A l’occasion de son congrès : La CMFPR2 tend la main aux MPGK

0

La coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance (CMFPR2) a tenu son 1er congrès au Crès de Badalabougou, les 08 et 09 janvier 2022. Ces assises qui visaient à doter la coordination d’un manifeste et d’un règlement intérieur pour son bon fonctionnement, ont été marquées par l’absence des mouvements Ganda Koy.

Pour assurer le bon fonctionnement de son regroupement, la Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance (CMFPR2) avait réuni ses militants pour leur présenter de nouveaux manifeste et règlement intérieur.

Selon Ibrahima Abba Kantao, président de la CMFPR2, le congrès avait deux axes. Le premier axe portait sur un manifeste qui va édicter les règles, les valeurs et les principes de la CMFPR2. « En notre qualité de collectif de mouvements armés engagés dans le processus de paix au nom du Mali et pour la défense de nos communautés d’origine, nous avons initié une démarche participative afin de doter notre organisation d’un manifeste réfléchi fondé sur nos aspirations et les préoccupations de nos communautés à la base », a-t-il souligné. Ce manifeste est le fruit d’un travail collectif mené progressivement au fil de deux années autour de trois étapes. « Il s’agit d’une étape de diagnostic, une étape de réflexion collective et une étape de rédaction. En plus, il fait savoir que le présent manifeste consacre les valeurs suivantes qui engagent ses organes et les comportements des personnalités appelées à le mettre en œuvre. Ce sont : un Mali un et indivisible, laïc et démocratique, la paix et la réconciliation nationale, la tolérance et le dialogue, la solidarité et le vivre-ensemble, la dignité et l’esprit de discipline et de civisme ».

De l’avis du président de la CMFPR2, le deuxième axe porte sur le règlement intérieur qui fixe, de manière détaillée, les modalités de fonctionnement de la coordination.

Pour pallier la crise au sein de la coordination faisant suite au non-respect par le président de Ganda Koy Association des décisions prises ensemble comme solution, le président de la CMFPR2 appelle à l’union. « Un appel a été lancé à nos camarades qui n’ont pas voulu participer, notamment les mouvements Ganda Koy et, leur dire que la division ne grandira personne. De toutes les façons, on peut être important et avoir de la valeur, mais quand on est divisé, on s’affaiblit. Uni, on est fort pour défendre les raisons pour lesquelles on s’est mis ensemble », a-t-il lancé.

Dans sa déclaration, au nom du président de IRGANDA, le secrétaire à la cohésion sociale et à la réconciliation du bureau exécutif, monsieur Maïga Mahamane Alassane, a mis un accent particulier sur le comportement de certains membres de la CMFPR2. « Aujourd’hui, le constat est d’une amertume indicible : les mouvements armés, particulièrement la CMFPR2, ne constituent que des monstres, des fantômes dont le seul dénominateur commun est la division, la mésintelligence, les injures, les divorces et les séparations. Car, aujourd’hui l’opportunité nous est donnée pour dénoncer que ce sont les éléments même des groupes armés sécuritaires qui créent le désordre et l’insécurité dans nos terroirs d’origine tant et si bien qu’eux-mêmes se retrouvent à se tirer dans les pattes, les uns des autres, le dernier cas à Wabaria le 5 janvier 2022 en est une illustration éloquente avec mort d’hommes », a-t-il dénoncé.

Il a invité l’ensemble des parties prenantes du mouvement à se ressaisir pour la préservation de la paix au Mali. « Au-delà de ce cri de cœur, somme toute légitime, le bureau exécutif de IRGANDA par ma voix, félicite les congressistes et leur souhaite de prendre de bonnes décisions autant pour la restructuration de leurs mouvements que pour le rassemblement, l’unité et la cohésion entre eux tous, seul rempart contre l’insécurité et la dégradation continue des conditions de vie de nos terroirs », a-t-il souhaité.

Boubacar Idriss Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here