Attaque de l’hôtel Radisson Blu : La défaillance du système de sécurité dévoilée

2

L’attaque terroriste perpétré contre l’hôtel Radisson Blue, vendredi, qui a malheureusement fait de nombreuses victimes parmi les visiteurs, le personnel et des forces de sécurité et de défense nationale et internationale, défraie la chronique. Ce crime lâche et odieux a choqué non seulement la communauté nationale, mais aussi l’opinion internationale. Cependant l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Il convient tout de même sans autant faire un procès, de se pencher sur les contours de ce malheureux évènement. Au regard du déroulement du forfait terroriste, il est important de voire les choses en face. L’heure est venue pour que certaines vérités soient dites. La vérité rougit les yeux, mais ne les casse pas.

Les terroristes ont attaqués, mais que dire du système de sécurité mis en place par l’hôtel. ? En faisant une petite analyse de la situation, il faut reconnaitre que le système de sécurité a été défaillant. Tout le district pense que cet hôtel huppé  de Bamako était le plus sécurisé. Il faut décrier l’absence des agents professionnels dans les hôtels comme c’est le cas dans des banques. Nulle part, on a entendu que les terroristes ont eu des affrontements avec des agents de sécurité à l’intérieur de l’hôtel. S’ils y étaient, certainement ils n’étaient pas à même de donner une riposte à hauteur des attentes, même si l’ESCORT serait le seul service de sécurité privé à avoir l’autorisation de porter les armes. C’est dire que l’hôtel était jusque là sans sécurité valable. Le professionnalisme a fait défaut. La débandade était criarde.

Si les mesures de sécurité avaient été réunies comme l’apparence l’indiquait, il est évident que les dégâts allaient être limités. Des responsabilités à ce niveau doivent être situées pour davantage créer de véritables conditions de sécurité dans les hôtels. Ce coup dur révèle une fois de plus que personne, n’est à l’abri du danger. Après la terrasse, les uns et les autres devraient renforcer les mesures de sécurité au niveau des grands lieux publics. Aussi faut-il le rappeler que l’on doit être plus vigilant quotidiennement. Cette attaque de nature à maintenir la terreur, ne doit pas surprendre. Après la prise d’otages de Paris , IBK avait mis en garde les uns et les autres. Et c’est arrivé. Depuis 2013, notre pays est engagé dans la lutte sans merci contre le terrorisme. Ce combat qui nécessite la mobilisation de toutes les maliennes et de tous les maliens ne doit pas également pris à la légère. Lutter contre le terrorisme demande du temps et autant de vigilance.

Jean Goïta

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Comment parler de “défaillance” du système de sécurité, alors qu’il n’y avait justement AUCUN système de sécurité! 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    La “défaillance” d’un système, par définition, c’est quand un système connait un dysfonctionnement; Personne ne peut dire que la sécurité au Radisson a mal (ou pas) fonctionné, dans la mesure où IL N’Y AVAIT AUCUN DISPOSITIF DE SECURITE sur ce site pourtant à très haut risque! 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

    Il serait (hélas, 1000 fois hélas! 😥 ) plus juste de parler de L’INEXISTENCE du système de sécurité! 🙄 🙄 🙄 🙄

    Tous les pays du monde ont un ministère de la sécurité intérieure; Le Mali est probablement le seul à n’avoir qu’un ministère de la sécurité INFERIEURE! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  2. Attaque de l’hôtel Radisson Blu : La défaillance du système de sécurité dévoilée

    “In cogitationem incidere ! Venir à la pensée!

    Trois jours après la sanglante prise d’otage à l’Hotel Radisson à Bamako les esprits restent toujours ouverts pour comprendre ce qui s’est réellement passé en ce vendredi entre 07h du matin à 17h dans l’après –midi.
    Comme dans tout autre évènement, une défaite au sport, un génocide par exemple ou des attentats de ce genre, il convient avec du recul, de se poser de vraies questions. A savoir mettre d’un part en garde contre le conspirationnisme à-tout-va, tout en appellant néanmoins chacun à garder en éveil son esprit critique. Car, comme avec le 11 septembre, avec la mort de Ben Laden, Charlie Hebdo et aujourd’hui le Radisson à Bamako…les services secrets pourraient parfois livrer une version suffisamment floue de certains événements pour susciter du conspirationnisme qu’il serait ensuite facile de dénoncer et de ridiculiser.
    Restons sur le dernier cas, le Radisson. En analysant les faits, beacucoup d’incohérences y sont inhérentes de part la nature même floue de certains faits:

