Donald Trump sort de son silence, pour la première fois depuis son départ

0

ÉTATS-UNIS – Donald Trump a repris la parole, du moins de vive voix. Sur Fox News, il était interviewé mercredi 17 février au téléphone pour réagir à la mort de l’animateur radio icône des conservateurs américains, Rush Limbaugh. Il en a profité pour affirmer à nouveau que la victoire du nouveau président Joe Biden n’était pas légitime.

“Rush pensait que nous avions gagné l’élection, a-t-il affirmé, comme vous pouvez l’entendre dans la vidéo ci-dessus, et moi aussi d’ailleurs. Je pense que nous avons largement gagné. Beaucoup de gens le pensent également. Beaucoup de professionnels.”

Donald Trump a poursuivi en affirmant que si ce qui lui était arrivé était arrivé à un démocrate, “il y aurait eu des émeutes partout”. “Nous n’avons pas le même soutien à certains niveaux que le système républicain, mais nous avons un grand peuple en tant que républicains. Rush a eu l’impression que nous avions gagné. Il était très en colère à ce sujet.

Première prise de parole (de vive voix)

C’est la première fois que l’ex-président Trump sortait de son silence depuis son départ de la Maison Blanche, du moins qu’on l’entendait. Dans un communiqué de presse publié mardi, il s’était attaqué au chef des républicains au Sénat Mitch McConnell, en appelant son parti à lui tourner le dos.

Mitch McConnell avait publiquement accusé l’ex-président américain d’être “responsable” de l’assaut meurtrier du Capitole. Le 45e président des États-Unis déclare ainsi la guerre ouverte avec ce fin stratège qui fut longtemps son allié, un divorce emblématique des divisions qui déchirent désormais les républicains.

Il avait, dans le même discours sombre, pris soin de souligner que Donald Trump, désormais un “simple citoyen”, pouvait encore être poursuivi en justice.

“Il est encore responsable de tout ce qu’il a fait pendant qu’il était en fonctions. Il n’a encore échappé à rien du tout”, avait-il dit.

“Notre mouvement ne fait que commencer”

Acquitté samedi 13 février par le Sénat américain, qui le jugeait pour “incitation à l’insurrection” dans les évènements du Capitole, il avait déclaré se projeter désormais vers l’avenir et promis de “continuer” à défendre “la grandeur de l’Amérique”.

“Notre mouvement magnifique, historique et patriotique, Make America Great Again, ne fait que commencer”, avait réagi Trump dans un communiqué, se posant une nouvelle fois en victime d’une “chasse aux sorcières” et prenant date pour l’avenir.

SOURCE: https://www.huffingtonpost.fr/

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here