Mali : trois soldats maliens tués dans une embuscade de djihadistes près de Tombouctou

11
Les Forces Armées maliennes (FAMA)
Les Forces Armées maliennes (FAMA) (Photo archive)

La présence des soldats français et des troupes de l’ONU ne suffit pas à mettre finaux violences perpétrées par les djihadistes. Trois soldats maliens ont péri vendredi dans une embuscade tendue par un groupe armé dans la région de Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, a-t-on appris de sources militaires.

«Trois de nos hommes sont morts aujourd’hui entre les localités de Tombouctou et de Goundam quand leur véhicule est tombé dans une embuscade tendue par des djihadistes», a déclaré ce vendredi un officier de l’armée malienne à Tombouctou. Cette information a été confirmée par un responsable du ministère malien de la Défense. Deux autres militaires maliens ont été blessés dans cette attaque «mais leur vie n’est pas en danger», a affirmé l’officier de l’armée malienne à Tombouctou, chef-lieu de région. De son côté, le responsable du ministère malien de la Défense a dénoncé une attaque «lâche».

Cet assaut survient après la mort mardi au Mali de trois militaires maliens dont le véhicule a sauté sur une mine dans la région de Mopti (centre), près de la frontière avec le Burkina Faso. Le 5 février, un officier de l’armée malienne a été tué dans l’attaque contre une base de l’ONU à Tombouctou. Selon les autorités maliennes, au moins quatre assaillants ont péri dans cette attaque revendiquée le lendemain par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Les attaques djihadistes s’étendent vers le centre et le sud du pays

Aqmi fait partie des groupes djihadistes qui ont contrôlé le nord du Mali pendant près de dix mois, à partir de mars-avril 2012, après la déroute de l’armée face à une rébellion à dominante touareg, d’abord alliée à ces groupes qui l’ont ensuite évincée. Les terroristes y ont été dispersés et en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement en janvier 2013, à l’initiative de la France, d’une intervention militaire internationale qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, malgré la signature en mai-juin 2015 d’un accord de paix entre le gouvernement et les groupes armés.

Longtemps concentrées dans le nord du Mali, les attaques djihadistes se sont étendues depuis le début de l’année 2015 vers le Centre, puis à partir de juin 2015 au Sud, aux frontières avec la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Par leparisien.fr – 12 Févr. 2016, 16h02

Commentaires via Facebook :

SOURCEleparisien.fr
PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. c’est suicidaire d’envoyer une patrouille de 3 hommes dans une région infestée de djihadiste ,c’est ce qu’en appelle généralement les envoyer au casse pipe 😳 😳 😳 😳 d’autre part les djihadistes sont beaucoup plus aguerris que vos bidasses d’apparat ,juste bons a défiler le jour de la fete nationale . 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 ils n’ont aucune chance .

  2. A l’age du feu l’armée doit se transformer en foudre de guerre pour pouvoir protéger l’empire et défendre son honneur.A cet effet Il faudra qu’un vrai leader ou chef de guerre entraine et équipe des troupes. 🙄

  3. N’ oublies pas surtout que l armee malienne est victime de multiples complot … de l’ embargo de l’UE sur les armes approprirees … victime aussi du fait qu’elle est exclut de certaines parties de son territoire … comme angle mort où se promenent les terroristes a souhait et preparent les attaques sporadique. Nous certes changer de strategie ….. etre plus aggressif a tous les niveaux (y compris en terme de recherche de vrais partenaires de defense) ou soit nous allons mourrir a petit feu. La paix ne va jamais arriver au Mali cadeau….. cest un rêve naïf.. le plus tôt l’on le comprenne le mieux.

  4. Aussi longtemps que l’extreme nord de notre pays sera occupé par les terroristes a l’exclusion de l’etat et l’armee, nous serons a la mercie du terrorisme. Je pense que nous payons aujourd’hui le prix cher de l’irresponsabilite absolue de nos dirigeants pseudo-democrates de 1992 qui avaient placé notre pays sur ce trajectoire d’auto-destruction: de desarmé notre armee tout en transformant son budget annuel de pres 100 milliard en une aubaine d’enrichissement illicites de hauts fonctionnaires et leurs proches pendant que l’armee est restee dans la décadence culminant dans sa faillute totale en 2012. Plus de 2000 milliards en budgets annuels de l’armee partis en fumee dans les derniers 25 ans… sans aviation… sans formation, sans pilotes… sans equipements….rien! Quelle malediction est-elle tombée sur mon pays??!! Sommes nous vraiment comme les autres etre humains sur cette terre??

    Malheureusement le prix se paye aujourd’hui cash par notre sang…

    Ô Allah maudis please ceux qui ont vendu notre pays pour leur interêt personnel.

  5. Ibk est un faible il na pas la carrure de dirigeants un vrais Traitre lache incompétent il doit dégage

  6. Ce que je n’arrive pas à comprendre si tout est pourquoi le commandement militaire envoie toujours deux à trois soldats se faire tuer et continue comme si de rien n’était cette stratégie de SUICIDE de nos jeunes soldats.
    Pourquoi autour et dans Tombouctou AQMI agît come il veut au nez à la barbe et dans la bouche de notre armée?
    Aidez moi….je ne comprends pas.

  7. Berthe
    “il faut que l’armée se déplace en grand nombre et avec les grands moyens pour les patrouilles”

    Quelles patrouilles, et surtout, quels “grands moyens”??? 😥 😥 😥 😥

    Zonkeba le bon à rien va maintenant sur sa 3EME ANNEE de pouvoir (!!! 👿 👿 🙄 ), et l’armée Malienne jusqu’à aujourd’hui n’a toujours pas le moindre hélicoptère ni le moindre avion de combat! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  8. Faut juste appréhender la chose ! Aqmi mnla et autres groupes armées sont la source alors si on veux la paix préparons la guerre on est en guerre . Le PM MARA a vu juste depuis sa visite à Kidal le gouvernement doit prendre ses responsabilités l’affaire maintenant déçu en simple c tue ou être tue

  9. je pense qu’il faut désarmer le plus rapidement possible les groupes armés, car on se sait plus qui est qui, ces djihadistes sont tous des maliens , ne cherchons pas la cause de notre maladie ailleurs , il faut que l’armée se déplace en grand nombre et avec les grands moyens pour les patrouilles, il ne faut plus que les ennemis échappent cordialement

Comments are closed.