Nouveau coronavirus (2019-nCoV) : conseils au grand public – En finir avec les idées reçues

9

Le virus de la COVID-19 peut se transmettre sous les climats chauds et humides.

D’après les données dont on dispose jusqu’à présent, le virus de la COVID-19 peut se transmettre dans TOUTES LES RÉGIONS, y compris les zones chaudes et humides. Indépendamment du climat, prenez des mesures de protection si vous vivez ou si vous vous rendez dans une zone où il y a des cas de COVID-19. Le meilleur moyen de se protéger contre l’infection est de se laver souvent les mains. Le lavage des mains élimine les virus qui pourraient s’y trouver et évite qu’on ne soit contaminé en se touchant les yeux, le nez ou la bouche.

Prendre un bain chaud ne protège pas contre le nouveau coronavirus.

Prendre un bain chaud n’empêche pas de contracter la COVID-19. La température du corps reste normale, entre 36,5°C et 37°C, quelle que soit celle de votre bain ou de votre douche. Par ailleurs, il peut être dangereux de prendre un bain très chaud à cause du risque de brûlure. Le meilleur moyen de se protéger contre la COVID-19 est de se laver souvent les mains. Le lavage des mains élimine les virus qui pourraient s’y trouver et évite qu’on ne soit contaminé en se touchant les yeux, la bouche ou le nez.

Les vaccins contre la pneumonie protègent-ils contre le nouveau coronavirus ?

Non. Les vaccins contre la pneumonie tels que le vaccin antipneumococcique et le vaccin anti-Haemophilus influenza type B (Hib) ne confèrent pas de protection contre le nouveau coronavirus.

Le virus est si nouveau et différent qu’il nécessite un vaccin qui lui est propre. Les chercheurs travaillent à la mise au point d’un vaccin contre le 2019-nCoV et l’OMS soutient leurs travaux.

Bien que ces vaccins ne soient pas efficaces contre le 2019-nCoV, la vaccination contre les maladies respiratoires est fortement recommandée pour protéger votre santé.

Les sèche-mains sont-ils efficaces pour tuer le nCoV 2019 ?

Non. Les sèche-mains ne sont pas efficaces pour tuer le 2019-nCoV. Pour vous protéger contre le nouveau coronavirus, vous devez vous nettoyer fréquemment les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Une fois que vos mains sont propres, vous devez les sécher soigneusement à l’aide de serviettes en papier ou d’un séchoir à air chaud.

Puis-je réutiliser un masque N95 ? Puis-je le laver ? Puis-je le stériliser avec des désinfectants pour les mains ?

Non. Les masques faciaux, y compris les masques médicaux plats ou les masques N95, ne doivent pas être réutilisés. Si vous avez été en contact étroit avec une personne infectée par le nouveau coronavirus ou qui présente une autre infection respiratoire, le devant de votre masque doit être considéré comme contaminé. Vous devez enlever le masque sans toucher sa partie avant et le jeter de manière appropriée. Après avoir enlevé votre masque, vous devez vous nettoyer les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

Une lampe de désinfection à ultraviolets (UV) peut-elle tuer le nouveau coronavirus (nCoV) ?

Les lampes à UV ne doivent pas être utilisées pour se stériliser les mains ou d’autres parties du corps, car les rayons UV peuvent provoquer des érythèmes (irritation de la peau).

Pour vous protéger contre le nouveau coronavirus, tenez-vous au courant de toutes les mesures que vous pouvez adopter. Pour plus de détails, voir le site Web de l’OMS : https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public

La pulvérisation d’alcool ou de chlore sur tout le corps peut-elle tuer le nouveau coronavirus (nCoV) ?

Non. Vaporiser de l’alcool ou du chlore sur tout le corps ne tuera pas les virus qui ont déjà pénétré dans votre corps. La pulvérisation de ces substances peut être nocive pour les vêtements ou les muqueuses (c’est-à-dire les yeux, la bouche). Sachez que l’alcool et le chlore peuvent tous deux être utiles pour désinfecter les surfaces, mais ils doivent être utilisés en suivant les recommandations appropriées.

