Laayoune : 30 000 marocains réclament le départ de la Minurso…

0

Au lendemain du discours historique prononcé par le Roi Mohammed VI à Lâayoune, à l’occasion de la célébration du 40è anniversaire de la glorieuse Marche Verte, quelque 30.000 marocains parmi les fils et filles des provinces du sud du Maroc, se sont rassemblés, samedi 7 novembre devant le siège de la mission onusienne (MINURSO) pour réclamer son départ.

Cet appel lancé par une pléiade d’élus, de Chioukhs, de notables et autres acteurs de la société civile intervient après que le Souverain a décliné dans son discours, les grands axes ainsi que la stratégie et la feuille de route à suivre pour la concrétisation, dans les plus brefs délais et avec efficacité, du nouveau modèle de développement de ses provinces du sud.

A travers ce geste solidaire, les manifestants veulent donc démontrer clairement à tout le monde, la capacité du Maroc à prendre en main le développement de ses provinces du sud et à mobiliser tous les moyens nécessaires pour parvenir à cette fin, notant que le Royaume s’est déjà lancé dans ce chantier, comme en témoigne les grands projets que connait cette partie du territoire national si chère à tous les marocains.

Lors d’une sortie dans la ville de Lâayoune, parmi les tournées ‘’habituelle et spontanées’’ qu’effectue le Roi Mohammed VI, loin de toute mesure protocolaire et officielle, le Souverain a pu remarquer, inopinément,  la tenue de cette manifestation devant le siège de la MINURSO pour réitérer, encore une fois la Marocanité du Sahara et la justesse et la crédibilité de la cause nationale.

Un tel passage inopiné du Souverain n’a pas été passé inaperçu par les manifestants qui, dans une symbiose remarquable et une effervescence inédite, ont haussé le ton pour exprimer, à l’ensemble de la Communauté internationale, leur attachement indéfectible au Glorieux Trône Alaouite et leur mobilisation inébranlable et constante derrière le Roi Mohammed VI dans Son combat pour le développement du Royaume et le parachèvement de l’intégrité territoriale du Maroc.

Dans ce sens, ces manifestants munis de portrait du Roi et du drapeau national, ont tenu à réaffirmer leur attachement à la proposition d’autonomie qui ‘’demeure la seule solution pour régler le conflit artificiel autour du Sahara marocain’’.

Les participants issus des provinces du Sud ont scandé des slogans réaffirmant leur attachement à l’autonomie sous souveraineté marocaine, une proposition qui jouit du soutien international, car qualifiée, à maintes reprises, par la communauté internationale de ‘’crédible’’, ‘’pertinente’’ et ‘’juste’’.

 

Appel adressé à la communauté internationale

Portant le drapeau national et les portraits du Roi Mohammed VI, les participants à cette manifestation ont salué hautement la teneur du discours royal adressé, vendredi à la Nation, à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche Verte.

Ils ont également appelé la communauté internationale à intervenir d’urgence pour lever le blocus imposé aux séquestrés dans les camps de la honte à Tindouf, sur le territoire algérien, et mettre fin à leurs souffrances pour regagner les provinces du Sud et vivre dignement.

Dans ce contexte, le président du Conseil municipal de Laâyoune, Moulay Hamdi Ould Errachid, a indiqué à la presse, que ce sit-in, qui a connu la participation des différents acteurs associatifs de la région à l’occasion de la célébration de la Marche Verte, constitue un message fort à la communauté internationale pour réaffirmer la marocanité du Sahara et l’attachement à l’initiative d’autonomie comme unique solution au conflit artificiel autour du Sahara.

Il a, à cet égard, souligné que le discours royal à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche Verte est d’une portée significative pour consolider le développement économique et social de la région et parachever ainsi le processus d’édification des provinces du Sud.

De son côté, Abdellah Salhi, l’un des chioukhs des tribus du Sahara, a indiqué, dans une déclaration similaire, que l’organisation de ce sit-in vient confirmer au monde entier que les habitants du Sahara demeurent attachés à la marocanité du Sahara et à l’unité territoriale du Royaume.

Le président de la chambre d’Artisanat de la région Laâyoune-Sakia Al Hamra, Mustapha Belmam, a, pour sa part, a relevé, qu’à travers cette manifestation, la population locale réitère son attachement à l’initiative d’autonomie qui permettra aux habitants de gérer leurs affaires.

Sambou Diarra

PARTAGER