30 C
Bamako
ven 27 Nov 2020 - 11:22
Accueil Insécurité

Mali: les jihadistes continuent d’imposer leur loi à Farabougou de plus en plus isolé

6
Cela fait deux semaines que les habitants de Farabougou, dans le centre du Mali, sont coupés du monde. Des hommes armés interdisent l’accès à cette petite localité proche de Diabaly, région de Ségou. Après avoir tué au moins six habitants et kidnappé neuf autres il y a deux semaines, selon des témoignages locaux, les assaillants interdisent encore tout mouvement. Impossible d’entrer ni de sortir du village. Ce week-end, un pont permettant d’accéder à Farabougou a même été détruit.

C’est un tout petit pont, mais avec lui s’est écroulée une partie des espoirs des habitants de Farabougou. Ce pont était un passage obligé pour accéder à leur village. Il a été détruit dans la nuit de samedi à dimanche 18 octobre. Dimanche, c’est un autre village voisin, Kourouma, qui a essuyé des tirs en début d’après-midi. Aucune victime, selon des témoignages locaux, mais le message est clair: les « jihadistes », comme les désignent les habitants de la zone, sont toujours là. « Aidez-nous !», supplie un habitant, joint ce lundi.

Ce matin, pour la première fois, des vivres ont pu être transmis aux villageois par les airs; l’armée malienne a largué une cargaison, par avion, au-dessus du village. « Une action humanitaire » qui traduit, selon l’armée malienne, « la volonté des autorités de soulager les populations. » Un habitant confirme que six caisses ont été réceptionnées, même si l’une d’elles s’est écrasée au sol, avec à l’intérieur 250 kilos de riz, des pâtes, de l’huile, du sucre : un réconfort, sans aucun doute, mais bien loin de suffire, selon lui, aux besoins des quelque 3 000 habitants du village.

Médiation

Actuellement, une tentative de médiation est en cours, menée par des notables de la zone. Elle a commencé il y a près d’une semaine. Les maires, chefs traditionnels, représentants communautaires et religieux impliqués, ont établi des contacts avec les hommes armés qui encerclent Farabougou, via des intermédiaires locaux. « Nous progressons, mais c’est délicat », expliquait encore ce lundi l’un des membres de cette médiation. Il précise que ces hommes armés se présentent certes eux-mêmes comme des combattants jihadistes, idéologiquement, mais qu’ils ont aussi des griefs plus spécifiques, plus locaux, à l’encontre précisément des chasseurs dozos de Farabougou.

« C’est un peu flou », reconnaît cette source, qui évite également de donner trop de détails pour préserver les discussions en cours afin d’obtenir la levée du siège.

L’armée sur place…

Beaucoup d’observateurs se demandent pourquoi l’armée malienne n’intervient pas ni même les forces internationales présentes au Mali. Les soldats maliens ne sont pas inactifs: ils sont sur place et tentent, depuis plusieurs jours, d’acheminer des vivres à Farabougou, mais les routes sont boueuses, difficilement praticables, et surtout il y a le risque des mines, d’engins explosifs qui pourraient être placés sur les pistes à emprunter. Jusqu’à présent, les soldats maliens ne sont donc, effectivement, pas parvenus jusqu’au village.

Ensuite, les médiateurs eux-mêmes affirment ne pas être favorables à un assaut qui pourrait, selon le maire d’une commune voisine, « enflammer et étendre le conflit » à d’autres localités jusqu’ici préservées. Pour le moment donc, les médiateurs veulent faire baisser la tension et continuent de privilégier le dialogue.

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. @SYBEWNG
    MON ARRIERE GRANDMERE NEE A KIFFA A VU SA FAMILLE ENTIERE DISPERCEE PAR L ISLAMO DJIHADISME QUI DEPUIS DES SIECLES A MEME SU DETACHER LA MEDITERRANEE DES NOIRS AFRICAINS! LE GENOCIDE DE L ISLAM EST CLAIR!

  2. Cher Afreu

    Tu te trompes ce sont pas des musulmans c`est exactement comme Boko Aaram au Nigeria.
    ce sont pas des musulmans ce sont des sataniques ,ils n`ont rien A avoir avec l`islam.

    • COMMENT CA ? MON ARRIERE GRAND MERE A PASSE TOUTE SA VIE A PLEURER! NEE A KIFFA=KOUFFA (TERRE MANDE), CETTE BONNE MERE A PLEURE TOUTE SA VIE, PLEURE SES FRERES ET SOEURS SON PERE ET SA MERE, SES VOISINS ET VOISINES ! TOUS! EMPOERTES PAR LES DJIHADS! CES MEMES DJIHADS QUI SEVISSENT DE PUOS PLUSIEURS SIECLES! CES MEMES DJIHADS QUI ONT SEPARE LA MEDITERRANEE DE L AFRIQUE NOIRE! LES MEMES DJIHADS QUI FONT DE L HOMME NOIR UN ESCLAVE SUR LA TERRE DES PHARAONS ET ESCLAVES PARTOUT ET AUX YEUX DE TOUTE L HUMANITEE, DES SOUS-HOMMES!

      CE QUE LES ARABES ET L ISLAM ONT FAIT DE MAL A L HOMME AFRICAIN ET A SA TERRE ANCESTRALE, PERSONNE D AUTRE N A FAIT!

      MERCI A TOUT CEUX QUI ONT LU CES LIGNES, REFLECHISSEZ! LES CHINOIS ET AUTRES PEUPLES NE CONNAISSENT PAS DE DJIHADS, ILS NE SONT PAS MUSULMANS! C EST LA RAISON!

  3. Le president centrafricain a pris une decision courageuse en liant un accord de defense avec la Russie/la societe de guerre Wagner.

    L`orque les ervices de renseignements Centrafricaisn ont intercepte un appel d`un agent de la DGSE francaise appellant les gropes armes A attaquer les positions des forces etatiques.
    Le president Centrafricain lui meme inetrvenant A la tele nationale a donne le n0 matricule , et les autres refs de l`agent francais en question.
    C`est ainsi qu`il a pris la decision courageuse de signer un accord de defence avec la Russie /via la societe de guerre Russe Wagner.

    Pourquoi ne pas s`inspirer de l`exemple Centrafricain?

    La collusion entre la france et les badits armes est une realite /histoire de pouvpir avoir une main mise sur les reesources du nord :l`or qu`elle est entrain de volr avec la complicite de certains fils du pays.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here