Emprisonnement arbitraire de la directrice régionale des domaines et du cadastre de Koulikoro : La main invisible du Premier ministre ?

17

Au-delà de la directrice nationale des Domaines et du ministre des Domaines de l’Etat, des Affaires Foncières et du Patrimoine,  personne de bonne foi ne pouvait parier sur l’implication personnelle du Premier ministre Moussa Mara dans l’acharnement judiciaire et politique contre  la directrice régionale des Domaines et du Cadastre de Koulikoro, Mme Coulibaly Ilam Niang.

«Il n'y a pas de solution militaire dans le nord du Mali»
Le Premier ministre du Mali, Moussa Mara, à Bamako, le 18 mai 2014. (Photo Fabien Offner.AFP)

En effet, les correspondances  N°794 / PM-CAB et N°0068/MDEAFP – DNDC, respectivement envoyées par le Premier ministre au ministre des Domaines et par la directrice nationale des Domaines à la directrice régionale de Koulikoro sont  révélatrice d’une implication au sommet du gouvernement  dans l’arrestation arbitraire d’une pauvre Maman.

 

L’objet officiel de ces  correspondances est la vérification de l’attribution de parcelles de terrain dans le cercle de Kati par le Préfet, le Sous- Préfet de Kalanbacoro, le Maire de Kati,  et  le recouvrement des recettes domaniales par la direction régionale des Domaines et du Cadastre de Koulikoro. Si le vœu de Moussa Mara se limitait à cet objet, personne n’allait crier au scandale.

Curieusement pour des raisons  inavouées, Mara s’est plutôt  référé au  rapport 2011 du Bureau du Vérificateur Général pour inviter le ministre des Domaines à veiller à la mise en œuvre des recommandations. Il s’agit de prendre attache avec le ministre de la Justice pour les poursuites judiciaires notamment contre la directrice régionale de Koulikoro et à lui rendre fidèlement compte.

 

Quant on sait que le rapport du BVG dont il fait allusion n’incrimine pas la gestion de la direction régionale de Koulikoro seulement et que la directrice régionale arrêtée, aujourd’hui,  n’était pas en poste à l’époque des fait, il y a lieu de se poser des questions sur les motivations réelles de Mara et ses complices dans la gestion de ce dossier.
Selon des sources concordantes, cette intrusion malencontreuse du Premier ministre rappel tristement le comportement d’un autre Mara d’une certaine époque. Bien avant la correspondance de Mara, Mme Sy Hawa Diallo qui voulait coûte que coûte se débarrasser de la directrice régionale de Koulikoro,  avait adressé la note de service N°0068/MDEAFP – DNDC en date du 25 Aout 2014 pour exiger la mise en œuvre des recommandations issues du rapport du BVG 2011. Il s’agit  là de se conformer aux dispositions du code domanial et foncier et du code général des impôts lors du calcul des droits, prix de cession et de redevance ; de recouvrir et verser au trésor public le montant de 356 830 108 FCFA au titre des recettes perçues. En plus de cela, Mme Pagérot s’est  permis même d’exiger un compte rendu sous huitaine des points d’exécution. Quel acharnement !

Malgré tout pour montrer sa bonne foi puisque l’administration est une continuité, la directrice régionale des domaines de Koulikoro a fait le point dans sa correspondance N°140001/DRDC – KKORO en date du 20/10/2014 de l’exécution de ces recommandations.

Dans ce document, Mme Coulibaly Ilam Niang explique à la directrice  nationale, le montant recouvré (2 986 260 FCFA) et les difficultés qu’elle rencontre, notamment des plaintes contre la Direction régionale des Domaines et du Cadastre de Koulikoro. En dépits des efforts déployés, dans sa conclusion Mme Coulibaly Ilam Niang attire l’attention de la directrice nationale sur le fait qu’elle n’a pris fonction qu’en Novembre 2010, alors que la gestion incriminée par le BVG va de 2008 à juin 2010. En d’autres termes, elle n’est pas comptable de la gestion antérieure à son arrivée. Malgré cette clarification, son sort était déjà scellé à cause des lettres envoyées par  Moussa Mara et la Directrice Nationale.