Il existe plusieurs mesures que vous pouvez adopter pour vous protéger contre le nouveau coronavirus. Commencez par vous nettoyer fréquemment les mains en utilisant un produit hydroalcoolique – comme un gel – ou à l’eau et au savon. Pour connaître les autres mesures de protection, consultez les conseils de l’OMS à l’adresse https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public

Est-il sans danger de recevoir une lettre ou un colis de Chine ?

Oui, c’est sans danger. Les personnes qui reçoivent des colis en provenance de Chine ne risquent pas de contracter le nouveau coronavirus. D’après des analyses antérieures, nous savons que les coronavirus ne survivent pas longtemps sur des objets, tels que des lettres ou des colis.

Les vaccins contre la pneumonie protègent-ils contre le nouveau coronavirus ?

Non. Les vaccins contre la pneumonie, tels que le vaccin antipneumococcique et le vaccin contre Haemophilus influenza type B (Hib), n’offrent pas de protection contre le nouveau coronavirus.

Le virus est tellement nouveau et différent qu’il nécessite un vaccin qui lui est propre. Les chercheurs sont en train de travailler à la mise au point d’un vaccin contre le 2019-nCoV et l’OMS les soutient dans leurs travaux.

Bien que ces vaccins ne soient pas efficaces contre le 2019-nCoV, la vaccination contre les maladies respiratoires est fortement recommandée pour protéger votre santé.

Se rincer régulièrement le nez avec une solution saline peut-il aider à prévenir l’infection par le nouveau coronavirus ?

Non. Rien ne prouve que le fait de se rincer régulièrement le nez avec une solution saline protège les gens contre l’infection par le nouveau coronavirus.

Il existe quelques éléments probants indiquant que cette pratique peut aider les gens à se remettre plus rapidement d’un rhume ordinaire. Cependant, il n’a pas été démontré que le fait de se rincer régulièrement le nez permettait de prévenir les infections respiratoires

Manger de l’ail peut-il aider à prévenir l’infection par le nouveau coronavirus ?

L’ail est un aliment sain qui peut avoir certaines propriétés antimicrobiennes. Cependant, rien ne prouve, dans le cadre de l’épidémie actuelle, que la consommation d’ail protège les gens contre le nouveau coronavirus.

Le fait de mettre de l’huile de sésame empêche-t-il le nouveau coronavirus de pénétrer dans l’organisme ?

Non. L’huile de sésame ne tue pas le nouveau coronavirus. Il existe des désinfectants chimiques qui peuvent tuer le 2019-nCoV sur les surfaces. Il s’agit notamment de désinfectants à base d’eau de Javel ou de chlore, de solvants, d’éthanol à 75%, d’acide peracétique et de chloroforme.

Cependant, ils ont peu d’impact sinon aucun sur le virus si vous les mettez sur la peau ou sous votre nez. Il peut même être dangereux de se mettre ces produits chimiques sur la peau..

Le nouveau coronavirus affecte-t-il les personnes âgées ou les jeunes y sont-ils également sensibles ?

Les personnes de tous âges peuvent être infectées par le nouveau coronavirus (2019-nCoV). Les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies préexistantes (comme l’asthme, le diabète, les maladies cardiaques) semblent plus susceptibles de tomber gravement malades à cause de ce virus.

L’OMS conseille aux personnes de tous âges de prendre des mesures pour se protéger du virus, par exemple en suivant une bonne hygiène des mains et une bonne hygiène respiratoire.

Les antibiotiques sont-ils efficaces pour prévenir et traiter l’infection par le nouveau coronavirus ?

Non, les antibiotiques n’agissent pas contre les virus, mais seulement contre les bactéries.

Le nouveau coronavirus (2019-nCoV) est un virus et, par conséquent, les antibiotiques ne doivent pas être utilisés comme moyen de prévention ou de traitement.

Cependant, si vous êtes hospitalisé pour une infection par le 2019-nCoV, vous pouvez recevoir des antibiotiques car une co-infection bactérienne est possible.

Existe-t-il des médicaments spécifiques pour prévenir ou traiter l’infection par le nouveau coronavirus ?

À ce jour, aucun médicament spécifique n’est recommandé pour prévenir ou traiter l’infection par le nouveau coronavirus (2019-nCoV).

