Mali: “tentative d’assassinat” du président durant la prière de l’Aïd

9

Deux personnes ont tenté de poignarder le président de la transition au Mali, le colonel Assimi Goïta, mardi matin durant le rite musulman de l’Aïd al-Adha, à la Grande mosquée de Bamako, mais celui-ci en est sorti “sain et sauf”, selon son entourage.

Ancien chef d’un bataillon de forces spéciales, le colonel Goïta, auteur de deux putschs en moins d’un an, dont celui qui a renversé le 18 août 2020 le président Ibrahim Boubacar Keïta, réélu deux ans auparavant, il ne se déplace depuis neuf mois jamais sans ses hommes, cagoulés et armés de fusils d’assaut.

C’est après la prière de l’Aïd al-Adha, la fête musulmane du Sacrifice, alors que l’imam se dirigeait vers la sortie de la mosquée pour égorger le mouton que les faits se sont déroulés.Le président Goïta a ensuite été emmené et ne semblait pas avoir été touché, a constaté un journaliste de l’AFP.

Interrogé par l’AFP pour savoir s’il sagissait d’une “tentative d’assassinat” du président de transition, un responsable de ses services a répondu: “Oui, tout à fait”.

Il est “sain et sauf”, a dit la même source en détaillant: “Nous sommes en train de mener l’enquête.Au moins une personne a tenté de l’attaquer avec un couteau à la Grande mosquée de Bamako ce jour”.

Présent sur les lieux, le ministre des Affaires religieuses, Mamadou Koné, a expliqué à l’AFP qu’un “homme a tenté tout de suite dans la Grande mosquée de Bamako de tuer le président de la transition avec un couteau”.

Mais “il a été bien maîtrisé avant de commettre son forfait”, a-t-il ajouté.

“C’est après la prière et le sermon de l’imam, au moment où l’imam devrait aller immoler son mouton, que le jeune a tenté de poignarder Assimi (Goïta) de dos, mais c’est une autre personne qui a été blessée”, a confirmé à l’AFP Latus Tourè, régisseur de la mosquée.

– Transition jusqu’en 2022 –

La mosquée du roi Fayçal a ensuite été vidée de ses fidèles et ses abords ont retrouvé une quinzaine de minutes plus tard le calme une fois le président de la transition emmené au QG des militaires dans la ville-garnison de Kati à une quinzaine de km de Bamako, selon ses services.

Dans la grande mosquée, il était mardi matin assis auprès d’autres dignitaires du régime, comme il est d’usage pour la “grande fête”, surnommée Tabaski en Afrique de l’Ouest, avant que chacun ne rejoigne sa famille respective.

Un des deux assaillants portrait un turban, selon le même constat de l’AFP.Aucune piste ne pouvait être privilégiée mardi à la mi-journée, dans un pays très instable politiquement et en prise à des violences multiformes depuis 2012.

Ces violences, qui ont débuté par des rébellions indépendantiste puis jihadiste dans le nord du Mali, se sont ensuite propagées au centre et au sud du pays, se mêlant à des conflits intercommunautaires et à des attaques crapuleuses dans des zones où l’influence de l’Etat est très faible.Le phénomène touche depuis plusieurs années le Burkina Faso et Niger voisins, où opèrent également des groupes affiliés à Al-Qaïda ou à l’organisation Etat islamique (EI).

Bamako, d’habitude relativement épargnée par rapport au reste du pays, a connu par le passé des attentats jihadistes, et a été le théâtre de deux coups d’Etat en moins d’un an.

Le dernier en date, en mai, a été mené par les mêmes colonels, conduits par le colonel Assimi Goïta, que celui d’août 2020, et a abouti à son investiture comme président de la transition.

Les militaires ont largement fait main basse sur le pouvoir.Mais le colonel Goïta comme le nouveau gouvernement, nommé par les militaires, ont assuré qu’ils tiendraient l’engagement de rendre les commandes aux civils après des élections prévues le 27 février 2022.

mk-kt-sd-ah/sst

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Nous croyons que les mosquées étaient des sanctuaires inviolables. À ce rythme c’est vraiment regrettable les leaders religieux ont cessé d’être des exemples, et les lieux de culte musulmans sont devenus des agoras politiques dont les prêches seraient devenues des diatribes à consonance haineuse avec un fermant de méchanceté et de révoltes qu’ on instillerait . Dieu serait pardon. C’est honteux que de dire que l’islam dans sa pratique de tous les jours sous nos cieux pervertirait l’education de nos enfants avec des sermons de haine de violence et de revanche qui vont paramétrer une jeunesse innocente inconditionnelle des lieux de culte… Quelle réflexion les autres religions porteront sur nous ???

