Assassinat d’Hervé Gourdel: Alger affirme avoir tué trois terroristes

0
L'otage français en Algérie a été décapité
Hervé Gourdel, guide de haute montagne niçois enlevé dimanche soir dans la région de Tizi Ouzou, a été assassiné.
Page de soutien à Hervé Gourdel

En Algérie, les militaires sont toujours dans les montagnes du Djurdjura en Kabylie, à la recherche de la dépouille d’Hervé Gourdel et de ses ravisseurs. L’armée avait annoncé jeudi soir avoir détruit un campement vide où s’étaient regroupés les soldats du califat. Les premières images de ce campement ont été diffusées dans les médias algériens. Les pouvoirs algériens ont déclaré vendredi 10 octobre avoir abattu trois terroristes.

Le ministère de la Défense a annoncé, vendredi 10 octobre, que trois terroristes avaient été abattus par les militaires dans la matinée, près du lieu où a été retrouvé le campement de ceux qui ont assassiné Hervé Gourdel.

Dans cette région, les recherches de l’armée algérienne se poursuivent depuis maintenant trois semaines. Les militaires commencent seulement à communiquer. Mercredi, une journaliste du journal El Watan, a pu se rendre avec eux dans la zone des ratissages. Elle est arrivée jusqu’au campement que l’armée avait retrouvé et prendre des photos.

L’armée souhaite communiquer

Ces dernières, sur lesquelles on distingue un muret de pierres au milieu de la forêt et des ustensiles de cuisine ont été publiées jeudi matin. Dans la journée, le ministère de la Défense annonce que ce campement a été détruit et des images sont diffusées à la télévision nationale dans la soirée.

Les militaires veulent montrer qu’ils ont pu récupérer des objets comme des piles, des jumelles, des explosifs et un téléphone portable. Et ils insistent. Selon eux, les terroristes sont partis dans la précipitation. Sur les images de la télévision nationale, de la fumée se dégage encore du feu de camp.

Par RFI

Commentaires via Facebook :

PARTAGER