Sénégal: Karim Wade et Khalifa Sall ne seront pas candidats à la présidentielle

0
Karim Wade et Khalifa Sall
Karim Wade et Khalifa Sall ne pourront tous les deux pas participer à la présidentielle (photos d'archives). © Montage: RFI / AFP Photo/Stringer (g) / CC-BY-SA Skolkovo (d)

Au Sénégal, Karim Wade et Khalifa Sall ne seront pas candidats à l’élection présidentielle du 24 février. Leurs recours ont été rejetés par le Conseil constitutionnel, qui a publié la liste définitive des 5 candidats retenus dans la nuit de dimanche à lundi. Les candidatures du président sortant Macky Sall, Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Madické Niang, et Issa Sall ont été validées. Quant à Karim Wade et Khalifa Sall, ils ont épuisé toutes leurs possibilités de recours.

Il est 23h30 ce dimanche lorsque le Conseil constitutionnel affiche la décision rendue sur deux tableaux à l’extérieur du bâtiment. La liste des candidats retenus est identique à celle publiée la semaine dernière. Le candidat du Parti démocratique sénégalais, Karim Wade, n’y figure pas. Son recours a été jugé irrecevable.

Autre recours rejeté, celui de Khalifa Sall. Les 7 sages considèrent toujours que la condamnation de l’ex-maire de Dakar est définitive. L’empêchant d’être électeur et donc candidat. « C’est la validation d’un coup de force imposé par Macky Sall, qui comme on l’a toujours indiqué a peur d’affronter ses adversaires, témoigne son mandataire, Babacar Thioye Bâ. Nous avons utilisé et épuisé toutes les voies de droit, sans trop y croire, la seule riposte, la seule réponse, reste l’action politique.  Face au coup de force du régime de Macky Sall, la seule chose qui pourrait l’arrêter c’est de lui faire face. »

Pendant la durée de la procédure, le pouvoir a assuré que les vérifications du Conseil constitutionnel étaient transparentes et équitables. Dans l’opposition, la stratégie pour les semaines à venir n’est pas arrêtée. Les partisans de Khalifa Sall rejettent pour l’instant tout plan B et ne souhaitent pas soutenir un des cinq candidats retenus par le Conseil.

Par RFI Publié le 21-01-2019 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here