CESC : Les nouveaux membres du bureau invités à assumer pleinement leurs rôles

0

‘’Vous tenez désormais une immense charge sur vos épaules au regard des nombreux défis qui assaillent l’Institution à la croisée des chemins’’ dixit Yacouba Katilé, le Président du Conseil Economique, Social et Culturel

Les rideaux sont tombés le vendredi, 29 juillets 2022 sur les travaux de la 2ème session extraordinaire de la 6ème mandature du Conseil Economique, Social et Culturel, consacrée au renouvellement partiel du bureau de l’Institution. Les travaux étaient placés sous la présidence de Yacouba Katilé, président du CESC.

Ainsi, le bureau est composé comme suit : Président du CESC M. Yacouba KATILE ; le Vice – président du CESC M. Amadou Sanoussi DAFE ;  Premier Secrétaire du Bureau, M. Bréhima Amadou HAÏDARA ; Deuxième Secrétaire du Bureau, M. Ousmane TRAORE ; Président de la Commission de Développement Rural, M. Mahamadou SYLLA ; Présidente de la Commission Economique et Financière, M. LY Taher DRAVE ; Président de la Commission des Affaires Sociales et Santé, M. Mahamadou DJIRE ; Présidente de la Commission de l’Education, de la Culture et de la Communication, Mme BAH Assitan TRAORE et enfin Président de la Commission Science , Technique et Environnement, M. Simballa SYLLA.

Dans  son discours de clôture, le président Katilé a fait savoir que le nouveau bureau tient désormais une immense charge sur les épaules au regard des nombreux défis qui assaillent l’Institution à la croisée des chemins. En effet, poursuit le président, la 6ème mandature du Conseil Economique, Social et Culturel intervient dans un contexte marqué par une demande sociale pressente relative aux réformes politiques et institutionnelles. ‘’Par extension, nos compatriotes dans leur écrasante majorité aspirent ardemment à l’instauration d’une gouvernance vertueuse, gage de la stabilité sociopolitique ainsi qu’à un nouveau paradigme dans le cadre du partenariat et de la diplomatie. Fort de ce constant, notre institution en sa qualité d’Assemblée consultative par excellence, force de propositions et d’orientations des pouvoirs publics doit être au rendez-vous du processus de refondation, afin de jouer sa partition et toute sa partition’’, explique M. Katilé. Il invite à prendre en compte ces différents défis et enjeux sus – évoqués dans les programmes d’activités respectifs.

Brehima DIALLO

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here