Situation sécuritaire dans le centre : Des solutions de sortie de crise proposées par l’Association DEENTAL

0

Suite à la tournée du Premier ministre, Dr Boubou Cissé, effectuée du 03 au 07 juillet 2019 dans la 5ème région, une mission de l’Association pour le Développement du Cercle de Douentza (DEENTAL) s’est rendue dans plusieurs  Communes du Cercle afin de trouver une solution de sortie de crise.

Pour mener à bien sa mission, les éléments de l’Association DEENTAL ont sillonné les communes suivantes : Douentza, Boni, Boré, Diaptodji, Hombori et Mondoro.

Les objectifs de la mission consistent à chercher une piste de sortie de crise sécuritaire et sociale dans le Centre du Mali et particulièrement dans le cercle de Douentza.

Il s’agissait pour les missionnaires de sensibiliser davantage les parents pour obtenir leur adhésion totale au processus de paix en cours et recueillir des solutions et des suggestions pour le retour définitif de la paix et de la cohésion sociale.

Les éléments qui ont conduit cette mission ont également rencontré et discuté avec des contacts directs à travers des intermédiaires identifiés des acteurs de la crise afin de les convaincre d’adhérer pleinement à la démarche en cours en faveur d’une paix définitive.

Sur le terrain, les équipes déployées par l’Association DENTAL ont fait des constats suivants :

Le désir profond de faire la paix, la volonté exprimée par tous les acteurs de sauver la saison des pluies en permettant que les champs soient cultivés pour éviter les conséquences désastreuses qui pourraient résulter sur le plan de la sécurité alimentaire. Ensuite, ils ont fait ressortir qu’il y’a une existence des possibilités réelles d’entamer un dialogue avec les extrémistes religieux.

Toutefois, la mission a révélé que dans la zone de N’Gouma (Diaptodji), il n’y a pas eu de villages déplacés et pas d’affrontements armés.

Aussi, à Boré il n’y a pas de tension apparente entre les communautés mais une psychose règne au quotidien.

La mission a également fait des recommandations, qui sont entre autres :

De répertorier et d’assurer la sécurité de toutes les bonnes volontés qui sont en relation avec les islamistes pouvant servir d’intermédiaires afin de véhiculer les messages de l’Etat et des populations pour assurer une paix durable.

D’intervenir auprès des responsables de Danna Ambassagou à Douentza pour qu’ils puissent concrétiser le projet de réconciliation des trois villages (Pétaka, Béni et Dianwéli) à ‘’Almina’’ en mettant en jeu les liens historiques qui existent entre ces villages.

En conclusion, la mission a noté que, dans le cercle de Douentza, en dehors de la Commune de Mondoro et récemment le cas de Pétaka, il y’a d’avantage de problèmes liés au jihadisme et banditisme que les conflits intercommunautaires. La présence des chasseurs dogons dans les environs immédiats de la ville de Douentza, les enlèvements d’animaux et de personnes constituent les principales inquiétudes des populations.

Mahamadou Sarre

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here