Toutefois, les personnes infectées par le virus doivent recevoir des soins appropriés pour soulager et traiter les symptômes, et celles qui sont gravement malades doivent recevoir des soins de soutien optimisés. Certains traitements spécifiques sont à l’étude et seront testés dans le cadre d’essais cliniques. L’OMS contribue à accélérer les efforts de recherche et de développement avec toute une série de partenaires.

Source: https://www.who.int/

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Pkagame le covid19/virus BEBIBABOLO ne permettra pas une evacuation speciale quelconque ...il y faut avoir ses propres bon hopiatux locaux.

    Rien de concret dans ces mesures légères…

    Se limiter a prendre les températures a l’aéroport ne représente que la partie minimale et la moins sérieuse dans l’effort de prévention du Covid19. Un virus comme Convi19 n’est pas comme celui d’Ebola etc.. qui ont une période d’incubation courte …mais c’est un virus très insidieux et peut être a la fois virulent… et donc pour ce qui est de la prise de températures, il y a fort risque que des gens nouvellement infectés soient complètement normaux a l’aéroport. Selon tout ce que j’observe j’ose dire que nos autorités ne mesurent pas encore la portée réelle du danger de cette pandémie qui plane.

    Selon une information sure, le nombre de lits de réanimation que l’état malien a disposé pour préparer contre le COVID19 ne vaut même pas 30…et qu’il n y aurait même pas encore de respirateurs artificiels (que “la commande n’est pas venue” ) ce sont juste des tentes d’isolation et des labo d’analyse.. zéro centre hospitalier spécialise de maladies infectieuses ( imagine qu’on soit encore a cet niveau de bricolage 6 ans après l’avertissement d’Ebola). En un mot, notre niveau de préparation serait dérisoire…

    Cet autre gros bluff qui est “la réduction au maximum les grands rassemblements non-nécessaire” est facilement prouvé sur terrain car les maliens se rassemblent toujours comme d’habitude rien n’a changé a ce niveau bi de ka djougou! Des conférences et des séminaires sont toujours tenus, les campagne et rassemblement politiques sont en cours, les fêtes de mariages et de baptêmes sont en os et en chair partout dans nos villes, aucune mosquée n’a reçu des désinfectants ni rien alors que ce sont les lieux les plus fréquentés (donc les plus exposés).

    La seule chose qui est vraie c’est “la suspension de la participation des cadres maliens dans les grandes réunions ou fora dans les pays fortement touchés….” et ce n’est pas a cause de Dieu ni une preuve de compétence ou de souci du bien-etre de maliens en general, MAIS de peur que ces cadres ne reviennent avec le virus pour infecter leur pairs (cadres)… le virus étant aveugle …très subtil … très difficile a éviter et surtout dangereux pour les personnes vulnérables (par l’age et d’autres maladies préexistantes).

    A LA PLACE DE LA FARCE, VOILA DES MESURES SÉRIEUSES A PRENDRE DANS CETTE FENÊTRE D’OPPORTUNITÉ QUE NOUS AVON DEPUIS 2 MOIS:

    1. Suspendre pour 1 mois l’entrée des vols venant de pays touchés ( sans distinction)

    2. Appliquer de façon stricte l’interdiction des rassemblements publics jusqu’à nouvelle ordre et non d y parler simplement pendant que les gens font toujours ce qu’ils veulent.

    3. fermer toutes les ecoles ( y compris les ecoles privées qui opèrent actuellement ) pour un mois

    4. distribuer gratuitement les désinfectants (liquides) et veiller a leur utilisation a l’entrée des mosquées, des églises et ainsi qu’envoyer des équipes de pulvérisations dans ces même lieux et d’autres.

  2. (Je parle en tant que spécialiste en biostat.)

    Il ne faut surtout pas se leurrer le Mali n’a rien fait de spécial en terme de mesure de précaution pour être spécialement a l’abri; au contraire nos autorités ne sont pas a croire… car sur le terrain la réalité est que rien de concret n’est appliqué par nos autorités. Se limiter a prendre les températures a l’aéroport ne représente que la partie minimale et la moins sérieuse dans l’effort de prévention du Covid19. Un virus comme Convi19 n’est pas comme celui d’Ebola etc.. qui ont une période d’incubation courte …mais c’est un virus très insidieux et peut être a la fois virulent… et donc pour ce qui est de la prise de températures, il y a fort risque que des gens nouvellement infectés ( en bas de 10 jours) soient normaux a l’aéroport. Selon tout ce que j’observe j’ose dire que nos autorités ne mesurent pas encore la portée réelle du danger cette pandémie qui plane.

