Sommet des dirigeants Etats-Unis-Afrique : Vers une consolidation des relations économiques

3

Washington abritera du 13 au 15 décembre 2022, un sommet des dirigeants États-Unis-Afrique qui aura pour objectif de promouvoir une croissance et un développement économiques inclusifs et durables du continent. Cette annonce a été faite le 20 juillet, par la vice-présidente Kamala Harris, lors du sommet des dirigeants États-Unis-Afrique, organisé conjointement par le Corporate Council on Africa et le Royaume du Maroc.

 Selon les acteurs, l’événement va accroître les flux de capitaux et encourager l’esprit dynamique d’entrepreneuriat et d’innovation qui prévaut dans toute l’Afrique. Pour la Vice-président Harris, ce sommet initié par le Président Joe Biden, témoigne de l’étendue et de la profondeur des partenariats américains avec les gouvernements, les institutions et les citoyens d’Afrique : des partenariats basés sur le dialogue qui s’appuient sur l’ingéniosité et la créativité de nos peuples. Ce sommet sans aucun doute va amorcer un engagement durable de l’Amérique envers ses partenaires africains et il sera fondé sur les principes de respect mutuel ainsi que des intérêts et de valeurs communs. Un axe essentiel de ce sommet aura trait à la consolidation des relations économiques, ce qui amène la Vice-présidente Harris à souligner l’importance de rassembler de dirigeants des secteurs public et privé. A rappeler que l’Afrique est le continent qui connaît la croissance la plus rapide au monde. D’ici 2030, le continent comptera 1,7 milliard d’habitants, soit un cinquième de la population mondiale. Ce continent est aussi de plus en plus jeune, urbain et connecté. Il existe une demande croissante de nourriture, de soins de santé, d’éducation, de technologie et d’infrastructures. « A cet effet, l’administration Biden-Harris s’est engagée à travailler avec vous tous pour résoudre ces problèmes dans le cadre de l’Agenda 2063 de l’Union africaine », explique la Vice-président. A l’en croire, ce travail sera bénéfique pour les relations commerciales et diplomatiques entre les États-Unis et l’Afrique, et surtout, il profitera tant au peuple africain qu’au peuple américaine.

Ibrahima Ndiaye      

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. QU ILS AIDENT LEURS VOISINS AMÉRICAINS D ABORDS, ET LIBÈRENT LES NOIRS QUI SONT OPPRIMÉS DE MANIÈRE INSTITUTIONELLE ET LES NATIVES DES AMÉRIQUES QUE LE PAPE MÊME A RECONNU UN GÉNOCIDE ÀPRÈS UN CULTUROCIDE SYSTEMIQUE PAR LES ÉTATS BLANCS D AMÉRIQUE LE CANADA LES USA LA CHILIE ET AUTRES OÙ LES INDIGÈNES SONT ÉLIMINÉS COMME ILS L ONT FAIT EN AFRIQUE QUAND LA POPULATION AVAIT CHUTÉ DE 700 000 000 VERS 1650 TO 100 000 000 VERS 1950 !
    😊JE L AI TOUJOURS DIS ICI SUR CE FORUM, LE PAPE VIENT DE CONFIRMER MA DÉCLARATION “LE GÉNOCIDE SE FAIT PAR LE CULTUROCIDE! TU ABANDONNES TA CULTURE ALORS TON PEUPLE MOURRA ASSASSINÉ AU NON DE L ISLAM ET PAR LE DJIHAD QUI A COMMENCÉ AU LITORAL DE LA MÉDITERRANÉE EN TERRES AFRICAINES MAIS S EST ÉTENDU DÉSORMAIS AU BÉNIN NIGERIA CAMEROUN!.😊

    https://m.youtube.com/watch?v=7HLXRDewGyk

    • En tout cas nous avons vu le sommet des Ameriques termine en queue de poisson avec Biden, Kamala et Blinken n’arrivant pas a comprendre les vérités de Mia Motley la premiere Ministre de la Barbade. Elle leur a clairement dit que le Capitalisme sans cerveau ne marche pas car c’est de l’exploitation et venir en Californie pour dire des jolis maux ne sert a rien si le lendemain c’est pour aller mieux exploiter les autres pays. Gringo go home comme diraient les Chiliens! les Africains doivent comprendre cette réalité et refuser l’exploitation la nouvelle done de la cooperation pour le développement du monde c’est gagnant-gagnant.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here