  2. 上帝,感谢总统下台,马里再次成为我们的敌人爱总统的正确方式。
    伟大的阿西米,所有强大的上帝都会帮助和保护你。
    每个人都遵循自己的命运。

  3. DIEU MERCI QUE LE PRESIDENT S’EN EST SORTIE, VOILA ENCORE UNE FOIS QUE LE MALI EST LA BONNE VOIE C’EST POURQUOI NOS ENEMIS EN VEULENT AU PRESIDENT.

    BRAVO A ASSIMI QUE DIEU TOUT PUISSANT VOUS ASSISTE ET VOUS GARDE.
    CHACUN SUIT SON DESTIN.

  4. Je félicite les fidèles musulmans du Mali et en particulier la grande mosquée de Bamako, les fidèles n’ont pas paniqués et ni de peur parce qu’ils savent que la mort toujours elle devant nos portes, pour la sécurité de notre pays il faut exécuter ce terroriste immédia .

  5. La pratique de l’islam, au Mali en particulier et en Afrique subsaharienne en général, doit être placée dans un contexte historique et socio-culturel propre à nos valeurs ancestrales.

    Que l’islam ne porte pas peine à nos valeurs culturelles car il semble être la seule religion à avoir cette visée conquérante dans nos pays, en Afrique noire en général.

    De part notre méconnaissance de l’islam, nos populations sont les plus exposées au radicalisme.
    Il faut une grande politique de revalorisation de nos valeurs socio-culturelles, de nos identités culturelles et ancestrales.

    En un mot, pratiquer l’islam sans se perdre.

    Certains de nos frères peuls jadis éleveurs aujourd’hui extrémistes ont perdu leur identité.
    Ce qui pourrait arriver de pire à un homme c’est de perdre son identité!
    Un homme sans identité c’est toute une vie perdue. Hélas! c’est ce qui se passe dans certains nos villages.

  6. 😎IL FAUT QUE LES POLITICIENS ET LES INTELLECTUELS SE METTENT A L OEUVRE DE DEMYSTIFIER ET D EXPLIQUER L ISLAM DANS UN CONTEXTE HISTORIQUE, SOCIAL, ECONOMIQUE ET PHILISOPHIQUE LIE A LA COLONISATION ET AU POUVOIR, CONTEXTES COMPLETEMENT DETACHE’S D’ UN QUELCONQUE DIEU IMAGINAIRE PLUTOT ‘HUMAIN EGAL A CELUI LA MEME QUI L ANNONCE’…😎

    🤣🤣QUAND UN MUSULMAN TE DIT A CAUSE DE DIEU (CA VEUT DIRE A CAUSE DE MOI), QUAND ILS DISENT ‘DONNE A DIEU’ (DONNE MOI)….DIEU C EST CELUI QUI L ANNONCE, ET BIENSUR , DIEU EST ABUSE’ PAR DES MALFAITEURS ABRAHAMIQUES ET MALFRATS 🤣🤣SONT DEVENUS INTERNATIONAUX AMBULANTS ET TOURISTES A L INTERIEUR D UN PAYS, D UNE REGION ET DANS LE MONDE….

    🤣🤣🤣🤣HAHAHA, ILS SERAIENT CONTENT DE TROUVER DES CROYANTS SUR MARS 🤣🤣🤣🤣

    KEMT=KEMER=HEMER=HAMER=HOMER=GOMER=GOMOR=NAMOR=NAMOUR=NAMOU=NOUMOU=AMR=AMER=OMER=HOMER=KAAFRIHW

  7. Why,the great majority of the Malians are still Muslims?
    That is the question.
    The Frenchs use to say that the black africans have their Sexe in the place of their BRAIN in their Pans.
    How can people can believe A religion with have the Slogan RELIGION OF PEACE AND TOLERANCE can accept some of their religion brothers go an kill innocents peoples who just have the Misery to be in this Place in this Time?

  8. I hope this cowardly act is in no way connected to Malian military beyond President Goita being attacked. I also hope this attack do not lessen military morale or misplace it.
    Is attack related to war effort or those corrupt leaders who resigned as in IBK group or N’ Bah group? I hope not.
    What would be government disposition if attack had succeeded in killing president? Likely much greater turmoil in Mali where more turmoil is not needed. It seem Global Warming make people lazier but have no shortage of insane plus violent acts.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here