Attaques terroristes dans la région de Kayes : Les djihadistes sur le point d’isoler Bamako

8

Les dernières attaques dans la région de Kayes, située à l’Ouest de Bamako sont des signes qui ne trompent pas. Elles contribuent à accentuer la pression sur la capitale malienne pour la prendre en tenailles. Et la lutte contre le coronavirus ne doit pas nous faire oublier l’aspect sécuritaire.

Au moment où tous les regards sont tournés vers la lutte contre le Coronavirus, les djihadistes tissent leur toile autour de Bamako pour l’encercler et l’isoler du reste du pays, afin de continuer leur progression vers d’autres pays de la sous région.

Les dernières attaques terroristes dans la région de Kayes, située à l’ouest de Bamako, le jeudi 9 avril dernier, accentuent la pression sur la capitale malienne. Et avec celles des postes de gendarmerie, des douanes, en ce début du mois d’avril et de celui des eaux et forêts dans le cercle de Diéma, la capitale malienne est à portée de main des groupes terroristes et djihadistes. Elle est aujourd’hui plus que menacée par des obscurantismes qui progressent lentement mais sûrement vers leur objectif de contrôler l’Afrique occidentale à partir du Mali.

Considérée jusque-là comme la seule région du Mali, où les groupes terroristes n’avaient pas encore mis pied,  Kayes vient d’enregistrer ses premières attaques terroristes. Les postes de Gendarmerie, des Douanes et des Eaux et Forêts dans le cercle de Diéma ont été la cible au début de ce mois d’avril des groupes djihadistes. Par ces actes, ils viennent de sauter le dernier verrou dans l’isolement de Bamako.

Après avoir conquis des zones plus importantes dans les régions de Ségou et Koulikoro, où ils exercent leur pouvoir sur les populations avec le départ des agents de l’administration, symbole de la souveraineté d’un pays sur son territoire, les islamistes continuent de plus belle leur progression vers la capitale malienne.

Comme à Koulikoro, dans le cercle de Nara, où les djihadistes ont investi la forêt de Wagadou pour en faire leur repaire, ils veulent faire la même chose dans la région de Kayes. L’attaque du poste forestier de Sagabara dans le cercle de Diéma n’est pas fortuite. Ils veulent, par l’attaque de ce poste, contraindre les agents des eaux et forêts à abandonner la zone pour mettre la main sur la réserve de la Boucle du Baoulé. Et une fois maîtres de ces lieux, il sera difficile de les déloger compte tenu de la complexité de la zone. En fait, la Boucle du Baoulé est une réserve de forêt de centaines de milliers de kilomètres qui couvre les régions de Kayes et Koulikoro.

Et les autorités auront mieux fait  d’orienter leurs efforts vers la région de Kayes qui reste aujourd’hui le seul tampon pour que Bamako ne tombe pas dans les mains des gens sans foi. Cela est un impératif catégorique dans la mesure où la présence des groupes djihadistes est déjà signalée dans les cercles de Banamba et Kolokani, situés à moins de 150 km de la capitale malienne. La lutte contre le COVID-19 ne doit donc pas être un motif pour oublier la sécurité des personnes et de leurs biens. Que les autorités sachent que les deux vont ensemble.

Yoro SOW

 

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Que sont devenues les bonnes intentions des pays proches du Mali ?

    Ces pays devaient venir en aide au Mali …Où en est ce projet

    Et la Mauritanie si proche

    Le mandat de la Minusma est minimaliste …Quand l’ONU est intervenu en Europe centrale , ses troupes ont pu grace à un général Français changer de statut et devenir des troupes offensives

  2. il faut interdire la circulation de ces gosses motos la nuit comme au niger las bas dans certains zones tout gosses motos qui circulent de jour comme de nuit est un cible des forces de securites et identifier comme gat l armee ouvre le feu sans sommation ce qui fait rarement il attaque a motos et si il font il y laisse de plumes avec des de nombreux pertes humains et materiels

  3. il faut interdire la circulation de ces gosses motos la nuit comme au niger las bas dans certains zones tout gosses motos qui circulent de jour comme de nuit est un cible des forces de securites et identifier comme gat l armee ouvre le feu sans sommation ce qui fait rarement il attaque a motos et si il font il y laisse de plumes avec des de nombreux pertes humains et materiels

  4. …..L ISLAM VA EXTERMINER LE MALI ET SON TERRITOIRE SE TRANSFORMERA EN TERRE ARABE POUR LES ARABES ET LEURS METISSES ENFANTS DE LEURS DJIHADES SUCCESSIFS DEPUIS DEJA DES SIECLES!….

    NEGRES ISLAMISES, VOUS N AVEZ PLUS DE COLONNES VERTEBRALES, ASSIS SUR VOS DOS DESORMAIS, LES ARABES SONT VENUS POUR VOUS PRENDRE VOS TERRES, QU EN DITES VOUS?….

    👅👅👅LA REPONSE DU NEGRE ” MAACHAALAAA!” HAHAHAHA!👅👅👅

  5. 😂..LES AFRICAINS SONT ASSIS SUR LEURS DOS, ATTENDANT LA MORT, QUI NE SE PRESSE PAS, CAR IL N Y A PAS DE PLACE AU PARADIS, RESERVE AUX ARABES SEULEMENT AUX FILS D ABRAHAM,..😂

    LE PEUPLE NEGRE EST ASSIS SUR SON DOS DANS L ATTENTE DE LA FIN, CAR EL HADJ FORME PAR LES ARABES, A BIEN DIT QUE LE PARADIS C EST MIEU QUE CETTE VIE SUR LA TERRE AFRICAINE, ALORS, IL FAUT TROQUER CETTE TERRE AFRICAINE CONTRE LE PARADIS, MAIS CE PARADIS POUR Y ARRIVER, IL FAUT QUE LE NEGRE MEURT! …SE SUICIDER? C EST PAS BON AUSSI, LE PARADIS EST PERDU, ALORS ,LE PEUPLE NEGRE ARABISE, LE PEUPLE DU CHERIF DE NIORO, LE PEUPLE DE L IMAM DICKO, LE PEUPLE DU CHERIF DES BANKOONIN , S ASSOIT SUR SON DOS, ET ATTEND LA MORT, LE GENOCIDE, LE CULTOCIDE SUIVI PAR LE CULTOROCIDE PUIS LE METISSAGE ,TOUR A TOUR ONT EU RAISON DU NEGRE DE NOUADIBOU A BERBERA, ET DU CAIRE AU KWAZOULOU NATAL!

    😂..LES AFRICAINS SONT ASSIS SUR LEURS DOS, ATTENDANT LA MORT, QUI NE SE PRESSE PAS, CAR IL N Y A PAS DE PLACE AU PARADIS, RESERVE AUX ARABES SEULEMENT AUX FILS D ABRAHAM,..😂

  6. PAUVRE MALI QUI COURT A SON PERIL
    CELA N´INTRESSE PLUS PERSONNE
    ON NE VOIT QUE LA MANNE DU DEPUTÉ ELU
    ON A VITE OUBLIÉ LE COVID AUSSI
    MAIS C´EST SUICIDAIRE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here