Insécurité dans les régions nord du Mali : L’incohérence d’Alger

17

Alors que sur son sol, les autorités algériennes ont toujours choisi la manière forte pour combattre le terrorisme, dans le cas malien, elles ont plutôt toujours prôné la « diplomatie » et la négociation. Une incohérence incompréhensible.

 

 

Le ministre algérien des affaires étrangères
Le ministre algérien des affaires étrangères

 

Depuis les épisodes traumatisants de la guerre civile, Alger a opté pour une politique de tolérance zéro, en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme. Une ligne dure qui tranche avec la position qu’elle prône pour trouver une issue définitive à la crise malienne.

 

 

Cette intransigeance s’est matérialisée, l’an dernier, lors de la prise d’otages d’In Amenas malgré les incessantes demandes du Japon et de la Grande-Bretagne de mettre un terme immédiat à l’assaut lancé par les forces spéciales algériennes sur le site gazier. L’Algérie est partisane de la manière forte et intervient systématiquement en dépit du coût humain que cela provoque. Pourquoi donc ne pas prôner la même ligne dans le contexte malien ?

 

 

 

 

L’Administration Bouteflika n’a jamais voulu s’impliquer de manière entière dans le conflit malien. Gardant une position attentiste, Alger préfère ne pas s’ingérer dans la complexe situation du septentrion malien. Longtemps, Alger a joué la carte de la prudence, souvent incomprise par la communauté internationale. Une attitude que les nouvelles autorités maliennes espèrent voir disparaitre. Le pays le plus riche et le plus armé dans la bande sahélo-saharienne doit jouer un rôle de premier plan dans l’offensive contre les jihadistes. D’autant plus qu’AQMI est issu du GIA algérien (Groupe Islamiste Armé) et que bon nombre de terroristes se trouvant au nord malien durant l’occupation jihadiste ont trouvé refuge sur le sol algérien. Tel est le cas, notamment, d’Iyad Ag Ghaly, Chef du groupe jihadiste touarègue, Ansar Dine.

 

 

 

Ce dernier se trouverait dans les environs de Tamanrasset, dans une région principalement touarègue située à quelques encablures de la frontière malienne avec la complicité apparente des autorités locales algériennes. Activement recherché par la justice malienne qui lui a lancé un mandat d’arrêt, le Chef d’Ansar Dine figure aussi sur la liste noire des terroristes recherchés par les Etats-Unis et l’ONU. Les autorités maliennes ainsi que celles françaises ont toujours déploré le manque d’implication d’Alger dans le dossier sécuritaire du Sahel.

 

 

Le commandement français en poste au nord malien déplore énormément l’absence des forces algériennes dont l’appui aurait été inestimable. Mais, concernant la lutte anti terroriste, les soldats algériens ont comme limite l’étendue de leur territoire.

 

 

 

Craignant le retour des vieux démons du passé, Alger préfère ne pas trop se salir les mains. Pourtant, la meilleure conduite à tenir face aux terroristes est la fermeté. Récemment, bien que rien n’ait filtré sur la visite du président d’IBK en Algérie, Alger s’est repositionné dans le dossier malien. Mais toujours, semble-t-il en privilégiant la ligne diplomatique.

 

 

Ahmed M. Thiam    

 

Commentaires via Facebook :

17 COMMENTAIRES

  1. Nonalinertie

    “Au gré du vent, il est utilisé par tout le monde: une pute lubrique de français, de burkinabés, d’algériens, maintenant de marocains. C’est d’un ennui…”

    Mon frère, le mnla est un groupe indépendantiste M.A.L.I.E.N! A ce titre, les autres pays n’ont aucune raison de leur fermer leurs portes et ne pas leur tendre leurs micros (et ces chiens du mnla en sont bien conscients et en profitent au maximum!)…

    Les seuls qui aient de solides raisons légitimes de vouloir les réduire à néant, C’EST LE MALI! Or, jusqu’ici, le Mali ne bouge pas le petit doigt! On laisse caillasser nos ministres! On les invite à Koulouba pour “échanger”, etc… Mieux: On lève les mandats et on en fait des députés!

    On ne pas d’un côté hurler à la complicité et à la mollesse des autres, et nous, les 1ers et les seuls concernés, ne pas bouger le petit doigt!

  2. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le MNLA est une prostituée au bassin inlassable. Apparemment, il ne se fatigue jamais. Au gré du vent, il est utilisé par tout le monde: une pute lubrique de français, de burkinabés, d’algériens, maintenant de marocains. C’est d’un ennui…

    De la diversion, cette MINUSMA. Votre représentant vous demande des troupes et du matériel additionnels pour nettoyer la Région de Kidal. Vous ne faites rien et vous rétorquez au Gouvernement malien de négocier, c’est-à-dire récompenser (postes juteux et/ou argent frais) des bandits armés qui ont de tout temps, des empires aux temps modernes, déserté, pillé, violé, assassiné, trafiqué hommes et armes. Et ça recommence : Violence/Récompense/Violence. Impuissance malienne, quand tu nous tiens ! A quand donc cette loi de programmation militaire qui nous aurait permis de nous assumer dans la Région de Kidal face à une MINUSMA venue en tourisme militaire, pour ses perdiems, ses indemnités et ses honoraires?

  3. L’Algérie fait fait ce que nous ferions TOUS à sa place: Elle voit d’abord son propre intérêt.

    L’Algérie s’est battue farouchement contre ses djihadistes quand elle était infestée, et elle a d’ailleurs payé un tribut extrêmement lourd!

