Conférence régionale des ministres sur la mise en œuvre du Plan d’action de Kazan en Afrique : Le Madagascar refuse catégoriquement la présence du Polisario, une entité non reconnue par l’ONU

0

Un coup dur pour le Polisario. Cette entité non reconnue par l’ONU vient d’être écartée de la Conférence régionale des ministres sur la mise en œuvre du Plan d’Action de Kazan (PAK) en Afrique dont les travaux ont été ouverts, mardi 10 septembre, à Antananarivo.    

 Encore une fois de plus, un coup de tonnerre ou une humiliation pour le Polisario ? Cette entité non reconnue par l’Organisation des Nations Unies (ONU) ne participera plus à la première conférence régionale des ministres africains sur la mise en œuvre en Afrique du Plan d’Action de Kazan (PAK) dont le coup d’envoi a été donné, mardi 10 septembre et ce que jusqu’au vendredi 13 septembre, à Antananarivo, au Madagascar.

Comme il fallait s’y attendre, le pays organisateur, le Madagascar a catégoriquement refusé la présence de cette entité. Voilà pourquoi, elle n’a pas participé aux travaux de la réunion des Experts, qui se sont déroulés, les 10 et 11 septembre dernier.

Notons que cette Conférence régionale africaine fait suite à celle tenue, les 14 et 16 juin dernier, à Antananarivo, au Madagascar. Organisé avec le soutien de l’Union Africaine et de l’UNESCO, ce grand rendez-vous regroupe les ministres africains en charge de l’Education Physique et le Sport. Sans oublier les Experts internationaux sur la question, des partenaires de développement et des bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux, des organisations sportives, des chercheurs, des enseignants…

Il s’agira  donc de développer un plan d’action régional pour la mise en œuvre du Plan d’Action de Kazan (PAK) en Afrique. Cela afin d’établir un partenariat multipartite durable pour promouvoir le pouvoir du sport.

Au cours de cette Conférence, l’accent sera mis sur l’éducation physique de qualité et la nécessité de trouver des nouveaux chemins permettant d’assurer la mise à disposition d’enseignants qualifiés et des infrastructures nécessaires.

D’ores et déjà, des experts ont élaboré un plan d’action régional pour la mise en œuvre du PAK en Afrique, tandis que les Ministres africains discuteront sur l’adoption de ce plan d’action et partageront les bonnes pratiques issues des initiatives nationales.

Correspondance particulière

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here