Injustement considérée comme le bras financier de la section syndicale, tous les moyens étaient bons pour se débarrasser d’elle. Pour exécuter ce plan diabolique qui vise à la mettre en prison, il fallait trouver un mobile. Puisque la séparation des pouvoirs est un rêve inaccessible pour le peuple malien surtout en ce temps de « sacrée Bathily », le moyen était tout trouvé. Ainsi, une superposition des titres fonciers qui est prise en compte par le code domanial comme une erreur à rectifier, a été transformée en crime pour permettre au juge de parapher le plan. Pour avoir un alibi, il fallait une plainte d’un particulier. Les héritiers de feu Thierno Diarra ont joué  ce rôle malgré le fait qu’ils ont été mis dans leur droit.
Contrairement à Adama Sangaré qui a échappé à l’acharnement du même clan grâce à Daniel Téssougué, Ilam a eu moins de chance à Kati. C’est pourquoi elle a été arrêtée après avoir été convoquée par téléphone sans avoir le temps de mettre les documents complémentaires à la disposition du juge. Jusqu’à aujourd’hui la pauvre n’a toujours pas été écoutée par le juge.

Curieusement, comme un trophée de guerre, Mara aurait exigé à ce que l’arrestation de la pauvre Ilam Niang soit annoncée au journal télévisé de 20heures. Malgré le retrait de la plainte, Ilam est toujours en prison. Quelles sont les charges que le clan prépare ? En attendant que l’UNTM dont l’avocat est à pied d’œuvre puisse réagir, le clan qui a déjà remplacé Ilam ne sait plus à quel saint se voué. Du côté des travailleurs, l’on s’achemine vers une grève illimitée si le président IBK en personne ne se charge pas du dossier.

Si pour certains, le Premier ministre  protège  la directrice nationale des Domaines et du Cadastre, Mme Sy Hawa Diallo avec qui il aurait des affinités, en revanche pour d’autres,  Mara règle un vieux compte avec la directrice régionale. De quoi s’agit-il ?  Nous en parlerons dans nos prochaines parutions.
Antoine Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. Mon ami tu enfonce ta cliente lis bien ce que tu as ecreit.
    a bon entendeur SALUT.

  2. LA JUSTICE EST LE PILIER D’UN ÉTAT, D’UNE RÉPUBLIQUE

    -Un pays où l’on remplace la justice par l’injustice se dirige tout droit vers une catastrophe prévisible et inévitable.

    -Un pays où les dirigeants contournent les LOIS, piétinent la CONSTITUTION finira par être dirigé par des Hors-La-Loi.

    -Un pays où l’injustice règne, la frustration devient le pain quotidien.

    -Un pays où la justice n’est pas appliquée comme il se doit, est un pays à la dérive.

    -La justice sans le pouvoir ne sert à rien.
    -Le pouvoir sans la Justice n’est jamais que violence.

    -à trop vouloir contourner les Lois de la république, on finit par imposer des Lois hors-la-Loi, des Lois anti-républicaines.

  3. Quel pays ce mali est devenu on blanchit les spéculateurs fonciers et les voleurs de la république vraiment c est domage

  4. Mr le journaleux ! Si cette fameuse directrice n’a rien a se reprocher comme tu le dis, pourquoi donc cette agitation? Elle n’a qu’a preparer sa defense.
    Il est grand temps que les gens repondent de leurs actes de corruption et de detournement dans ce pays.Les pauvres en souffrent beaucoup. Mara et son gouvernement doivent continuer dans ce sens.

  5. Il faut laisser mouton courir Tabaski viendra. Maliens, maliennes le petit Moussa MARA fait feu de tout bois aujourd’hui dans le seul but de préserver sa place. En réalité ce petit est déjà cuit et en tombant il fait des victimes collatérales. Courage Maman Ilam, tu sortiras grandi de cette affaire.C’est pas MARA, c’est IBK. Comment peut on nommer un BLAKORO Premier ministre? Alors bonjour les dégâts: Perte de KIDAL, Surfacturations,arrestations arbitraires, conjoncture,grèves…..

  6. Mara règle ses propres comptes, mais il va le regretter très bientot, comme son père dans le temps

  7. c’est bien le gouvernement qui a bien mis en place le BVG donc pour l’encourager dans sa fonction, ses recommandations doivent être prise en compte.On reprochait à ATT de faire dormir les recommandations DU VEGAL aujourd’hui on reproche à Mara d’avoir instruis de les mettre en ouvre.Mon cher journaliste de dimanche si tu veux compter un jour parmi les grands il faut être grand dans ta petite tête de con car tu ne sais pas de quoi tu parle. UN chef d’exécutif ça sert à CELA, la mise en ouvre des recommandations et même veiller à leur exécution correcte. 😀 😀 😀 😀 HAHAAHAAAA les jaloux vont maigrir.

