Leçon de géopolitique : Quand les médiums et autres scientifiques font et défont la politique américaine

L’élection du très controversé Donald Trump président des Etats-Unis d’Amérique, a mis en doute le travail pourtant sérieux des instituts de sondage.

5
Hillary Clinton perd alors qu'elle recueille plus de voix que Donald Trump: les dessous d'un système électoral archaïque
HUFFPOST Pour la quatrième fois dans l'histoire des Etats-Unis, les grands électeurs vont choisir un président que le peuple n'a pas désigné majoritairement.

L’élection du très controversé Donald Trump président des Etats-Unis d’Amérique, a mis en doute le travail pourtant sérieux des instituts de sondage. Alors que même le pire des scénarios donnait pour gagnante l’ex Secrétaire d’Etat Hillary Clinton, contre toute attente et à la grande stupeur de millions et de millions de citoyens à travers le monde, c’est celui que l’on présentait comme le plus incompétent et le plus inexpérimenté des candidats qui devient l’homme le plus puissant de la planète. C’était sans compter sur un  système électoral américain complexe qui s’appuie beaucoup plus sur les grands électeurs que sur les simples votants et au fait aussi, que Hillary n’a pas su mobiliser grandement les électeurs de la gente féminine et les hispaniques. Par contre, il semble bien que certains médiums et autres scientifiques aient le don de prédire l’inattendu. Deux spécimens particulièrement ont retenu notre attention. Baba Vanga, voyante bulgare décédée il y a 20 ans et l’historien américain Allan Litchman.

Surnommé la « Nostradamus des Balkans », Baba Vanga fut celle qui prédit que le 44ème président des Etats-Unis d’Amérique sera un noir. A cette époque, beaucoup avaient du mal à croire en cette prédiction car au pays de l’Oncle Sam, même si une certaine opinion veut faire croire que l’égalité des chances est une réalité pout tout américain, il n’en était point le cas pour des minorités dont les afro américains. A l’élection de Barack Obama en 2008, l’on se souvint alors de la prédiction de la défunte vieille dame qui eut lieu une vingtaine d’année plutôt. Cependant, celle qui prédit également avec une justesse étonnante les attaques du 11 septembre 2001 sur les deux tours jumelles à New York, le tsunami de 2004 ou encore la montée du groupe terroriste Etat Islamique en 2016, fit une allégation qui, encore, laisse perplexe. En effet, elle dit que ce 44ème président de l’Amérique serait également le dernier que le pays connaitra. Que voulait-elle dire par cette affirmation plus que surprenante ? A ce jour, le mystère reste entier.

Par ailleurs, sur le 45ème président américain Donald Trump, elle fit aussi une prédiction assez troublante en affirmant qu’il n’entrerait jamais en fonction : «tout le monde aura espoir en lui mais l’inverse se produira et il anéantira le pays» avait-elle dit. Ce qui nous renvoie à l’analyste et historien Allan Litchman qui depuis 1984, grâce à sa méthode infaillible prédit toujours avec succès le nom du président américain élu. Il était celui qui, au milieu de la tempête médiatique qui donnait Clinton comme favori du scrutin, déclarait que Trump sera le président élu. Mais il ne s’est pas arrêté là. Lui aussi, comme Baba Vanga, prédit que Donald ne terminera pas son mandat : « Je vais faire une autre prédiction » expliquait-il. « Celle-ci n’est pas basée sur un système mais sur mon instinct. Ils (les Républicains) ne veulent pas de Trump comme président car ils ne peuvent pas le contrôler. Il est imprévisible. (…) Je suis presque certain que Trump donnera des motifs pour entrainer sa destitution, soit en faisant quelque chose qui met en danger la sécurité nationale soit parce que cela va l’avantager financièrement. »

Autant la prédiction de Baba Vanga sur l’élection d’un président noir à la tête des Etats-Unis d’Amérique semblait saugrenue il y a une vingtaine d’années, autant celle sur la destitution du désormais Numéro 1 américain paraît irrationnelle. Surtout lorsque l’on sait que les deux seuls cas de procédure de destitution enclenchée n’ont finalement pas abouti. Les présidents démocrates  Andrew Johnson (1865-1869) et Bill Clinton (1992-2000) seront finalement acquittés par le congrès, le premier à une voix près. Quant à Richard Nixon avec l’éclatement du célébrissime scandale du Watergate, il démissionna avant même le déclenchement officiel de la procédure d’impeachment.

Alors, le président Donald Trump sera-t-il destitué, démissionnera-t-il ? Ou alors peut-être qu’il arrivera à terme de son mandat à la Maison Blanche. Wait and see !

Ahmed M. Thiam

[email protected]

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Les USA se trouvent pris dans une spirale monstrueuse, non seulement avec l’élection de Trump mais aussi avec les attaques directes et indirectes contre la présidence Trump, qui s’amplifient et dont l’effet ne pourrait être qu’une paralysie de guerre civile des USA, et l’éclatement de la Grande République.
    En France, on a vu l’incendie s’allumer avec les primaires de la droite, dans un processus qui peut conduire, au travers de présidentielles où tout est désormais possible, à une crise de régime.
    Le cœur institutionnel de l’Europe est dans un état de panique proche de la transe éthylique ou paralysée (selon les personnes) devant la présidence Trump qu’aucun des dirigeants ne pouvaient seulement concevoir.
    Les diplomaties (?) française et allemande se précipitent dans une tension fiévreuse pour relancer le processus de Minsk et obtenir un peu d’attention et de considération de Poutine, désormais complètement accaparé par Trump avec lequel il travaille par-Flynn interposé sur la Syrie pour mettre un terme à la guerre.
    Éventuellement, il se trouverait bien, et bien rapidement, un pays ou l’autre de l’UE, ou plusieurs, pour mettre un veto au renouvellement des sanctions antirusses, ouvrant un nouveau front dans le tourbillon crisique vers lequel s’envoleraient les pays-membres comme autant de moineaux.

