Au moins 18 morts dans des attaques au Burkina Faso et au Mali

1

OUAGADOUGOU/BAMAKO (Reuters) – Des insurgés islamistes présumés ont tué au moins 18 personnes dans des attaques menées mercredi et jeudi au nord du Burkina Faso et dans le centre du Mali, a-t-on appris jeudi de sources gouvernementales et sécuritaires.

Au Burkina Faso, les assaillants ont pris en embuscade des villageois se rendant dans un marché à Dolbel, ville du Niger frontalière, a indiqué le porte-parole du gouvernement dans un communiqué, faisant état de huit morts et neuf blessés.

Une source sécuritaire a déclaré par la suite que le bilan s’était alourdi à neuf morts, une personne ayant succombé à ses blessures.

Au Mali, au moins neuf personnes ont été tuées et plusieurs étaient portées disparues ou blessées dans une série d’attaques près de Bandiagara, ont dit des sources gouvernementales locales. Des hommes armés ont fait feu mercredi soir contre deux villages et ont pris d’assaut plusieurs bus.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Il faut imposer la paix au Sahel, il faut faire la guerre sans pitie contre les terroristes/jihadistes car le dialogue avec le diable n’aboutira a rien!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here