  8. Merci le sage!!!!!!!
    Cette directrice nationale ressemble à Satan en personne
    Une petite dame incompétente et très complexée devant la directrice régionale ce qui explique cet acharnement
    Chère directrice nationale svp faites appel à Christina pour une séance de relooking

    • toi le pauvre combien le syndicat t’a offert pour que tu crée un compte juste pour dire des sottises. tu ne connais cette DAME elle très grande de part sa taille s, son cœur, son courage et sa détermination. C’est vraiment minable de ta part de dire qu’elle est petite

  9. cher journaliste vous savez au moins la définition d’arbitraire parce que vous nous dites dans ce torchon que la dame est innocente et que c’est le PM qui intervient en violant de la loi avec son pouvoir êtes vous sure c’est plutôt vous qu’on avec vos complices pour diffamation journaliste sans étique

  10. Mais bon DIEU que les gents sont faux dans ce maliba. Une affaire judiciaire sur la base d’une plainte personnelle vous voulez en faire un scandal.!!! si c’est pas Mme SY ,c’est son ministre ( on va jusqu’à l’agressé dans ses bureaux),ou le PM Mara; et dans tout cela vous ne reprocher rein à ILAM qui vient de son 👿 pèlerinage 😈 et va tout droit en prison sans passer par la case départ .C’est dire que DIEU même n’a pas accepter ses prières;donc elle doit répondre de son forfait.

  11. mon cher pauvre antoine koné.Ton niveau académique en français est dérisoire, car tu ignores la nuance entre les verbes recouvrir et recouvrer.Ton ignorance est doublée d’une autre sottise, celle qui consiste à faire l’avocat dans un dossier dont tu ignores les vrais contours tant administratifs que judiciaires. C’est dommage pour toi et tes commanditaires. Rien ne va plus distraire les maliens. Chaque fois qu’un délinquant est pris, il invoque l’acharnement, à travers des journalistes alimentaires comme toi. ça c’est une technique d’une autre époque. Maintenant, quiconque présente des indices de malfaiteur sera traduit devant les juges et passera sous les mailles de l’enquête judiciaire, qui, seule, peut le sauver d’un mandat de dépôt. Ne te fatigues pas à faire l’avocat du diable. Si Mme Niang n’est passible d’aucune poursuite, tu la verras en liberté.

  12. Adama sangare n est pas sans reproche, tous les espaces verts vendus par lui sont la preuve pour
    epouser son train de vie et financer sa vie politique. Donc faisons attention et quand il y a des abuts il
    faut faire des recours appropriés. Merci

  13. Merci pour ces précisions.
    J’accuse MARA de malversations foncières, et ce pendant son mandat de Maire de la Commune IV, suivant décision N°… en date du …., (préfère garder ces infos pour le moment), MARA a attribué beaucoup de parcelles aux Militaires de Kati. Après la libération de l’ancien aide de camp d’ATT. Il a pris une 2 décision annulant du coup la première. Entre temps, les premiers attributaires, avec sa complicité, avaient vendu leurs parcelles. A QUI LA FAUTE ?
    BATHILY reponds à cette question.
    J’attend…

  14. Un article commandité et financé certainement par le fameux syndicat des malfrats “domaniaux” du pays. Mr le journaliste, de tels articles méritaient plus de professionnalisme, je veux dire du FRANçAIS DE QUALITE et MOINS DE FAUTES. D’ici là la Stupéfaction a de bons jours devant lui au Maliba: Personne ne va en prison si le DIABLE n’invente pas de l’INJUSTICE. Cela se comprend puisque les mis en cause sont tous dans un CERCLE VICIEUX de CORROMPUS jusqu’aux ongles. En tout cas cet article indique au fond que les autorités ont plutôt RAISON. Mais malheureusement pour eux au MALIBA, il est très difficile d’envoyer une Femme en prison.

  15. L’annonce de son arrestation à la télévision nationale mais vraiment laisser perplexe!!!!

  16. Merci m. le journaliste pour ces précisions. Le Pm Mara et son ministre continuent à nous distraire au lieu de s’occuper des affaires de la nation, qu’ils sachent que la vérité triomphera, il est temps pour eux laisser Ilam faire son travail comme tout bon Malien.

Comments are closed.