    THIS IS A NEW WORLD ORDER, NOT THEIR ” THE NEW WORLD ORDER “…..

    LES RASTAMANS DISENT ” WHATA WWOORD !! ” …!! 🙂

  2. Une fois de plus ces mêmes médias et têtes pensantes refusent le débat en accusant M Trump pourquoi il a gagné les élections présidentielles:
    Parce que soit c’est dû

    1- Au système des Grands Electeurs…
    2- A la grande liberté propre à ce pays…
    3- Aux électeurs ignorants ayant la haine de la démocratie
    4- Au piège d’identité et de protectionisme…
    5- Aux fortunes issues de l’immobilier et de Casino l’incarnation parfaite du rêve USA d’un cow-boy solitaire…

    Quelque de chose de Manichéen propre à tous ces spécialistes, experts et sondeurs. Seulement, si on y mettait un peu d’idée! En pensant:

    1- L’histoire des USA et de ses Pères Fondateurs…
    2- De distinction entre discours et programmes politiques…
    3- Comment en est-on arrivé là? Que si les USA ne vont pas bien , c’est en grande partie à cause de M et Mme Clinton, donc les gens ont autant voté pour Trump que contre Clinton et c’est cela qu’il faut analyser…
    4- Donc, pourquoi les Démocrates ont perdu même en ayant avec eux Wall-Street, les médias et ses mêmes instituts, médiums et autres scientifiques…

  3. Hilary est la personne la plus inexperiementee, la plus paresseuse et la plus incompetente au monde poiur etre president d’un pays qui se respecte. Hilary a toujours eu quelque chose et n’a jamais lutte pour quelque chose, les deux fois qu’elle s’est batteu contre Obama et contre Trump elle a mordu les carreaux. Une grosse perdante cette dame de Hilary.

  4. – Non ils ne font ni ne défont la politique américaine, ils donnent leur avis en pensant à la place des autres, en sachant mieux ce qui serait mieux pour les autres, comme pour traduire que le sondage c’est surtout celui qui nous pose la question qui nous fait savoir qu’il a besoin de cette réponse…

    – Conclusion: ces instituts de sondage ne sont ni sérieux ni d’aucun respect et encore moins le souci d’une quelconque déontologie. Au contraire ils sont méprisants, arrogants, voire même violents si on ne pensent pas comme eux, si on ne fait pas comme eux…Enfin la bien pensante quoi!!!

  5. LE DEUXIEME MUR DE BERLIN VIENT DE TOMBER…

    BEAUCOUP SONT CEUX QUI ONT IGNORÉ QU’ Á BERLIN IL Y EN AVAIT DEUX..!

    DU COTÉ RUSSE LE MUR EST TOMBÉ(9 novembre 1989).

    DU COTÉ USA ET OTAN LE MUR FUT DÉPLACÉ, TOUT EN LE PROTÉGEANT AVEC UN CRÉTINISME MÉDIATIQUE JAMAIS VU AVANT. CE MUR VIENT DE TOMBER(9 novembre 2016).

    27 ANS ONT SUFFI POUR QUE L’ AMÉRIQUE DES AMÉRICAINS SE RENDE COMPTE DU MENSONGE QUI COUVRE DES MONTAGNES DE CRIMES CONTREELLE ET CONTRE LE RESTE DE L’ HUMANITÉ.

    L’EUROPE OCCIDENTALE SE RÉVEILLE DANS UN LARBINISME SANS PAREIL.

    LES RÉACTIONS SUCCÉSSIVES DES DIRIGEANTS OCCIDENTAUX FOCALISENT TOUTES SUR L’IDÉE UNIQUE:” LEUR MONDE S’ EST ÉFFONDRÉ”.

    IL VA FALLOIR 200 ANS AU BLOC ANTLANTISTE OCCIDENTAL ( BAO ) POUR RASSEMBLER SES DÉBRITS.

    L’ URSS 2.0 (USA POST 1990) ET LE TRAITÉ DE VARSOVIE 2.0 (OTAN POST 1990) IRONT EN POUSSIERE DANS 3 ANS, PAS PLUS.

    NOUS, FILS DU MANDÉN, AVONS SUIVI DE PRES LA SURPUISSANCE AUTODESTRUCTRICE DU SYSTEME ATLANTISTE, ET AVONS VU LE ” THE DONALD” VENIR EN GORBATCHEV AMÉRICAIN.

    NOUS VOYONS LE JELCIN AMÉRICAIN VENIR, APRES LE REGNE DU ” THE DONALD”….

    WAIT AND SEE ..! 🙂

    AVEC LE PLUS GRAND AMOUR
    ET LE PLUS GRAND RESPECT
    POUR LA VIE HUMAINE ET
    L’HUMANITÉ TOUTE ENTIERE

    AU NOM DU ” DANI BÁ “.

Comments are closed.