Coup d’Etat en Guinée : silences et prudence au sein de la classe politique

6

Des militaires des forces spéciales dirigées par le colonel Mamady Doumbouya ont pris le pouvoir le week-end dernier à Conakry. Elles ont dissous le gouvernement et les institutions et aboli la Constitution qu’avait fait adopter Alpha Condé en 2020 et dont il s’était servi pour briguer la même année un troisième mandat, malgré des mois de contestation meurtrière. Au sein des états-majors politiques, l’heure est à la prudence.

Cette nouvelle irruption de l’armée dans le jeu politique guinéen n’est pas sans provoquer des interrogations. Les deux précédentes expériences de 1984 et 2008 amènent la population à la plus grande prudence.

Mamadou Bah Baadiko, ancien député et président de l’UFD (Union des forces démocratiques), s’interroge. « C’est la grande question : est-ce qu’ils vont s’attaquer réellement aux véritables maux du pays qui s’appellent corruption, éthnicisme, dictature, absence d’institutions démocratiques, absence de liberté avec impossibilité pour les populations de se défendre légalement sans être envoyées en prison ».

A la question de savoir si ce coup de force est salutaire, il répond : « Nous sommes des démocrates, nous aurions bien voulu que l’issue ne soit pas un coup d’Etat. C’est l’échec total des institutions en place, il n’y a pas d’élections libres, honnêtes, équitables, le pouvoir confisque tout, c’est un parti-Etat totalitaire. Il n’y avait pas d’autres solutions, malheureusement ».

Le leader du Parti nouvelle vision (PNV), Dounamou Togba, quant à lui, souhaite qu’on fasse confiance aux nouveaux maîtres de Conakry. « Si les forces vives de la nation, si les hommes politiques acceptent de se donner la main et accorder le bénéfice du doute à ces militaires, nous pensons que nous pouvons avoir une discussion franche qui pourrait nous amener à une transition paisible pour nous permettre de mettre en place un Etat démocratique ».

Des responsables du RPG, l’ex-parti au pouvoir, interrogés par RFI n’ont pas souhaité s’exprimer.

Source: https://www.rfi.fr/fr/afrique

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Avec des muscles impressionnants et une taille pareille, il est vraiment fort pour mettre en règle ses anarchistes de concitoyens qui auraient fait du désordre et l’agitation un second métier légal et défendu par des hommes de droit qui n’arrivent pas du tout à se départir de l’ambiance de la rue et avec comme parole et mot d’ordre, la vérité de la Rue Publique !!! Ça prendra combien d’années pour faire la voirie urbaine des consciences et des comportements et s’occuper des vrais questions de développement ? Ça fait vraiment pitié que de voir des intellectuels, voire des lettrés s’adonner à de tels spectacles de ” Duels ” dans la Boue, comme dans ” l’Agora Romaine ” de l’antiquité. Que d’exemples de voisinage et à travers l’Afrique….. Dommage que ça ne fasse plus honte… Le Monde avance et l’Afrique reste toujours arrimée à ” l’Âge de la Pierre Taillée ” comme le Franc CFA au Franc Français” qui aurait cessé d’exister depuis…

  2. Rira bien qui rira le dernier. Notre Mandé Massa aussi avait soutenu les putschistes en 2013. Lui-même connaît la suite… Que les politiciens retiennent que la roue de l’histoire tourne.

    Pensées rebelles.

    • Ton Mande Yassa (et pas Mansa) est un MALANKOLON DEN, l’enfant maudit de Sebenikoro est tombe comme un fruit mure, il a ete du mauvais cote dans tout ce qu’il a entrepris dans la vie, il finira en prison car Commandant Samake va dire toute la verie sur les tueries des manifestants!

      • il a ete du mauvais cote dans tout ce qu’il a entrepris dans la vie

        @King
        Y compris le soutien aux puschistes de tout acabit, on est parfaitement d’accord.

        Pensées rebelles.

      • KINGUIRANKE’, C’EST TOI L’ENFANT MAUDIT!!! IBK A EU L’HONNEUR D’ETRE LE PRESIDENT DU MALI, LE PREMIER MINISTRE DU MALI ET LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLE’E NATIONALE DU MALI!!! JE SAIS QUE POUR L’IMBECILE QUE TU ES, CES POSTES CITE’S PLUS HAUT SONT DES SIGNES QUE LA PERSONNE QUI LES A OCCUPE’S A ECHOUE’ DANS LA VIE!!!
        TU N’ES RIEN D’AUTRE QU’UN MANA MANA MOGO ET UN MALENKOLONDEN!!!!

  3. Like many Africans I am skeptical about African leaders whether they be academic or intellectual or military or any combination thereof that have been educated in France. One of primary causes is they tend to adopt french disposition of they must proof themselves superior to others. They proof themselves superior by belittling others with any or/ plus all advantages they possess. Fee ch have throughout their history needlessly created great poverty as form of measuring their superiority. However, tactic did not work well in Asia. Many well educated but stupid African leaders adopt that practice. Having advantages do not make them superior having advantages make them in somewhat superior position. That superiority may be temporary or lasting. However, it feed ego in way often leading to people committing serious wrongs plus daring those of lesser position to challenge them. Unstoppable Global Warming creation is result of that mentality plus with undeniable certainty will destroy life on earth within forty years.
    It have been proven there must be effective checks in place that timely manage European mentality of evil plus dangerous ego whether it is possessed by European, or African who demonstrate embracing of 21 st century colonialism.
    Do we have what it takes to keep that evil mentality in check plus will we use it or will we simply be first to meet Global Warming genocide? Africans should focus at masses living well agenda. That is our only road to longer lasting survival with security.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Répondre à Kankan Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here