Africités à Johannesburg : Le Maroc exporte son modèle de régionalisation avancée

Une importante délégation marocaine prend part aux travaux de la septième édition du Sommet Africités à Johannesburg en Afrique du Sud, du 29 novembre au 3 décembre. Un Sommet organisé par Cités et gouvernements locaux unis d'Afrique, CGLU-Afrique, dont le siège se trouve à Rabat. Thème retenu : "Construire le futur de l'Afrique avec ses populations, la contribution des autorités territoriales d'Afrique à la perspective 2063 de l'Union Africaine".

0

Quelque 5.000 participants, dont des Chefs d’État, des maires et autres élus et des experts prennent part à cette importante manifestation panafricaine des “pouvoirs locaux”. Comme lors des précédentes éditions, le Maroc accorde une grande importance aux travaux de ce sommet qui se tient tous les trois ans. En effet, la participation des collectivités territoriales du Royaume a été bien préparée et s’est fixée des objectifs stratégiques bien définis.

Il s’agit, tout d’abord de réaffirmer et de renforcer l’ancrage du Maroc en Afrique. Ce qui se concrétise par la volonté d’accompagner, à travers la coopération décentralisée, la politique clairvoyante que mène Sa Majesté le Roi Mohammed VI en direction des pays africains. Un autre objectif est celui de préserver les acquis du Royaume, en matière de coopération décentralisée lors des sommets Africités 5, tenu à Marrakech en 2009, et Africités 6 tenu à Dakar en 2012. Des sommets au cours desquels le Royaume du Maroc a occupé une place de choix qui avait été d’ailleurs salué par les collectivités territoriales africaines.

Ainsi, une centaine de présidents de collectivités territoriales (régions, conseils préfectoraux et provinciaux et des communes) ont faire le déplacement à Johannesburg. Le ministère de l’Intérieur, qui veille au bon déroulement de la participation marocaine, a souligné qu’une place particulière est accordée aux élus locaux des provinces du Sud, dont des jeunes et des femmes leaders devraient représenter le pays à ce sommet.

Outre la Direction générale des collectivités locales, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), l’Association marocaine des présidents des conseils communaux vont participer à ce sommet. Prendront part également, dans le cadre du Salon international des villes et collectivités territoriales d’Afrique (stand d’exposition du Maroc), Royal Air Maroc, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, l’Agence Marchica et la Caisse de dépôt et de gestion. Des interventions d’élus marocains sont au programme de cette rencontre dans le cadre des ateliers et des conférences-débats. Deux communications phares seront présentées par le Maroc et  porteront sur l’expérience marocaine en matière de décentralisation, notamment le chantier de la régionalisation avancée et une autre sur l’INDH et son impact sur le développement en milieu défavorisé.

B.KONÉ

PARTAGER