    1- Problème d’identification au départ de la prise d’otages à Bamako: “2 à 3 personnes sont entrées dans l’hôtel et l’ont pris d’assaut avec des AK47”, Olivier Salgado (porte-parole de la MINUSMA)…Ils parlaient anglais selon Sekouba Bambino, témoignagne repris après par Amadou Sangho, conseiller en communication du ministère malien de la sécurité…

    2- Des vivants de la zizanie: 180, 170, 140…pas assez grave!

    3- Des macabées de la zizanie: entre 21 et 27 morts, dont 2 assaillants, l’un tué? L’autre se fait-il explosé? Et le dernier propablement en fuite? Et trois autres en cabale!

    4- Des médias de la zizanie: selon que l’on recoupe l’info de chez France24, Rfi, BFMTV ou de Saharamédia fr les récits sur le début de l’assaut aussi bien chez France 24 à 07h , que 09h chez BFMTV ou même 8h selon les voisins qui auraient entendu des détonnations…n’aident pas à appréhender la question…

    5-Voiture diplomatique ou l’arrivée des assaillants en même temps que la dite voiture ou encore assaillants se trouvant sur place depuis quelques jours déjà, le tout couronné par la révendication de groupes terroristes différents…toutes ces médias vont de leurs commentaires, pourvu que le pathos s’incruste mieux dans les esprits! Èvidemment, Al Mourabitoune de Bel Mokktar arrange les uns, le front du Macina de Koffa les autres ou la version Boka-Haram via l’anglais qui a été entendu sur les lieux…

    6-Des libérations de la zizanie: Le hic est que ces même médias, de l’extérieur, attribuent la paternité des libérations à un grand rôle joué par 40 gendarmes francais venus du Bfaso dans l’après-midi, tandisque de l’intérieur sur place des rescapés en live sur leurs antennes témoignent que c’est les forces de sécurités maliennes qui ont libéré la grande partie des occupants de l’hotel et d’autres se sont échappés d’eux-mêmes, “..les forces maliennes sont venues nous récupérer…Les militaires ont été très professionnels…” au dire de deux témoins! Ou du même porte-parole de la minusma, qui affirme que sur les 11.000Hommes sur le territoire, 90% est déployé bien au dessus de Bamako et de Mopti, pour confirmer que le soutien de la MINUSMA était surtout un renfort en véhicules médicalisés…

    7-Quoi pensez de la libération des trois membres de la MINUSMA, de l’exfiltration des citoyens américains par les militaires américains, des 12 membres de l’équipage d’Air France! En bref , le choix des clients de l’hotel quant à leur libération rend la thèse douteuse, d’autant plus, si elle devrait confirmer le séjour en amont des assaillants dans l’hotel! Parce que la logique du départ des assaillants est de lutter contre les intérêts occidentaux ou attenter à leur intégrité physique…

    Il serait totalement unitile de traiter de diables les uns les autres, mais peut-être intéressant d’écouter simplement ce que pensent d’autres personnes, sans idée préconçue, parce que cela est contra-productif et n’avance jamais aucun débat. Est-ce bien intelligent de n’avoir que 2 cases dans sa tête et de tout vouloir ranger dans l’une ou l’autre par avance, avant d’écouter, d’analyser, de voir, de sentir, de penser ?
    Il est tout à fait possible d’être en accord avec sur certains points et pas du tout sur d’autres. On peut toujours se méfier de tout le monde, y compris de ceux qui disent qu’il faut se méfier des autres, ces inquisiteurs qui nous désignent des sorcières. Avions-nous une INTELLIGENCE? pas besoin qu’on vous dise à l’avance qu’il faut se méfier d’un tel et pas d’un autre. Ecoutons, analysons, comprenons et soyons surtout lucide, raisonnable, non partisan et ainsi on évitera les manipulations…

Comments are closed.