Mali: de jeunes Dogons et Peuls unis contre les violences

3

Face à la situation de crise dans le centre du Mali, les responsables d’associations de jeunes Peuls et Dogons ont rencontré samedi la presse à Bamako, pour prôner la réconciliation entre les deux communautés surtout sur le terrain.

Le désarmement des groupes de milices du centre du Mali est une priorité pour les représentants des jeunesses dogons et peuls. « Il faudrait désarmer tout le monde, tous les porteurs d’armes, à part les militaires », s’exclame Boukari Guindo, de l’association Ginna Dogon.

Assis à côté de lui, Michael Barry, membre de la jeunesse de l’association peule Tabital Pulaaku, renchérit : « Sur le terrain, il y a trop d’armes, vous le savez. Il faut que l’État parvienne à désarmer la zone ».

Main dans la main, des représentants des deux jeunesses envisagent de se rendre sur le terrain, dans le centre, dans le cadre de cette réconciliation. « On compte bien organiser des fora communautaires, mettre les autorités coutumières et traditionnelles en place pour qu’on puisse dialoguer sur la question des armes », affirme Michael Barry.

« Le rôle de l’État est vital »

Mais pour les jeunes des deux communautés, il n’y aura pas de paix durable, pas de réconciliation sans présence réelle de l’État sur l’ensemble de la région du Centre. Boukari Guindo en est ainsi convaincu : « Le rôle de l’État est vital. Étant donné que personne ne pourra garantir la stabilité sans l’apport de l’État ».

Ajoutons que des thèmes comme « le vivre ensemble » ou « la lutte contre les amalgames » seront développés par les jeunes des communautés peules et dogons au cours d’une prochaine tournée.

Par RFI Publié le 14-04-2019

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Si le Mali était dirigé par un vrai chef d’État comme soumaila n’est-ce-pas ???
    On vous comprend. Au lieu de saluer et encourager l’initiative de ces jeunes patriotes, vous ressortez vos vieux disques rouillés.

  2. Il faut désarmer tous les groupes armés de Kidal au Centre du Mali. Il faut désarmer les séparatistes Touaregs, les malheureux Peulhs enrôlés de force par Amadou Kouffa, il faut désarmer les milices de Dan Na Ambassagou.
    Si vous réussissez à désarmer tous ces groupes, les Populations se remettront spontanément à revivre ensemble sans problème. Nos Populations, Touaregs, Sonkgoye, Peulhs, Dogons, Bambaras et toutes les Autres ne demandent qu’à vivre ensemble dans un Mali en paix.

  3. “Sur le terrain, il y a trop d’armes, vous le savez. Il faut que l’État parvienne à désarmer la zone”

    Bien évidemment !
    Et “désarmer la zone”, en pareille situation, c’est ce par quoi tout État NORMAL et digne de ce nom aurait COMMENCÉ dès le tout debut !

    Seulement voilà, notre État à nous est parfaitement incapable de le faire pour (au moins!) deux raisons, à savoir:

    1/ Désarmer “la zone”, autrement dit le centre du pays, cela supposerait que nos soldats et gendarmes ratissent le secteur village après village, fouillent, questionnent, saisissent, etc.
    Or, si le centre du pays regorge maintenant d’armes et de milices armées, C’EST JUSTEMENT ET PRÉCISÉMENT PARCE QUE NOS SOLDATS ET GENDARMES, MORTS DE FROUSSE, ONT TOTALEMENT DÉSERTÉ CETTE ZONE DEPUIS PLUS DE 3 ANS !😎😎😎

    2/ D’autre part, même en supposant que par magie, nos soldats retrouvent subitement le courage de sillonner et de ratisser la zone, comment pourraient-ils retirer aux milices des armes qui, (pour beaucoup!), ont été fournies en douce…PAR L’ETAT………LUI-MÊME !😎😎😎
    (on sait que les Donsos criminels sont majoritairement armés DES MÊMES KALACHNIKOVS QUE NOS FAMAS😎🤔 pour commettre leurs atrocités, et ces armes et munitions de l’armée malienne leur ont bien été “fournies” par QUELQU’UN!)

    Et quand on voit aujourd’hui comment nos supposées “plus hautes autorités” SE DEGONFLENT LAMENTABLEMENT devant le grand assassin Toloba qu’elles ont ELLES-MÊMES encouragé (et armé !) au départ, on voit encore plus mal comment nos simples Famas, elles, pourraient OSER se frotter à ces milices devant lesquelles l’état LUI-MÊME se dégonfle !!!😎😎😎😎

    Si le Mali était dirigé par un VRAI chef d’État, cette zone-poudrière aurait été deja désarmée depuis au moins 3 ans…

    Malheureusement, le Mali n’est hélas dirigé QUE par un bouffon-dresseur-d’index-acheteur-de-Boeing, et la situation s’aggrave un peu plus chaque jour au point d’inquiéter LE MONDE ENTIER…

    PS: Mais que les intellectuels de grin se rassurent: Nous ne manquons pas chez nous de “cons d’elite”😁 pour nous “EXPLIQUER”😁 que notre dramatique dérive génocidaire actuelle dans le centre du pays, C’EST AUSSI DE FAUTE….DES AUTRES !😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here