Les Européens « mal coordonnés » au Sahel, selon un général américain

3

Cette déclaration du chef du commandement américain pour l’Afrique intervient alors que les États-Unis prévoient de se désengager du Sahel. 

Les opérations antidjihadistes des Européens au Sahel ne sont ni suffisantes ni assez coordonnées. C’est en substance le message qu’a délivré ce mardi 10 mars un haut responsable militaire américain. Selon lui, les groupes djihadistes qui opèrent dans cette région visent davantage l’Europe que les États-Unis. « Beaucoup d’aide (militaire) occidentale arrive dans cette région, de la part des Européens, des Français et des Européens avec le soutien des États-Unis », a expliqué le chef du commandement américain pour l’Afrique (Africom), le général Stephen Townsend avant de la juger « insuffisante et mal coordonnée. » Mais le général n’a pas pour autant appelé à davantage de présence américaine pour contrer l’EI et les groupes liés à Al-Qaïda en Afrique de l’Ouest, où les militaires européens – les Français en particulier – sont sur le terrain. Le principal problème à l’heure actuelle, a-t-il dit, réside dans les efforts « non coordonnés » entre les différentes forces armées impliquées dans la lutte au Sahel.

« L’Europe peut et doit en faire davantage »

« Je pense que les Français et les Européens le reconnaissent et qu’ils prennent des mesures », a ajouté le général Townsend, qui était questionné par les élus de la Chambre des représentants sur la revue de la posture américaine en Afrique actuellement menée au Pentagone. « Je pense que l’Europe peut et doit en faire davantage avant que les États-Unis en fassent davantage dans cette partie du monde », a-t-il poursuivi. « Coordonner ces efforts pourrait en fait être suffisant. »

Selon un récent rapport du bureau de l’inspecteur général du Pentagone, un organisme indépendant dont c’est le premier rapport public sur les opérations militaires américaines sur le continent africain, « la menace terroriste en Afrique persiste et en certains endroits, s’accroît ». Malgré les efforts menés par la France dans la région pour combattre les groupes djihadistes, le commandement américain indique que les activités extrémistes violentes en Afrique de l’Ouest ont augmenté de 250 % depuis 2018. Le commandement militaire américain pour l’Afrique (Africom) a donc récemment dû modifier sa stratégie face aux groupes extrémistes sur le continent, en se fixant désormais l’objectif de les « contenir » et non plus de les « affaiblir », note l’inspecteur général Glenn Fine, dans ce rapport. Quelque 6 000 militaires américains sont actuellement déployés en Afrique, précise le rapport, dont 800 en Afrique de l’Ouest où ils soutiennent notamment les efforts antidjihadistes de la France au Sahel, et 500 éléments des forces spéciales en Somalie où ils combattent les djihadistes shebabs, affilés à Al-Qaïda.

Lire aussi Florence Parly à Washington pour retenir les Américains dans le Sahel

Le flou persiste sur la stratégie américaine

Alors que les élus s’inquiétaient du risque pour les États-Unis d’un retrait militaire américain du Sahel, le général Townsend a estimé que les djihadistes opérant dans cette zone étaient plus dangereux pour l’Europe que pour les États-Unis. « Les problèmes issus de l’Afrique de l’Ouest se manifesteront en Europe avant de se manifester en Amérique », a-t-il affirmé.

La sous-secrétaire à la Défense en charge de l’Europe et l’Afrique au Pentagone, Kathryn Wheelbarger, a noté que Washington avait évoqué cette question avec les autorités françaises. « Les Français soulignent l’importance du soutien américain à leurs opérations », a-t-elle dit. « Il y a simplement certaines capacités qu’ils n’ont pas. » « Ce que nous avons essayé de faire, c’est de les encourager à accélérer leurs processus de décision quant à l’acquisition de ces capacités, pour qu’ils ne dépendent plus du soutien des États-Unis », a-t-elle expliqué. La France, qui mène une opération antidjihadiste forte de 4 500 hommes au Sahel et bénéficie d’une aide logistique de Washington, s’est montrée particulièrement inquiète du réajustement annoncé des forces militaires américaines en Afrique.

Publié le 11/03/2020 à 12:59 | Le Point.fr

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Cette manque de stratégie ou de synergie d’action est connue depuis longtemps.

    Il faut noter aussi le manque total de coopération entre les pays frontaliers tels que le Mali et le Burkina ou Burkina et le niger, etc…

    La majorité des attaques auraient pu être évitée si ces pays cooperaient de façon sincère. Mais jusqu’à présent cela n’est pas le cas. Les accords frontaliers sont signés mais ne sont pas sincèrement appliqués.

