Accord d’Alger: Le CORRK apporte son soutien indéfectible

1
Vue de Kidal, au nord-est du Mali. wikipedia
Vue de Kidal, au nord-est du Mali.
wikipedia

Le Collectif des Ressortissants de Kidal (CORREK) a organisé mardi dernier un point de presse, pour apporter son soutien à l’Accord d’Alger, dont la signature est prévue pour ce 15 mai 2015. La rencontre a eu lieu à la Maison de la Presse.

Elle a réuni le ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies, Dr Choguel Kokala Maîga, le Pr Akory Ag Iknane, Président du Collectif des ressortissants de Kidal, le Président de l’Assemblée Régionale de Kidal, Homini Belko Maiga, le député de Kidal Ahamouden Ag Ikmas, Aicha Belko Maiga, député de Tessalit, l’Honorable Mme Haidara Chato Cissé et son époux Sandy Haidara et beaucoup d’autres responsables locaux et ressortissants du Nord.

Le Président du Collectif a entamé ses propos par ces mots: «dans les jours à venir, nous allons assister à un événement historique, la signature d’un Accord de Paix, ici à Bamako. Accord de Paix sur lequel nous fondons tous nos espoirs. J’espère qu’à l’unisson nous allons tout faire que cet Accord soit et que le Mali reste debout».

Il a ensuite laissé la parole au Président de l’AR de Kidal, qui, en tamashek, a brossé la situation de Kidal depuis qu’elle est plongée dans cette crise. «Nous voilà à la 4ème année sans école. Nous sommes en train de sacrifier tout une génération. Quant au domaine de la santé, il s’est gravement dégradé. L’hydraulique, depuis un certain moment, ne marche pas et l’électricité n’a jamais fonctionné à hauteur de souhait. Il faut impérativement la signature de cet Accord pour un retour définitif de la paix».

Il a remercié tout ce qui ont accueilli les déplacés ressortissants de Kidal pendant la crise. Quant à l’Honorable Ikmas, il a insisté sur l’une des valeurs de notre pays pour asseoir la paix. «La cohésion sociale dans la diversité est une très grande richesse de notre pays, du Nord au Sud, de Kayes à Kidal. Mais elle doit être exploitée au profit de toute les communautés maliennes, car c’est une valeur que l’on ne retrouve pas dans les autres pays» a-t-il dit.

L’Honorable Aicha Belko Maiga de Tessalit a pour sa part fait référence à une citation bien connue, «nous n’apprécions notre bonheur que lorsque nous le perdons. Nous vivons cette situation aujourd’hui, avec la crise». Elle a ensuite parlé des souffrances vécues par les femmes au Nord.

La cérémonie a prie fin par la remise par le Président du collectif d’une Déclaration matérialisant leur soutien à l’Accord d’Alger au ministre de la Communication.

Mohamed Naman Kéita, Stagiaire          

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.