2ème session ordinaire de la 6ème mandature du CESC : Au menu : l’adoption et la finalisation du Recueil annuel 2022

0

 Le Conseil Economique, Social et Culturel tiendra du 06 au 20 juin 2022, à son siège sis à Koulouba, la 2ème session ordinaire de sa 6ème mandature sur  : « le Recueil annuel 2022 des attentes, des besoins et des problèmes de la société civile ». La cérémonie solennelle d’ouverture est prévue pour le lundi 06 juin sous la présidence de M.Yacouba KATILE, Président de l’institution.

Conformément aux dispositions de l’article 107 de la Constitution des missions du Conseil Economique, Social et Culturel ont sillonné à partir du 25 mars 2022, l’ensemble des régions administratives du Mal, du 27 au 28 avril 2022 les six (06) communes du District de Bamako.

Certains pays où réside une forte concentration de nos compatriotes ont été également visités par une mission de l’institution courant période du 08 au 22 avril 2022.  Il s’agit précisément de la Guinée Conakry, la Guinée Equatoriale, le Gabon et la République Démocratique du Congo au compte de la zone Afrique.

La zone Amérique a concerné Washington DC (Virginie, Maryland,  Baltimore, Delaware), Philadelphie, Atlanta et New York.

La 2ème session ordinaire de sa 6ème mandature, dont les travaux s’ouvriront le lundi 6 juin sera essentiellement consacrée à la finalisation et à l’adoption du Recueil annuel  2022 des attentes des besoins et  des problèmes de la société civile.

Après les 15 jours de conclave, ledit Recueil sera transmis avec des orientations et des recommandations aux destinataires constitutionnels que sont : le Président de la République, le Premier ministre et le Président de l’Assemblée Nationale.

Il faut rappeler que la cérémonie d’ouverture est prévue pour le lundi 06 juin au siège de l’institution sous la présidence de M.Yacouba KATILE, en présence de Monsieur le Premier ministre, chef de gouvernement et d’autres invités.

Les séances du Conseil Economique, Social et Culturel sont publiques.

 

Baba Bourahima CISSE

CC-CESC

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here