Lutte contre la migration irrégulière : 2207 personnes concernées par 72 projets de réinsertion

0
Lutte contre la migration irrégulière

Le ministère des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine a lancé officiellement au titre du budget spécial d’investissement (BSI) 2018, les projets de réinsertion et d’insertion en faveur des migrants de retour et des candidats potentiels à la migration irrégulière. Ladite cérémonie tenue au département était présidée par le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, Dr Abdramane Sylla. Il ressort de cette cérémonie que 2207 personnes sont concernées par 72 projets de réinsertion financés à 100% par l’Etat.

La cérémonie a débuté par la présentation de Dr Salia Traoré, conseiller technique au ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine qui a fait savoir que dans le cadre de la lutte contre la migration irrégulière, plusieurs projets ont été lancés entre 2016 à 2017 et qui ont permis de résorber le chômage des jeunes. Pour sa part, le ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, Dr Abdramane Sylla a fait savoir que le temps est à l’action pour réduire les impacts négatifs de la migration. « Pour répondre aux défis de la migration, le Gouvernement et ses partenaires sont fortement engagés dans la mise en œuvre d’actions concrètes dans le domaine de l’insertion et de la réintégration des migrants de retour d’une part et d’autre part dans la fixation des jeunes dans les localités d’origine à travers la création d’emplois durables. En tant que dirigeants, nous sommes conscients des responsabilités qui nous incombent pour endiguer le phénomène de la migration irrégulière à travers bien évidement les solutions durables en plus du discours de sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière», a-t-il dit. Selon le ministre, les projets dont le lancement fait l’objet de la présente rencontre ont été financés à 100% par l’Etat à travers le Budget Spécial d’Investissement de l’Etat de 2018 et permettront l’insertion ou la réintégration de 2207 personnes à travers 72 projets. « Avec ce fonds de réinsertion mis en place depuis 3 ans maintenant, notre ambition est non seulement de donner l’espoir à la jeunesse mais également de réduire les conséquences dramatiques de la migration irrégulière », a dit le ministre. Pour la réinsertion des migrants de retour et des candidats potentiels à la migration irrégulière, le ministre a souligné que le Gouvernement a mis en place de nombreux dispositifs au sein des départements sectoriels tels que l’Agriculture, l’Emploi et la Formation Professionnelle, l’Elevage et la Pêche ou du Tourisme et il est allé à la mobilisation des ressources au niveau international auprès des pays partenaires et amis. Au cours de cette cérémonie de lancement des activités des projets, des témoignages ont été faites par Maïmouna Doumbia de l’association des femmes rapatriées de la Libye et de Malick Traoré de l’Association des jeunes rapatriés de la Centrafrique. Ils ont tous remercié le gouvernement d’avoir financé des projets de réinsertion et de développement.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here