    Selon une information sure, le nombre de lits de réanimation que l’état malien a disposé pour préparer contre le COVID19 ne vaut même pas 30…et qu’il n y aurait même pas encore de respirateurs artificiels (que “la commande n’est pas venue” ) ce sont juste des tentes d’isolation et des labo d’analyse.. zéro centre hospitalier spécialise de maladies infectieuses ( imagine qu’on soit encore a cet niveau de bricolage 6 ans après l’avertissement d’Ebola). En un mot, notre niveau de préparation serait dérisoire…

    Cet autre gros mensonge qui est “la réduction au maximum les grands rassemblements non-nécessaire” est facilement prouvé sur terrain car les maliens se rassemblent toujours comme d’habitude rien n’a changé a ce niveau bi de ka djougou! Des conférences et des séminaires sont toujours tenus, les fêtes de mariages et de baptêmes sont en os et en chair partout dans nos villes, les mosquées n’ont pas de désinfectants ni rien ..

    La seule chose qui est vraie c’est “la suspension de la participation des cadres maliens dans les grandes réunions ou fora dans les pays fortement touchés….” et ce n’est pas a cause de Dieu ni une preuve de compétence ou de souci du bien-etre de maliens en general, MAIS de peur que ces cadres ne reviennent avec le virus pour infecter leur pairs (cadres)… le virus étant aveugle …très subtil … très difficile a éviter et surtout dangereux pour les personnes vulnérables (par l’age et d’autres maladies préexistantes).

    A LA PLACE DE LA FARCE, VOILA DES MESURES SÉRIEUSES A PRENDRE DANS CETTE FENÊTRE D’OPPORTUNITÉ QUI NOUS AVON DEPUIS 2 MOIS:

    1. Suspendre pour 1 mois l’entrée des vols venant de pays touchés ( sans distinction)

    2. Appliquer de façon stricte l’interdiction des rassemblements publics jusqu’à nouvelle ordre et non d y parler simplement pendant que les gens font toujours ce qu’ils veulent.

    3. fermer toutes les ecoles ( y compris les ecoles privées qui opèrent actuellement ) pour un mois

    4. distribuer gratuitement les désinfectants (liquides) et veiller a leur utilisation a l’entrée des mosquées, des églises et ainsi qu’envoyer des équipes de pulvérisations dans ces même lieux et d’autres.

    Pour un pays aussi anarchique que le Mali dont la population vit et respire dans l’incivisme chronique, prendre ces mesures correspondra a la PHASE 1 même si dans des pays comme la France la même chose correspondrait a la PHASE 3. Encore nos autorités qui sont habituées au comportement de copier-coller se tromperont très mal si elles suivent les AUTRES ici aussi…. au lieu de prendre le devant avec nos réalités socio-culturelles pour protéger notre pays. Que tous sachent que le covid19 ne discrimine pas entre riche et pauvre ni entre citoyen lambada et le chef… et surtout personne n’ y pourra être évacué en France, au Maroc ou en Tunisie etc.. (eux mêmes sont accablés.. aucun politicien étranger qui n’a pas des hopitaux chez lui ne sera admis dans leurs hôpitaux…lol ). BEBI BABOLO!

    …donc on est avertis de travailler sérieusement …. de déclencher notre mécanisme naturel de défense pour la survie (avoir l’intelligence, le souci et la détermination morale de prendre son destin en main dans cette circonstance d’épreuve globale) au lieu de tâtonner encore en attendant que les AUTRES nous disent ce qu’il faut faire face a ce danger!

    Que DIEU nous en garde amen!

