Tessit : L’antre du diable malien qui échappe aux Américains

1

Le nom de Tessit défraie la chronique ces deniers jours après la mort de 33 soldats maliens dans une attaque terroriste le 15 mars dernier. Pour mieux comprendre ce qui s’est passé, il faut aller au-delà de cette attaque. La zone située vers le Niger voisin est l’une des plus dangereuses du pays. C’est notamment le champ d’action de combattants affiliés au groupe Etat islamique, avec une présence de terroristes venus de l’étranger. Mais c’est surtout la cachette d’islamistes maliens qui n’ont pas hésité à lancer une attaque au Niger pour tuer des soldats américains.
Il s’agit de la fameuse attaque non loin du village nigérien Tongo Tongo en 2017. Les assaillants sont venus du Mali, selon les rapports militaires américains. Dans cette zone où se trouve Tessit, une patrouille de militaires américains et nigériens a fait une brève incursion au Mali, à la recherche d’un terroriste se cachant entre les deux pays. Les patrouilleurs cherchaient à capturer mort ou vif ce fameux djihadiste, considéré comme un élément important de la chaine de commandement des islamistes.
Armés jusqu’aux dents et venus à bord de pick-up et de motos, les assaillants ont croisé le fer avec la patrouille sur le territoire nigérien. Pendant plusieurs heures, les Américains et les Nigériens ont échangé des tirs avec les terroristes. Selon les sources militaires, les combats ont été d’une violence rare. L’appel au renfort des forces spéciales nigériennes et américaines avait mobilisé un appui aérien. Mais les avions français décollés n’ont pu rien faire puisqu’il était impossible, selon les sources françaises, de distinguer les deux camps.
L’attaque s’est soldée par la mort de trois soldats américains et de plusieurs autres soldats nigériens. Plusieurs véhicules ont été emportés par les djihadistes. Plus tard en 2019, un de ces véhicules a été retrouvé dans le nord du Mali. C’est dire que les soldats maliens ont eu à faire à des combattants aguerris dans une région connue pour la présence de dangereux terroristes recherchés par les forces spéciales américaines et africaines.
Depuis ces évènements, la zone a continué à abriter des combattants islamistes extrêmement entrainés au combat et à la manipulation des explosifs. Le groupe Etat islamique, affaibli en Syrie et en Lybie, cherche à faire de cette localité comprenant des parties maliennes et nigériennes une place forte. Il y a d’ailleurs une rivalité entre l’Etat islamique et les groupes djihadistes affiliés à Al Qaeda au Maghreb islamique(Aqmi). De violents combats éclatent de temps à autres entre ces groupes djihadistes rivaux. Tessit est donc tout un symbole, celui de l’antre du diable malien qui échappe aux forces spéciales américaines.
Oumar KONATE

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here