Entretien avec Jonathan Gozo, auteur du livre ‘’Emotions’’ : ‘’Le partage a comme un goût de miel. Je prends du plaisir à partager ce que je connais’’

0

Médecin de formation et épris de la littérature, le  jeune togolais Jonathan Gozo résidant au Mali depuis 2011 pour cause de ses études à la faculté de médecine de Bamako vient de publier un ouvrage intitulé ‘’Emotions’’ chez Prostyle Editions. Cet ouvrage se reprochant plus de la médecine traite les 11 émotions humaines ainsi que leurs conséquences sur la santé humaine. Dans l’entretien qui suit, Dr Gozo nous parle de son livre, les raisons qui l’ont poussé à l’écrire ainsi que ses projets d’écriture. 

Aujourd’hui-Mali : Bonjour, présentez-vous à nos lecteurs s’il vous plait !

Je me nomme Jonathan Gozo. Je suis médecin de nationalité togolaise. Je suis aussi publicitaire. J’ai fait mes études de médecin ici du début jusqu’au doctorat. Je suis également diplômé en système d’information sanitaire. Je suis un passionné des arts et de la littérature.

Pouvez-vous nous présenter votre ouvrage ”Émotions” ?

‘’Emotions’’ n’est pas un roman, ni un essai, encore moins une nouvelle. C’est un livre qui se rapproche un peu plus d’un livre scientifique. C’est un livre de 120 pages qui traite les 11émotions humaines d’un point de vue médical, histoire de faciliter l’appréhension de ces émotions. Ces émotions sont entre autres la colère, tristesse, joie, mélancolie, peur, excitation.  Et à l’intérieur du livre, il y’a des images qui illustrent ces émotions.

Qu’est-ce qui vous a motivé à écrire cet ouvrage spécialement sur les émotions ?

Je suis promoteur d’un festival photos dans mon pays le Togo et pour sa 3eédition en 2013, je voulais créer un concours photos sur un thème assez passionnant. A la base, c’était de faire des photos sur les 11 émotions  et d’en faire un concours en Afrique de l’ouest et finalement on a opté pour l’environnement cette année. Mais après je me suis dit qu’il faut partager ces éléments littéraires car pour moi le partage à un gout du miel et c’est en les partageant que les choses ont de la valeur. C’est de là que le projet est devenu un livre.

Vous avez parlé de différents types de colère, pouvez-vous nous les citer?

La colère reste colère mais en voyant l’impact de la colère et en prenant diverses situations où les gens se mettent en colère, je me suis permis de repartir lacolère en deux groupes. La colère du téméraire et lacolère de sujet agressif. Dans la colère du téméraire, j’ai pris l’exemple d’un employé qui est réprimé au boulot sans cesse et qui ne voit pas sa condition s’améliorée et pourtant il a la hargne de pouvoir arriver.Quand il va subir des situations déplaisantes, sa colère peut peut-être se transformer en quelque chose de positif sur le plan de travail à travers son rendement. Quant à la colère du sujet agressif, je parle des sujets colériques, qui sont tout le temps fâchés. Cela est dû à la sensibilité de certaines hormones à réagir face à la colère.

Dans ce livre, vous expliquez comment connaître un état dépressif d’un état de tristesse …!

Effectivement c’est assez simple et assez difficile à la fois parce qu’au sein de la population, on ne fait pas vraiment la différence entre un étatdépressif et un état de tristesse et il faut direque pour les chez les cliniciens c’est parfois difficile sauf pour les psychologues. L’étatdépressif  n’est rien d’autre que la forme compliquée de la tristesse. Cette tristesse est cet élément qu’on va ressentir peut-être face à un échec mais qui est passager et qui n’apas de grand impact social alors qu’unétatdépressif dure et peut impacter sur le rendement de la personne au travail et sur le plan social.

Vous parlez aussi des conséquences de la mélancolie… !

La conséquence la plus grave de la mélancolie c’est le suicide. En fait, on pouvait même les classer par échelle avec d’abord la tristesse qui va générer la dépression et celle-ci en s’aggravant va jusqu’à la mélancolie et mélancolie on va trouver un sujet qui de par un évènement comme la perte d’une personnechère va se toujours se remettre en cause en se disant ‘’pourquoi c’est à moi que cela arrive’’ ? Elle va jusqu’à se dire que peut-être  que sa vie n’est intéressanteet qu’elle ne vaut pas la peine d’êtrevécueet se laisser mourir soit en se suicidant ou en refusant de se nourrir.

Médecin, peut-on savoir ce qui vous a attiré dans l’écriture ?

Quand on est médecin qu’on le veuille ou non, on est appelé à lire beaucoup de livres et d’articles pour être à la page tout le temps mais il faut dire qu’au-delà de cela les lettres m’attirent beaucoup et ce depuis mon jeune âge.

Avez d’autres projets d’écriture ?

Oui je suis actuellement sur deux autres livres qui seront bientôt publier. Ce sont ‘’Sensations’’ et médecin menteur, patient menteur. Le premier se rapproche un peu des émotions mais il va plus porter sur nos besoins de base comme la sensation de soif autres. Quant au deuxième, il parle des relations entre le patient le médecin. Les situations qui font que le patient communique des fausses informations au médecin et vice-versa.  L’un d’entre eux pourra paraitre d’ici la fin de l’année 2019.

Quel sera votre dernier mot ?

En dernier mot, je dirais que le partage est comme un goût du miel. Je prends du plaisir à partager ce que je connais et ce livre en est la preuve palpable. Pour se le procurer, le livre sera disponible à la librairie du grand hôtel  partir de ce vendredi 24 mai et aussi chez la maison d’éditions Prostyle Editions.

Réalisé par Youssouf Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here