    Mais quand ses djihadistes, à force de se faire tabasser sans relâche, ont été contraint de fuir et qu’il se sont installé chez nous, ATT a préféré faire l’autruche et ne “rien voir” et ces derniers se sont installés, organisés, etc sans être inquiétés par personne, et ils ont eu des années pour faire tranquillement du nord du Mali une véritable base d’Alqaida et compagnie (ce qui explique l’énervement à l’époque de l’Algérie et de la Mauritanie à l’égard du Mali d’att)

    Aujourd’hui, l’Algérie sait qu’une “action forte” au Mali entrainera fatalement un retour de certains djihadistes sur son sol, alors qu’elle a mis des années à s’en débarrasser au prix de milliers de morts! On peut comprendre que ça ne l’enchante pas…

    • C’est donc NOUS et à NOUS SEULS de décider de la manière forte…ou pas!

      Pourquoi faut-il toujours qu’on attende des autres qu’ils décident à notre place de la manière de gérer NOS problèmes, voire qu’ils les résolvent à notre place!(C’est la même logique avec le mnla: On en veut à la France, on en veut à l’ONU, alors que c’est NOTRE problème!)

      Quand l’Algérie était infestée par le GIA et le FIS, a-t-elle été demander à qui que ce soit la marche à suivre pour les combattre?

  4. L’Algérie a adopte la ligne dure sur son territoire sans demander l’avis de qui que ce soit. Il appartient au Mali de faire la même chose, si on a les moyens, au lieu de continuer a en vouloir aux autres. Ce n’est pas a l’Algérie de venir imposer la ligne dure chez nous ici.

  5. L’Algerie a trouvé un moyen de se debarasser de leurs terrorists depuis le GIS par tous les moyens en si elle est le serpent a 2 têtes (l’Algerie et l’Arabie Saoudite renferment plus d’integristes et djihadistes dans notre zone) il ne faut trop en vouloir Algerie mais a nous memes d’abord. C’est a Nous de trouver Notre propre solution par tous les moyens necessaires aussi. 😉 .

  6. Moi je pensais qu’actuellement on ne arle plus d’impliquer Algerie et la Mauritanie au Mali ces eux qui ont tout commences. Maliens et Maliennes reveillons nous former une grande armee au environ de 1000000 d’homes pour faire face a ces gens compter sur vous meme. Stupid africain quant on va prendre nos affaires en main quant nous allons etre respectes par tout le monde. c’est tres tres honte d’etre africain tout court Ah.

    • …tout juste Gari…
      d’autres sont venus vite s’interposer et tordent les bras au president democratiquement elu 80%…
      Regardez la desinformation et la lutte interne contre ce president de la majorite absolue de la part de ceux la qui ont perdu le pouvoir il ya de cela quelques mois mais la dignite et la conscience depuis belle lurette…

      Ce probleme du nord peut etre resolu de cette maniere et vite et bien

  7. 😆 AU POETE ET LUNATIQUE OU BIEN DISONS xxxxx QUI ECRIT ….Alors que sur son sol, les autorités algériennes ont toujours choisi la manière forte pour combattre le terrorisme, dans le cas malien, elles ont plutôt toujours prôné la « diplomatie » et la négociation. Une incohérence incompréhensible….

    😉 NOUS DISONS :
    ➡ L’ALGERIE SE DONNE LES MOYENS DE SA POLITIQUE A L’INTERIEUR DE SON PAYS COMME TOUS LES VERITABLES ETATS , DISONS VERITABLES ❗
    ➡ EST – CE SEULE L’ALGERIE SEULE QUI ENCOURAGE AU DIALOGUE ❓
    ➡ COMBIEN DE FOIS LA FORCE A ETE UTILISEE, QUELLES LECONS ❓

    xxxxx:

  8. Bon article
    Je me reconnais un peu dans l’analyse faite par ce journaliste , et pourtant je suis algerien.
    D’abord personne ne dois se plaindre de l’algérie , dans la région du sahel et de l’afrique du nord.
    c’est l’un des rare pays qui respecte sa constitution , aucun de ses soldats n’a posé de probleme aux autres pays . les terroristes sont le fruits de consideration geopolitiques mondiales (afghanistan , irak …)
    Le peuple algerien est l’une des victimes des agissements des Usa et des autres pays . l’exemple le plus recent est celui de la france qui a detruit la libye , maintenant qui paie l’addition ??? l’algerie , le mali …. (proliferation exponentielle des armes …)
    pour le mali , la solution est d’abord malienne .
    il faut d’abord répondre a cette question , que voulez faire de vos populations du nord ???
    Une fois que vous aurez répondu clairement , chaque pays pourra prendre position , soit pour vous aidez soit pour vous combattre.

    • ❗ MERCI MUSTAPHA, TOUT EST CLAIR, CESxxxxx SONT DES GENS QUI ECRIVENT A LA SOLDE ❗

    • Mr Mustapaha, si le Mali doit s’occuper des terroristes algériens (GSP) alliés aux bandits maliens, votre question sur les populations du Nord est d’une ignorance crasse. Il ne faut jamais confondre populations du Nord Mali (sonrays, arabes, touaregs, etc.) aux bandits touaregs, arabes ou sonrays. C’est comme si vous insinuez que les terroristes algériens représentaient certaines populations Kabyles, arabes ou je ne sais quoi…

Comments are closed.