  2. Coronavirus: dénonçant «l’égoïsme» de l’UE, des juristes italiens demandent à Poutine d’aider leur pays..!

    Alors qu’avec 10.590 malades et 827 décès l’Italie reste actuellement le pays le plus touché par le coronavirus après la Chine, une association de juristes du pays a blâmé l’Union européenne pour le manque de solidarité et s’est adressée à Vladimir Poutine pour lui demander d’envoyer en Italie des masques sanitaires.

    La Russie pourrait aider l’Italie dans sa lutte contre le Covid-19 en livrant au pays des masques sanitaires et d’autres moyens de protection contre le virus, a estimé dans une interview à Sputnik Alexandro Maria Tirelli, chef de l’association des avocats Camere Penali del Diritto Europeo e Internazionale.

    «L’Union européenne n’a pas fait preuve de solidarité et a montré beaucoup d’égoïsme envers l’Italie. Nous pensons que l’Italie doit s’adresser à la Russie en tant que pays partenaire. Nous demandons à Poutine d’envoyer à Naples un cargo avec des masques et des trousses contenant des moyens de protection», a-t-il déclaré.
    Dans une lettre adressée au Président russe, l’association estime que le virus n’a presque pas touché la Russie qui pour cette raison pourrait accorder à l’Italie une telle aide.

    «Le coronavirus peut changer la carte des relations économiques en Europe et des relations entre les pays. En Italie, il y a un mécontentement à l’égard de l’UE et la population en général soutient la Russie», a-t-il poursuivi.
    Selon lui, il faut empêcher la propagation de l’épidémie dans le sud de l’Italie depuis les régions du nord.

    «Si le navire commence à couler, alors les pièces nécessaires pour la réparation devraient être envoyées à ceux qui sont en sécurité», a conclu M.Tirelli.
    Lourd bilan pour l’Italie
    D’après les chiffres annoncés par la protection civile ce mercredi 11 mars, ces dernières 24 heures, 196 personnes sont décédées en Italie à cause du Covid-19 ce qui porte le nombre de morts à 827 depuis le début de l’épidémie qui a fait 12.462 contaminés en Italie.

    Mercredi 11 mars, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS, a estimé que la propagation du Covid-19 dans le monde avait pris un caractère de pandémie.

    SOURCE:
    https://fr.sputniknews.com/international/202003111043245507-coronavirus-denoncant-legoisme-de-lue-des-juristes-italiens-demandent-a-poutine-daider-leur-pays/

  3. i told you so again plus again plus again but still all government of Mali did was praised french effort plus complied to france desires like Malian government is slave who value his master above his family or/plus himself. There is a simple plus effective general plan to fight a war like we are under going against terrorists plus their willing supporters. We have resources to conduct that kind of war or/plus able to timely receive needed resources so that momentary lack of some supplies do not effect our plan or fighting ability.
    As have been set forth we need fully adopt plan plus tactics of to fight to win as soon as possible saving as many as Malian citizens plus members of our arm forces as possible. It start with not seeking caucasian approval for what we do instead determining feasibility of our plan plus timely implementation of coordinated plus well drawn plan to win war. Our generals with assistance from ECOWAS should look at to be implemented immediately plan to win control of areas plus thereafter have absolute control over each region where terrorists have been found or may be able to infiltrate in to. We then simultaneously with sufficient number of engaging Search plus Destroy troops plus support units conduct Search plus Destroy missions ceaselessly unto terrorists appear eradicated from area. Thereafter in that area daily or/plus weekly sweeps in communication with citizens of area will be conducted unto we have eradicated terrorists plus their willing supporters from Mali or/plus Sahel.
    Sound reasoning should lead us to believe terrorists will try to infiltrate farther inward to avoid simultaneous Search plus Destroy efforts therefore sweeps are vital plus should not be taken lightly. Another act some terrorists are sure to take when they are confronted by simultaneous Search plus Destroy is to overload one of areas in attempt to overrun our Search plus Destroy units. We need be prepared to place immediate support by air plus ground with these areas. Under all circumstance we should be positioned for carrying out overwhelming firepower. It is not enough to chase terrorists out of Mali. Our ultimate goal should be to chase them out of Sahel plus plan should be drafted along that line.

    Again Jackson/Johnson group of America continue to play corona virus games with me plus want WAWA to know it. There will not be a two way activity with America for me. We either alright or not alright. At present time America is allowing its “share croppers” to endanger me at will. WAWA need give In Kind response to all Americans in Africa. It is Trump government call to make now.
    Henry Author Price Jr aka Kankan
    translationbuddy.com

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here