Le collectif pour la libération de Soumaïla exprime ses inquiétudes

1

Bientôt trois mois que le leader de l’opposition Soumaïla Cissé a été enlevé par des hommes armés dans sa circonscription électorale du cercle de Niafounké. Et, depuis, plus aucune nouvelle du chef de file de l’opposition.  Une situation qui a poussé le Collectif pour sa libération à venir le samedi dernier à une conférence animée par le porte-parole du Collectif, Moctar Sy. Sans céder à la panique, ce dernier lance un énième appel aux autorités : « Il urge de ramener le président de l’URD sain et sauf à sa famille et à son pays ».

Selon le porte-parole du Collectif pour la libération de Soumaïla Cissé, M. Moctar Sy, depuis la création de cette structure le 26 mars 2020, c’est-à-dire le lendemain même du rapt du chef de file de l’opposition, celui-ci a inlassablement œuvré en droite ligne de son objectif, à savoir la recherche des voies et moyens pouvant mener à une libération rapide de l’Honorable Soumaïla CISSE. : « C’est dans ce cadre que  nous avons rencontré de nombreuses personnalités et organisations influentes qui ont ensemble affirmé leur implication au plus haut niveau pour un dénouement heureux de cette situation préoccupante. », a souligné  Moctar Sy. Et d’exprimer son inquiétude sur le sort du président de l’Union Pour la République et la démocratie (URD) : « Nous sommes inquiets au plus haut niveau. Nous ne savons plus quoi faire. Nous sommes désemparés par rapport à la situation du président Soumaïla Cissé. Cela fait plus de 80 jours sans nouvelle de lui. C’est un homme qui est indispensable à l’équilibre politique du Mali. Donc, il faut que tous les Maliens se mobilisent pour demander la libération immédiate du chef de file de l’opposition ». Voilà le message fort sur lequel a insisté fait le porte-parole du Collectif pour la Libération de Soumaïla Cissé.

Sy a rassuré qu’ils mettront toute la pression nécessaire pour lui montrer qu’ils sont là pour lui, parce qu’il a été là pour eux, il a été là pour tous les Maliens. Il a profité de cette occasion pour demander à Soumaïla de ne pas désespérer, de ne pas se décourager. Il a rassuré qu’ils se battront pour obtenir sa libération

Pour la présidente du Mouvement National des Femmes de l’URD, Mme Adjawikoye Ramatou Koné, cette conférence vise à apporter un soutien pour la libération du président de leur parti, l’honorable Soumaïla Cissé. Elle a expliqué qu’elles sont des femmes de toutes obédiences confondues pour demander la libération de leur président, non moins chef de file de l’opposition. Pour elle, il s’agit de mettre la pression sur les décideurs afin que Soumaïla revienne très rapidement dans sa famille.

 « 70 jours d’attente, d’espoir, c’est trop. Chaque jour nous vivons dans l’expectative du lendemain, mais toujours rien n’est fait. Nous demandons aux autorités de s’investir pour que Soumaïla puisse retrouver les siens. Nous lançons les mêmes appels aux forces étrangères qui sont chez nous. Il est inconcevable que toutes ces forces soient là et que jusqu’à ce jour, on n’arrive pas à localiser le président de l’URD », a précisé la présidente du Mouvement National des Femmes de l’URD, avant de demander à tout le monde de se donner la main pour la libération de Soumaïla. Elle estime que le pays, sa famille, ses camarades politiques ont besoin de lui.

Mémé Sanogo

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Nous sommes obligés de croire que cet homme n’est plus parmi nous et que le pouvoir est entrain de masquer les choses en faisant trainer les mauvaises nouvelles afin de préparer l’opinion nationale avant le jour “j” de l’annonce de l’évènement. Tout laisse à croire que les ravisseurs sont connus et à ce titre personne ne pourra espérer l’existence de SOUMI.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here