  3. Nous ne sommes pas confiants quant à l’inexistence du coronavirus au Mali car les élites maliens d’aujourd’hui (cadres, docteurs, professeurs, et agents des services publics et privés) incarnent le mensonge, la tricherie, le vol en bandes organisées, la jalousie et la méchanceté, avec ça aucun système ne peut fonctionner correctement. Nous sommes cadre ce cas de figure raison pour laquelle aucun cas n’a été signalé encore, c’est quand la situation deviendrait explosive que tout le monde se rendra compte du dégât et nous n’aurons que nos yeux pour pleurer. Nous restons certains que le Ministre Michel est le dindon de la farce de son système, ses cadres et Professeurs se moquent de lui.

  4. « Coronavirus : les pays africains multiplient les mesures bien plus précocement que l’Europe » constate pour sa part Le Monde Afrique “🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄

    Hallucinant !!!!
    Comment Monde Afrique peut-il écrire DE PAREILLES CONNERIES ???????🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄🙄

  5. Avant qu’il ne soit tard, je conseille vivement aux autorite’s maliennes d’appliquer des mesures preventives contre coronavirus! Je vous prie d’etudier les mesures suivantes que les autorite’s mauritaniennes appliquent en ce moment meme en Mauritanie:
    ” 1- Arret de tous les vols a’ destination de la Mauritanie
    2- Mise en quarantaine de toutes les personnes ayant ete’ en contact direct avec un malade
    3- Mise en quarantaine de toutes les personnes en provenance de l’etranger pendant 14 jours
    4- Interdiction de tous les regroupements non essentiels
    5- Creation d’une commission de veille sur l’evolution de la situation
    6- Poursuites contre les personnes qui vehiculent des fausses informations a’ propos de coronavirus
    7- Assurer l’approvisionnement en aliments et medicaments sur le marche’
    8- Creation d’une commission de sensibilisation sur l’ensemble du territoire national ”
    Mes amis, il faut agir immediatement car chaque minute est tres importante!!!

    • @LE ROI BITON DE SEGOU,
      Merci pour les quelques recommandations qui vous faites ci-dessus !
      Malheureusement, les autorités Maliennes et une grande majorité de nos populations pensent que notre pays est trop béni pour être frappé par une calamité. Quel manque de pragmatisme!
      Les experts des pays développés sont venus nous aider en Afrique, cette fois les aéroports sont de plus en plus fermés, nous ne pouvons que compter sur nous-même. Et ce n’est pas le moment de jouer à la complaisance ou au fatalisme.

  6. ———- “Covid-19 : la faillite d’un système” ——-
    Publié par: Bruno GUIGUE le: 11 mars, 2020, Dans: A La Une, ACCEUIL, Actualité

    On aura tout lu, tout vu, tout entendu : “le régime chinois a fait faillite”, la Chine est “au bord du gouffre”, le “système s’écroule”, Xi Jinping est “politiquement en danger” et “pris au piège”, la “dictature est chancelante”, le “totalitarisme est ébranlé” et “avoue son échec”, “rien ne sera plus comme avant”.

    Une chose est sûre en effet, c’est que rien ne sera plus comme avant, et pour une bonne raison : la République populaire a manifestement vaincu l’épidémie en deux mois.

    Les oiseaux de mauvais augure diront que c’est faux, que les chiffres sont truqués, que l’épidémie peut rebondir. Mais les experts internationaux disent le contraire, et les faits parlent d’eux-mêmes.

    Le nombre quotidien de nouvelles contaminations est désormais 50 fois plus élevé dans le reste du monde qu’en République populaire de Chine.

    Sur les 80 000 cas recensés depuis janvier dans ce pays, 70 000 patients sont déjà guéris. Les restrictions aux déplacements sont levées progressivement et l’activité économique redémarre.

    On comprend que cette réalité attriste les ennemis de la Chine qui pullulent dans les médias du “monde libre”, mais il va falloir qu’ils s’y fassent.

    La Chine a réussi ce qu’aucun pays n’a jamais réussi à faire : vaincre une épidémie par une mobilisation massive de la société et de l’Etat.

