle de conférence de l’INFJ ‘’ Me Demba Diallo’’ sous la présidence du Directeur national de l’Administration de la justice (DNAJ), Abel Diarra, représentant du ministre de la Justice, en présence du coordinateur du projet justice au Mali (USAID/MJP), Me Jean H Lavoie et du Directeur général adjoint de l’INFJ, Badra Alou Coulibaly.

Une cinquantaine de participants venus de plusieurs juridictions dans beaucoup de localités du pays et le district de Bamako ont pris part à cette formation de deux (2) jours. Son objectif général est de bien outiller les magistrats participant à cette formation sur les normes éthiques et la déontologie. Il s’agit également à travers cette formation de définir et de distinguer ensemble la déontologie de l’éthique (de la morale et la discipline) ; de mieux cerner les obligations inhérentes à la fonction de magistrat ; de connaitre l’évolution historique de la déontologie au Mali ; d’examiner les sanctions disciplinaires encourues le magistrat lorsqu’il contrevient à son code éthique. Les participants disposent de repères professionnels solides à travers les débats et partagent certains défis liés au fonctionnement de la justice principalement à l’exercice de la fonction de magistrat entre autres.

A l’ouverture des travaux, le DGA de l’INFJ, Badra Alou Coulibaly, a d’abord remercié le  MJP pour les efforts inlassables et inestimables qu’il consent à accompagner l’Institut dans sa mission de formation initiale et continue. Selon lui, l’importance du thème du présent atelier sur les normes éthiques et la déontologie du magistrat n’est plus à démontrer. D’ailleurs, comme le disait l’autre  dans l’autre une précédente conférence sur le thème, la seule connaissance technique  ne fait pas d’un magistrat, un juge, un bon magistrat ou un bon juge. La qualité technique doit être complétée par le respect des normes d’éthique et de déontologie, a rappelé Badra Alou Coulibaly. C’est dans ce cadre que cet atelier se situe à notre point de vue. Il s’agit pour nous d’un cadre d’échanges, de rappel, mais aussi un cadre d’actualisation des connaissances, a signalé le DGA de l’INFJ.

Le directeur USAID du Projet Mali Justice, Me Jean H Lavoie, ainsi que le représentant du ministre de la Justice, Abel Diarra, ont mis  l’accent sur ces concepts d’éthique et de déontologie qui sont des valeurs partagées en droit comparé, la nécessité d’en connaitre les fondements textuels, les conditions de leur mise en application par le personnel magistrat, de recenser les difficultés sur le terrain et les voies et moyens d’apporter les correctifs nécessaires. Ils ont enfin, exhorté les participants à une participation active aux débats, afin de tirer le meilleur profit de cette formation.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here