Macron porte plainte contre le créateur des affiches le représentant en Hitler

2

Une enquête avait été ouverte le 20 juillet dernier par le parquet de Toulon pour “injure publique”.

PLAINTE – Les affiches avaient provoqué une vive polémique. Les avocats d’Emmanuel Macron ont porté plainte contre Michel-Ange Flori après que ce dernier a représenté le président de la République en Adolf Hitler sur des panneaux à La-Seyne-sur-Mer et à l’entrée de Toulon dans le Var, selon BFMTV et France Bleu Var.

L’auteur de ces affiches, Michel-Ange Flori, entendait ainsi dénoncer la mise en place du pass sanitaire. Contacté, l’Élysée n’avait pas encore répondu à nos sollicitations ce mercredi à 18h. L’avocat de l’afficheur, Me Didier Hollet, a indiqué au HuffPost “être au courant d’une plainte de l’Élysée”, sans donner plus d’informations.

“Ainsi en macronie on peut se moquer du cul du prophète c’est de la satire mais grimer le président en dictateur c’est un blasphème”, a réagi Michel-Ange Flori sur Twitter. Il doit être entendu par les services de police ce jeudi 29 juillet dans le cadre de l’enquête ouverte par le parquet de Toulon le 20 juillet dernier pour “injure publique”.

“J’ai saisi la sûreté départementale du commissariat de Toulon dans le cadre d’une enquête préliminaire”, avait indiqué à l’AFP le procureur de Toulon Bernard Marchal précisant que la qualification retenue pourrait évoluer.

“Ces affiches visent à questionner”

“Obéis, fais-toi vacciner”, proclamait l’affiche incriminée qui représente le président Emmanuel Macron dans l’uniforme du leader nazi, avec une petite moustache, une mèche sur le front et le sigle du mouvement présidentiel LREM détourné en croix gammée.

Michel-Ange Flori est un afficheur varois propriétaire de 400 panneaux entre Bandol et Hyère. Il est habitué des campagnes polémiques sur les deux panneaux qu’il s’est réservé pour commenter à sa façon l’actualité. Il s’était engagé aux côtés des Gilets jaunes.

“Vous voyez Hitler, mais on peut y voir Staline, ou moi j’y vois Charlie Chaplin dans Le dictateur”, a-t-il déclaré à l’AFP. Ces affiches visent à questionner “cette démocratie où les décisions sont prises sans discussion lors d’un conseil sanitaire”, a-t-il expliqué.

En 2019, la chaîne BFMTV avait obtenu sa condamnation pour une affiche titrée : “La police vous parle tous les jours sur ‘BFMTV'”. À l’audience, l’afficheur avait plaidé “le droit à la parodie et à la liberté d’expression”.

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Tout un programme… appliqué par les tenants de l’Ordre mondial selon Jacques Attali :

    « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente.
    Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes.

    L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées.
    Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle.
    Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter.
    Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste.
    Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.

    Surtout pas de philosophie.
    Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif.
    On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.
    On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux.

    En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.
    Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

    L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau.
    Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu.
    Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels. »

    Jacques Attali, LE PROMOTEUR SPIRITUEL, POLITIQUE ET FINANCIER DE MACRON.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here