Attaque barbare du poste de Boni : Beaucoup de victimes et de pertes matérielles

0

Pour une énième fois, les forces du mal tentent de créer la zizanie dans les populations en s’attaquant aux FAMa ainsi qu’aux paisibles populations. A travers des sources sécuritaires qu’un détachement FAMa basé à Boni dans la région de Mopti a fait l’objet d’une attaque des Groupes Armés Terroristes ce mercredi, 03 février 2021 aux environs de 6h 15 minutes.

Selon le communiqué du Chef d’état-major général des Armées  pour la circonstance, le bilan de cette attaque est le suivant : – Côté ami : neuf (09) morts, six (06) blessés et des pertes matérielles. Les blessés ont été évacués sur Sévare par les avions de l’Armée de l’Air malienne et de la MINUSMA.

– Côté ennemi : Une vingtaine de terroristes et de motos neutralisées puis un engin blindé immobilisé grâce aux efforts conjugués de l’aviation militaire malienne et celle de la force Barkhane. Le Chef d’état-major général des Armées prie pour le repos de l’âme des disparus, présente ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Enfin, le Chef d’état-major général des Armées tient à rassurer les populations que les FAMa resteront attachées à leur mission régalienne de défense de l’intégrité du territoire et de sécurisation des personnes et de leurs biens.

Suite à cette attaque, l’état-major des armées françaises à Paris a donné quelques informations. Selon lui,  ce mois de janvier, les forces armées maliennes et la force Barkhane ont ratissé la région de Boni située à mi-chemin de Douentza et d’Hombori, le long de la route nationale 16. Opération dont le bilan se solde par la destruction de 7 pickups, 200 motos, et d’importantes saisies d’armes et explosifs.

Et pourtant c’est encore là que les jihadistes du Rvim, affiliés à Al-Qaïda ont frappé. Plus surprenant encore, ils ont attaqué le camp de Boni avec un Casspir, un véhicule blindé de transport de troupes long de 7 mètres et pesant 12 tonnes, contraignant les forces armées maliennes à abandonner le camp. Une manœuvre tactique réussie, défend l’état-major des armées.

Grâce à l’intervention d’hélicoptères et de chasseurs, l’attaque se solde par la destruction du blindé Casspir, mais quelques heures durant les jihadistes du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) ont pu claironner sur les réseaux sociaux qu’ils avaient pris possession du camp de Boni.

Les Forces Armées Maliennes sont engagées plus que jamais dans leur noble mission à lutter contre les terroristes sur le territoire national.

Bréhima Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here