Trump a proposé à Poutine une rencontre à la Maison Blanche (Kremlin)

3
Le président américain Donald Trump tend la main à son homogue russe Vladimir Poutine
Le président américain Donald Trump tend la main à son homogue russe Vladimir Poutine lors du sommet du G20 à Hambourg en Allemagne, le 20 juillet 2017 / © AFP/Archives / SAUL LOEB
Moscou – Le président américain Donald Trump a proposé à Vladimir Poutine une rencontre à la Maison Blanche lors de leur entretien téléphonique du 20 mars mais cette idée n’a pas avancé depuis, dans un contexte de tensions liées à l’affaire Skripal, a affirmé lundi le Kremlin.

Donald Trump a appelé le 20 mars Vladimir Poutine pour le féliciter de sa réélection pour un quatrième mandat à la tête de la Russie et l’idée d’une rencontre prochaine avait été discutée. Aucun lieu possible n’avait été alors évoqué.

“Au cours de leur entretien téléphonique, c’est Trump lui-même qui a proposé une rencontre”, a déclaré le conseiller du Kremlin Vladimir Ouchakov à la presse. “Trump a proposé d’organiser cette rencontre à Washington, à la Maison Blanche”, a-t-il précisé.

“Mais ensuite, nos relations bilatérales se sont détériorées une nouvelle fois” avec les expulsions réciproques des diplomates liées à l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal en Angleterre, a ajouté M. Ouchakov.

Selon lui, depuis le 20 mars il n’y a eu “aucune discussion concrète concernant les délais de la rencontre”.

“Nous aimerions croire que les mesures prises par les Américains sur la base des accusations gratuites seront levées et que nous pourrons entamer un dialogue constructif et sérieux”, a souligné M. Ouchakov.

Selon la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, les deux dirigeants ont discuté d'”une rencontre bilatérale dans un +avenir pas très lointain+ dans un certains nombres de lieux différents, y compris la Maison Blanche”.

Un haut responsable de l’administration américaine a de son côté estimé qu’il était “évidemment dans l’intérêt” de Moscou de rendre cette invitation publique, dans un contexte de nouvelle dégradation des relations entre la Russie et les Etats-Unis.

Déjà au plus bas depuis la Guerre froide, ces tensions ont été encore aggravée après l’empoisonnement début mars au Royaume-Uni de l’ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à un agent innervant selon les autorités britanniques. Cet empoisonnement est imputé par Londres à Moscou, malgré ses multiples démentis.

Au total, le Royaume-Uni et ses alliés, notamment de l’Union européenne et de l’Otan, ont annoncé plus de 150 expulsions de diplomates russes de leurs territoires.

Les Etats-Unis mènent ce mouvement, Donald Trump ayant validé depuis l’appel du 20 mars l’expulsion de 60 “espions” russes, la plus importante expulsion de diplomates russes en poste aux États-Unis.

La Russie, qui nie toute responsabilité dans cet empoisonnement et dénonce “une provocation” et “une campagne antirusse”, a riposté par des mesures identiques envers un nombre équivalent de diplomates de ces États.

(©AFP / 02 avril 2018 14h47)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. 😁😁😁😁😂😂😂😂😁😁😁😁😀😀😀😁😁😁😂😂😂😂😂😁😁😁😁😂😂😂

  2. comrades Trump fail to see that current evidence of Trump United States aborting agreements made by previous American presidents is not something Putin find appealing thus will not seriously entertain anything Trump United States offered. However, world should expect Putin to market Russian products previously unavailable to lesser developed nations. Maybe that is what Trump want to talk about. Keeping those products off market. At this time although kept quiet much of world view agreements with America as being unreliable unless you Israel. Thus as have been indicated from day Trump took office Africa is on its own plus should lean to its wary, youthful plus mature government personnel if Africa intend to at least keep pace with this fast pace world. From all indications wary, youthful plus mature African leaders with some assistance plus unity are able to outpace world pace with development thus with thrift upgrade living conditions in Africa. Big problem is corruption with professionals in finance industry being clever to degree deserving execution leading way in corruption. They should be executed where found but we are “soft” plus we will not execute them thus instead should we uncover methods they use to facilitate their corruption plus prohibit those methods from being put to use.
    Their are procedures used in banking where those who arrange loans are given fee equal to percentage of loan for first year. However, these loans take multiple years to pay off plus they either have high fixed or variable interest rate making them expensive beyond what is reasonable however,knowingly banking official arranged loan with intent of gaining fee. Thus acting in self interest far from Buntu nation best interest under total circumstance. That is crime that should not go without addressing in accordance. If we are to duly develop this kind of corruption should not be tolerated unless we obtain best interest rate possible under condition where we take loans only when absolutely necessary plus they should be short term.

    MOUSSA COULIBALY FOR PRESIDENT OF MALI 2018
    Patriotic Movement Platform For Change

    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

Comments are closed.