    Après avoir signalé le virus à l’OMS le 31 décembre 2019, la Chine s’est mise en ordre de bataille. Sans précédent dans l’histoire, le confinement de 50 millions de personnes, dès le 23 janvier, a ralenti la progression de l’épidémie.
    Apparu masqué à la télévision le 8 février, le président Xi a décrété “une guerre du peuple contre le nouveau démon”.
    Des dizaines de milliers de volontaires ont afflué au Hubei, des dizaines d’hôpitaux ont été construits en quelques semaines, des milliers d’équipes ont été envoyées pour tracer les contacts entre les malades et leur entourage.
    Un seul exemple : à la fin des festivités du Nouvel An chinois, 860 000 personnes sont rentrées à Pékin. Le gouvernement leur a ordonné de rester chez eux pendant deux semaines et la municipalité a mobilisé 160 000 gardiens d’immeubles pour s’assurer du respect de cette consigne.

    Si l’épidémie est en recul, ce n’est pas parce qu’on a fait tourner des moulins à prière, c’est parce que le peuple chinois a fait des efforts gigantesques.

    En Europe on critique la Chine, on tergiverse, on “privilégie l’économie”, et en attendant la pandémie se répand.
    En 2009, le virus H1N1 apparu au Mexique et aux EU a infecté 1 600 000 personnes et en a tué 284 000 dans le monde entier.
    Washington a brillé par sa nullité dans le traitement de cette pandémie, et les médias occidentaux ont préféré regarder ailleurs.

    Aujourd’hui, il va falloir admettre que notre système est inopérant, tandis que le socialisme chinois a fait une nouvelle démonstration de sa supériorité. Car pour combattre un telle menace, encore faut-il avoir un Etat. Mais le nôtre, où est-il ? La santé publique est-elle sa priorité ? Serait-il capable de construire de nouveaux hôpitaux, alors même qu’il s’acharne à détruire ceux qui existent ?

    Dans un pays où la propriété publique est négative, où l’on a privatisé et démantelé les services publics, où l’État est l’otage volontaire des milieux financiers, serions-nous capables d’effectuer 10% de ce que les Chinois ont fait ?
    Il est vrai qu’à Pékin on n’applique pas les consignes néolibérales, les banques obéissent au gouvernement, la propriété publique pèse 50% de la richesse nationale, l’État a une obligation de résultat, il est jugé par 800 millions d’internautes sur sa capacité à régler les problèmes, il sait qu’il est comptable de l’intérêt national, que son mandat n’est reconduit que s’il fait ses preuves dans les faits et non en paroles.
    Dictature totalitaire, ce système ?

    Étrange dictature où le débat est permanent, les erreurs dénoncées, les manifestations fréquentes, les institutions soumises à la critique. Ce serait un régime totalitaire, parce qu’il astreint des populations entières au confinement massif dont tous les experts disent qu’il est la seule mesure efficace ?
    C’est un système imparfait sans doute, mais qui fonctionne et tient compte de ses erreurs.
    Tandis que chez nous, l’autosuffisance tient lieu d’autocritique, le dénigrement des autres remplace la prise de responsabilité et le bla-bla permanent l’action efficace.
    L’éditorialiste du “Monde”, ce coryphée de la science, a bien raison : “c’est la faillite d’un système”. Sauf que le système en faillite n’est pas celui qu’on croit.

    Bruno Guigue, ancien élève de l’École Normale Supérieure et de l’ENA, Haut fonctionnaire d’État français, essayiste et politologue, professeur de philosophie dans l’enseignement secondaire, chargé de cours en relations internationales à l’Université de La Réunion. Il est l’auteur de cinq ouvrages, dont Aux origines du conflit israélo-arabe, L’invisible remords de l’Occident, L’Harmattan, 2002, et de centaines d’articles. Dernier ouvrage paru en janvier 2018 aux éditions DELGA : Chroniques de l’impérialisme, préface de Samir Amin, 20 euros.

    http://www.afrique-asie.fr/covid-19-la-faillite-dun-systeme/

  7. “Après avoir enlevé votre masque, vous devez vous nettoyer les mains avec un produit hydroalcoolique”

    Hydro-ALCOOLIQUE ???

    Voilà au moins une excellente nouvelle pour, entre autres, IBK, Salif Keita, et TD Diallo !
    Si une substance hydro-ALCOOLIQUE😂 est efficace, ces trois-là n’auront aucun problème pour se la laver les mains au WHISKY, ils ont forcément D’IMPORTANTES RÉSERVES !!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😯

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here