Post Radisson : Nouhoum Togo charge le gouvernement

2

«L’accord a été une camisole de force. Nous avons toujours été contre cet accord, mais le gouvernement a bétonné les oreilles. Nous étions convaincus que rien ne serait applicable. Nous nous attendions à ce résultat. Les gens ne voulaient que le remaniement (ministériel) pour intégrer le gouvernement. Rien n’a été réglé au Nord. Les patrouilles mixtes…on ne sait pas qui est…des terroristes mélangés aux autres…, il n’y a pas eu de cantonnement…Qu’est-ce qui a changé dans l’armée depuis l’arrivée d’IBK. On n’a pas besoin de tenue de ‘’sapeurs’’ ; la tenue ne fait pas la guerre. Il n’y a pas d’hélicoptères. Qu’a-t-il fait pour que l’armée ait des hélicos ? Au Nord, ce sont régulièrement des attentats. Les services de renseignements ont failli. Aucun enseignement n’a été tiré des attaques du Byblos (Sévaré), de la Terrasse (Bamako). Il n’y a pas de formation, pas de matériel…Nos agents sont sans gilet pare-balles. Pire, au lieu de rassurer la population, IBK , précédé en cela par le général Sada Samaké, en rajoute à la panique en déclarant qu’aucun pays n’est aujourd’hui à l’abri des terroristes et qu’il fallait désormais s’attendre à de tels événements. Pourtant il avait été dit plus tôt que Bamako était sous menace. IBK…qu’il arrête de dormir, qu’il travaille, il n’est pas venu pour faire des routes…Que dire, par ailleurs, de ces propos tenus sur une radio FM selon lesquels, ‘’Allah va descendre sur nous d’autres jihad ; l’auteur se reconnaîtra…ATT avait informé tous que cette crise n’épargnera personne…».

 

Ces propos ont été tenus par Nouhoum Togo, représentant du PDES (parti ‘’pro-ATT’’) au débat de Radio Klédu le 26  novembre dernier. La liste des récriminations est loin d’être exhaustive et, comme on peut s’en rendre compte, sont sans commentaires. Toutefois, on se permettra une petite analyse. Ainsi, dans le fonds, les propos tenus par Nouhoum Togo sont pour la plupart justifiés. Surtout quand, il parle de l’état des forces armées et de sécurité, du fait de n’avoir pas tiré les enseignements des événements douloureux de la Terrasse à Bamako, etc.

 

On se souvient, en effet, d’avoir attiré l’attention sur le manque de dispositions prises pour sécuriser les sites stratégiques. Et même après Radisson, rien n’indique à ce jour que la situation ait évolué positivement. Il suffit, en effet, de faire un tour près de la Cité ministérielle (où se trouve presque tout le gouvernement), des camps militaires, du grand marché, des stations de pompage d’eau, des ponts -pour ne citer que ceux-là – pour se rendre compte de la facilité déconcertante avec laquelle une personne mal intentionnée pourrait commettre des attentats.

 

Aussi,  peut-on dire, en toute objectivité, que M. Togo a raison au fond. Là semble se limiter le bon coté de l’intervention du représentant du PDES. Nous estimons, en effet, que le timing choisi par M. Togo pour faire ces déclarations va-t-en-guerre n’était aucunement le bon. Et au cas où il n’aurait pu s’abstenir de le faire, il aurait pu au moins, comme l’a du reste fait le représentant du FARE (de Modibo Sidibé), Bakary Woyo Doumbia, utiliser un ton beaucoup ‘’constructeur’’, c’est-à-dire critiquer sans verser dans la provocation, tout en essayant de construire. En d’autres termes, Nouhoum Togo, comme toujours et égal à lui-même, a manqué de tact. C’est le moins qu’on puisse dire. Et les auditeurs ont tenu à le lui faire savoir.

 

Sur un autre plan, nous estimons qu’il est indécent de faire, une fois de plus, l’apologie du président déchu, ATT, en pareille circonstance. Car, somme toute, il est possible qu’IBK n’ait, pas grand-chose en matière de sécurité, c’est aussi à cause de la profondeur du trou béant creusé, entretenu et laissé par Amadou Toumani Touré. Comme disait Victor Hugo, «se laver les mains est bien, empêcher le sang de couler serait mieux». Si ATT, aux yeux du révisionniste et négationniste, Togo (qu’un Paul Kagamé aurait déjà calmé de ses convulsions, est un  Ange, que dire du sieur Togo lui-même, qui n’a pas hésité une seconde à s’allier aux tombeurs de son mentor ? Et ce, après avoir, peu avant, invité à une vive réaction populaire contre ses futurs maitres. C’est tout simplement nauséabond. Mais il n’en a cure, puisqu’il continue, malgré, tout ce que le peuple malien sait de négatif sur lui, à se vanter : «Quand nous étions au pouvoir…J’ai été au pouvoir…J’étais conseiller…Patati patata…C’est justement  parce qu’ATT s’était fait entourer de gens comme Togo qu’il était devenu sourd, aveugle, n’entendant plus que sa seule voix.

 

Dès lors, la faillite était inévitable et c’est ce que nous vivons encore. Alors ce serait, comme on dit : bonnet blanc, blanc bonnet. Une petite conclusion que l’on tire de tout cela, c’est que c’est le très valeureux Kassim Traoré, animateur du débat, qui risque de payer à la place de Nouhoum Togo, tant son aura risque de pâtir, pour régulièrement mettre sa tribune à la disposition des révisionnistes du genre. Il en est de même du PDES lui-même qui pourrait davantage sombrer dans les ténèbres à cause du choix porté sur M . Togo pour le représenter à un débat très suivi aujourd’hui, peut-être le plus intéressant du fait notamment de sa diffusion en bambara.

Sory Haidara

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Meme le plus grand imbecile du village sait Qu'au dela de la colline il y a une plaine. Mr Togo ne remue le couteau dans nos plaies.Il faut etre tombe sur la tete pour faire un tel commentaire.

  2. Ce type se prend au serieux Ou alors c’est le monde a l ‘ envers ?????? La hierarchie de l’armee etait corrompue jusqu’a l a moelle sous son mentor ATT alias Usain Bolt les troupes laissees a elles-memes avec un moral aux talons. C’est ce vilain type qui veut accuser IBK et son gouvernement? Decidement le ridicule ne tue pas au Mali. On a vu des soldats maliens se battre a Gao avec des chaussures “yoro” et sans casque. Excusez du peu ! C’ETAIT avant IBK Arretez d’avoir la memoire courte. NE falsifiez pas une histoire si recente. IBK gere le trou beant creuse par ATT. 50 generaux nommes en seulement 8 ans !!!????!!! Pourtant des camps tomberent en Jan vier 2012 et des dizaines de soldats egorges froidement a Agel hoc. Maintenant vous recentez du n’importe quoi Sur les antennes et dans les chiffons de la place. Nous maliens qui voulons sauver le Mali encourageons IBK et son gouvernement et prions DIEU TOUT PUISSANT de nous aider. Amen

Comments are closed.