Niger : Au moins sept officiers des Forces armées interpellés à Niamey

0

Plusieurs officiers supérieurs officiers des Forces armées nigériennes ont été interpellés à Niamey, à deux mois des élections générales.

Selon une source proche du pouvoir contactée par Sahelien.com, au moins sept officiers sont en garde à vue dans la capitale.

A leur tête se trouve le général Salou Souleymane, ancien chef d’Etat-major de l’armée sous la transition de Salou Djibo. Outre ce général de l’armée de l’air, un commandant et deux colonels figurent parmi ceux qui ont été arrêtés.

Contacté par Sahelien.com, le Secrétaire général du ministère de la Défense n’a pas souhaité s’exprimer sur ces différentes interpellations.

Au Niger, le climat sociopolitique est tendu à la veille de ces élections. Candidat à la présidentielle de février 2016, l’opposant Hama Amadou, a été arrêté à la mi-novembre à Niamey, après son exil d’une année en France.

Dans la nuit de dimanche à lundi dernier, un policier a été blessé par balles lors d’une attaque contre le nouveau siège du parti au pouvoir. Selon un communiqué de la police nationale, 16 douilles d’AK47 ont été trouvées sur place.

Mardi, l’opposition a suspendu sa participation à l’audit du fichier électoral qui devait s’achever ce 18 décembre.

Demain auront lieu à Maradi, les festivités du 57e anniversaire de la proclamation de la République du Niger.

SOURCEsahelien.com
PARTAGER