Crash de l’avion russe: l’Egypte réaffirme qu’il n’y a pas de preuve d’attentat

0
Crash de l'avion russe: l'Egypte réaffirme qu'il n'y a pas de preuve d'attentat
L'Express.fr - Allant à l'encontre de l'opinion générale et de la revendication de Daech, l'Egypte continue de mettre en doute la thèse de l'attentat à la bombe.

L’Egypte seule contre tous. a réaffirmé ce lundi qu’elle avait toujours pas de preuve que l’avion de touristes russes qui s’est écrasé dans le Sinaï le 31 octobre, tuant ses 224 occupants, était un attentat à la bombe. Moscou affirme le contraire tandis que Daech a revendiqué l’attentat.

La branche égyptienne du groupe Etat islamique assure avoir placé une petite bombe à l’intérieur de l’appareil, et la Russie a annoncé que ses enquêteurs sur place avaient conclu qu’il s’agissait bien d’un attentat. Les experts interrogés, unanimes, ont également validé cette thèse.

“Rien qui puisse indiquer qu’il s’agisse d’un acte terroriste”

“La commission d’enquête technique n’a, pour l’heure, rien reçu qui puisse indiquer qu’il s’agisse d’un acte illicite ou terroriste”, a déclaré lundi le ministère de l’Aviation civile dans un communiqué, ajoutant: “La commission poursuit son travail dans le cadre des investigations techniques”.

Le 31 octobre, l’Airbus A-321 de la compagnie charter russe Metrojet s’était disloqué soudainement à quelque 10 000 m d’altitude, 23 minutes après avoir décollé de la station balnéaire de Charm el-Cheikh, dans le sud de la péninsule du Sinaï. Les débris sont tombés sur plusieurs kilomètres de rayon dans le désert du Nord-Sinaï, bastion en Egypte de l’EI.

Retrouver cet article sur L’Express.fr

 

SOURCEL'Express.fr
PARTAGER