La Commission TP de l’Assemblée Nationale sur le site des maisons démolies à Souleymanebougou : Les députés hébétés par l’étendue des dégâts

Suite à une requête du Collectif des habitants dont les maisons ont été démolies par le ministre des domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Mohamed Aly Bathily, le Président de la Commission TP de l’Assemblée nationale, Yiri Kéita, accompagnée de certains de ses Commissaires, a visité le site mardi dernier.

3
Adama Diakité, membre de l’association des victimes de démolitions de Souleymanebougou : « Ce que l’Etat malien, à travers le ministre Bathily, a fait à Souleymanebougou est pire que le terrorisme au nord »

Au total, ce sont une cinquantaine de maisons qui sont déjà passées sous les roues des Caterpillar sur les 201 qui doivent être démolies, selon ministre des Domaines. Et pour cause: elles sont construites sur un site appartenant à l’ACI et réalisées dans le lit du marigot. C’est pourquoi, elles ont fait l’objet des foudres du ministre Bathily.

Du côté des victimes, on rétorque, «faux». «Nous avons acheté nos terrains auprès de l’ancien préfet du cercle de Kati, Ibrahim Mamadou Sylla. Nous avons nos lettres d’attributions et nos permis de construire. Le site n’appartient pas à l’ACI. S’il lui appartenait, pourquoi elle ne l’a pas viabilisé? Bathily dit que c’est construit dans le lit du marigot, regardez de l’autre côté, vous voyez des maisons dont les pieds sont dans le marigot. Pourquoi il n’a pas cassé ces maisons?», a déclaré l’une des victimes.

«C’est Oumou Traoré, la Directrice adjointe de l’ACI, qui est à la base de tout cela. C’est elle qui a tout manipulé. Elle a vu que le site était devenu important et qu’on pouvait y gagner de l’argent», a ajouté un autre habitant dont la maison a été détruite. Sur le site, le Collectif a également présenté le propriétaire d’une maison «qui a bien travaillé pour son patron. Pour le récompenser, celui-ci lui a construit une maison, qui a été démolie».

De son côté, le Président du Collectif, Adama Diakité, a précisé que leurs maisons ont été démolies sans aucun avertissement. «Personne n’a reçu même un avertissement verbal, à plus forte raison une sommation quelconque. Un beau matin, très tôt, ils sont venus tout casser», a-t-il déclaré.

Il a soutenu que des maisons ont été cassées avec des motos, des voitures et des meubles à l’intérieur, sans que leurs propriétaires ne puissent les enlever. Tout ce qu’ils demandent, selon le Président, c’est d’être mis dans leurs droits.

De son côté, le Président la Commission TP a indiqué qu’ils avaient été mis en mission suite à une requête adressée au bureau de l’Assemblée nationale par les populations dont les maisons ont été démolies.

«Nous sommes sur le terrain pour constater ce qui s’est réellement passé et rendre compte à l’Assemblée nationale. La suite dépendra du bureau de l’Hémicycle. C’est dur, c’est vraiment douloureux. Je ne sais pas ce qui a poussé le département à faire ces démolitions», a-t-il déclaré après sa visite.

Youssouf Diallo

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Si vous trouvez cela injuste la destruction des maisons , et ce ce pays où la justice est toujours du côté du pouvoir, et vous vous sentez opprimés réveillez vous rendez justice vous !!!!!!et c’est très simple qui sait où habite Bathily ? Allez casser chez lui quitte à ce qu’on tire sur nous et réveillons nous ce pouvoir est injuste et seule la révolte mène à la justice mes frères c’est simple on aura rien de l’enquête de l’assemblée nationale ce sont tous des comédiens et seulement maintenant qu’ils rendent visite !!!!! Bande de chiens !!!! Le peuple aura votre peau inchangée Allah !!!

  2. – Je pense que l’AN est dans son plein pouvoir pour aller constater les dégâts après une telle démolition qualifiée par d’aucuns d’actes impitoyables et ignobles.
    Ce qui est injuste en cela, c’est qu’il y a eu deux poids, deux mesures. Certaines maisons ont été purement et simplement démolies et d’autres épargnées, sur la même zone. POUR QUELS MOTIFS ? On ignore vraimmment les raisons de cet arrêt de démolition très spontané et très-très précipité.
    – L’AN doit également mener une enquête sur les berges du fleuve cédés à WIPPI GROUP.
    QUI A FAIT CETTE CESSION ? QUI SE CACHE DERRIERE ça ? Voilà des interrogations que les Représentants du PEUPLE pourront nous édifier après une vraie enquête et descente sur les lieux. SINCEREMENT.

  3. L’ASSEMBLEE NATIONALE N’EST PAS LE POUVOIR JUDICIARE QU’ILS FASSE ATTENTION A NE PAS S’INTERFERER DANS LE DOMAINE D’AUTRUI CELUI DU JUDICIAIRE.

    VOUS, L’ASSEMBLEE NATIONALE VOUS AVEZ FAIT DIX ANS A COURTISER LE PRESIDENT ATT SANS JAMAIS LUI DIRE LA VERITE ET VOILA LE RESULTAT.
    DES CENTAINES DE MILLIARDS SONT DETOURNES CHAQUE ANNEES PAR LES FONCTIONNAIRES DE L’ETAT QU’AVEZ VOUS FAIT POUR JUGULER CE FLEAU.LES RAPPORTS DU VGAL DORMENT DANS LES TIROIRS DU PROCUREUR QU’AVEZ VOUS FAIT.
    UNE ASSEMBLEE DIGNE SE DOIT DE DEFENDRE L’INTERET SUPERIEUR DE LA NATION TEL QUE LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION, LA BONNE GOUVERNANCE ETC ET NON DE DEFENDRE LES INTERETS PARTICULIERS.
    REGARDER TOUT SIMPLEMENT LE LONG DE LA ROUTE DE KOULIKORO DES IMMEUBLES D’INFORTUNE UN PEU PARTOUT.C’EST GRAVE
    NOUS JURONS SI VOUS CONTINUER A DEFENDRE DES INTERETS PARTICULIERS SOYEZ SUR A BAMAKO ON VAS S’ENTRETUER ET LE PIRE VA ARRIVER SYEZ EN SUR DE CELA

Comments are closed.